Publié le 2 Janvier 2013

dufaux                                             photo © Dargaud

 

Le festival Bulles de Mantes aura lieu du vendredi 24 au 26 mai 2013 au parc des expositions de Mantes-la-Jolie, avec cette année, pour thème, le médieval.

Cette année, l’invité d’honneur est un des scénaristes les plus influents et les plus prolifiques des deux dernières décennies, Jean DUFAUX.TillierLeBoisDesVierges

Plusieurs de ses amis l'entoureront, Martin JAMAR, Philippe XAVIER, José Luis MUNUERA, Lucien ROLLIN et la talentueuse dessinatrice Béatrice TILLIER qui réalisera l’affiche pour notre plus grand plaisir !

 

 

MONSIEUR Jean DUFAUX, est-ce encore utile de présenter cet auteur talentueux ? Noua aurons l'occasion dans les prochaines semaines de vous reparler de lui et de son œuvre immense.

Après eu l'honneur de le voir participer à la première édition de son festival, l'association Bulles de Mantes est particulièrement fière que Jean DUFAUX ait accepté d'être l'invité d'honneur de cette 5ème édition qui s’annonce prometteuse !

 

 Plus d'informations sur ce blog prochainement !

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Festival 2013

Repost0

Publié le 2 Janvier 2013

cambrioleurs01.jpgQu'il est loin le temps du gentleman cambrioleur à la Arsène Lupin ! Finies les rapines dans les quartiers bourges, l'heure est à la cambriole au-delà des frontières avec des matières nouvelles qui rapportent gros, depuis la drogue de synthèse dont les polices ne connaissent même pas  l'existence jusqu’au trafic de composants nucléaires : voilà le quotidien des nouveaux cambrioleurs.

cambrioleurs02.jpgOn découvre trois jeunes personnes, l'énigmatique Ruben qui vient de rejoindre l'équipe , Prev, une jeune femme prête à tout même à tuer pour s'enrichir vite et bien, et son compagnon Elias, le méfiant, qui sont surtout unis quand il s'agit de fomenter un mauvais coup. Mais en dehors de leurs larcins, qui sont-ils vraiment,  qu'attendent-ils de cette vie de nomade ? 

Si rien n’arrête nos trois exécutants, leurs commanditaires sont encore plus cyniques et véreux qu'eux, et les  règlements de compte sanglants sont légion. Comment cela finira-t-il ?

Le scénariste/dessinateur Jake RAYNAL n'a pas fait dans la dentelle en nous concoctant cette histoire, avec des dialogues cyniques associés à un dessin très épuré et des couleurs aussi froides que les sentiments de ces voyous. On rentre très vite dans ce thriller, plutôt terrifiant mais sûrement pas si imaginatif que cela. Et si la fiction n'était que la triste réalité ? A découvrir instamment.

cambrioleurs03.jpg

CAMBRIOLEURS T1 RAYNAL Editions CASTERMAN 48 pages 13.95 €

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 30 Décembre 2012

ouzbek.jpgDéclaré pour mort dans un premier temps, Stéphane Clément est retrouvé dans un piteux état à la frontière située entre une enclave ouzbek et le territoire kirghize. Il ne doit son salut qu'à une poignée d'exilés russes qui vont tenter de le maintenir vivant en évitant notamment qu'il soit l'objet d'une tractation politique. 5 000 kms séparent notre héros de son amie Cynthia restée à Belfast et qui se débat avec les services secrets suisses pour assurer son retour. Une course contre la montre, contre la mort, comment cela va-t-il se terminer ?

Avec ce tome 13, le scénariste et dessinateur CEPPI clôt l'histoire commencée dans l'album précédentouzbek01-copie-1.jpg (l'engrenage Turkmène). Au travers des forts beaux paysages de l'Asie centrale et plus particulièrement de l'Ouzbekistan, l'auteur nous fait découvrir les affres d'un pays en guerre mais  également les coulisses des tractations de la diplomatie pour le sortir du "guêpier" dans lequel il s'est encore mis.

Car si on suit depuis bientôt trente cinq ans les aventures de cet éternellement jeune baroudeur, on peut encore s'étonner qu'il se joue toujours des traquenards qui lui sont tendus. A se demander s'il n'est pas un peu irresponsable de temps à autre, mais c'est sans doute ce type de héros qui plait au lectorat ? Ce 13ème album est clairement dans la lignée des précédents, géopolitiquement  fort bien documenté, avec une intrigue bien ficelée. Un dessin réaliste rehaussé par de belles couleurs et qui n'a pas plus vieilli que son héros,  sert un épilogue inattendu des plus réussis qui donne encore envie de (re)découvrir la série.ouzbek02.jpg

Le piège Ouzbek CEPPI Editions LE LOMBARD  56 pages 14.45€

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 28 Décembre 2012

CEZEMBRE01.jpgCEZEMBRE, drôle de titre pour un diptyque relatant un récit de guerre du second conflit mondial. On comprend vite la raison de ce titre car l'histoire se déroule à Saint Malo :  CEZEMBRE est le nom de l'ile située en face de la cité malouine, et qui a servi de base à l'armée allemande pour contrer la progression des troupes américaines.

Août 1944, alors que couve le combat pour la libération de leur cité, le jeune Ewan, dix-huit ans, et ses trois amis, Corentin, Marie et Théo cherchent à entrer en résistance, ce qui ne sera pas sans difficultés.

Cezembre03.jpgEncore une histoire de résistance française contre l'oppression allemande me direz-vous ? Assurément, mais ici, Nicolas MALFIN, écrivant également avec réussite le scénario, à partir d'un conséquent  travail de recherche d'archives, donne une vision plutôt intimiste du quotidien des villageois qui n'aspirent qu'à bouter l'oppresseur hors de leurs murs.

On s'éloigne ici du ton adolescent de sa série GOLDEN CITY pour un registre beaucoup plus adulte, sur fond de résistance d'une ville oppressée par des troupes allemandes ayant perdu de leur superbe et se posant beaucoup de questions quant à leur avenir.

Décidément, Nicolas MALFIN a vraiment la mer dans la peau ! Après la saga GOLDEN CITY où la mer est omniprésente, on la retrouve également à chaque coin de page.  Alors, même si on reconnait son style graphique, Nicolas MALFIN a su dans CEZEMBRE renouveler son style et l'adapter à une histoire plus grave que la précédente. Il faut dire que le challenge s'avérait sûrement difficile, après plus de dix ans passés sur la célèbre série GOLDEN CITY qui a donné ses lettres de noblesse à ce talentueux dessinateur.

Nicolas MALFIN s'invite brillamment dans la prestigieuse collection AIRE LIBRE, signe deCezembre102.jpg reconnaissance d'un auteur de talent :  gageons que cette expérience ne sera pas la dernière !

Enfin, je rajouterais une mention spéciale pour l'apport indispensable de la coloriste Elodie BOIVIN qui rehausse de fort belle manière le dessin hyperréaliste de Nicolas MALFIN, un dessin que j'apprécie tout particulièrement.

 

CEZEMBRE MALFIN/BOIVIN Collection AIRE LIBRE DUPUIS 72 pages 16.50 €


Bernard LAUNOIS 

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 23 Décembre 2012

EcureuilVelD'Hiv'Nous sommes en 1940, et le docteur Ancelin a deux fils, enfin selon lui surtout un, Sam,  qui réussit de fort belle manière sur les pistes du Vel d'hiv. Car Eddie, le deuxième, handicapé par une naissance difficile, traine un handicap moteur rédhibitoire aux yeux de son père, qui le délaisse complètement. Il faut l'arrivée de la guerre, les velléités d'Eddie d'embrasser la carrière de journaliste dans un canard antinazi, l'implication de leur mère dans le sauvetage des juifs opprimés par l'occupant et l'attrait pour le poker du père pour que leurs vies déraillent.


Madame Ancelin est arrêtée et déportée, Eddie fait paraître des articles de plus en plus critiques pour l'occupant sous le pseudo de l'écureuil, Sam gagne de plus en plus de courses et fait de plus en plus d'envieux, le père s'est encanaillé avec des pontes allemands qui ont décider de lui faire payer de bien drôle de manière ses dettes de jeu.


Voici un tableau bien noir dressé sur fond d'occupation du pays, avec le tristement célèbre Vélodrome d'hiver au centre de toute cette tragédie.


Qu'adviendra-t-il des personnages de cette histoire fort bien construite par le talentueux LAX ?


Le lecteur découvrira, au fur et à mesure du récit, un drame psychologique bien ficelé comme LAX en a le secret.


C'est du grand LAX comme il nous a déjà habitués depuis fort longtemps avec son sujet deEcureuilVelD-Hiv-01.jpg prédilection, la petite reine !


Un dessin hyperréaliste léché, des couleurs soignées, des dialogues percutants, des protagonistes tous aussi attachants les uns que les autres, voilà sûrement le secret de ce très bel album.


Mon seul souci peut-être avec cet auteur, est qu'après la lecture de chacun de ses albums, j’en arrive à être à court de qualificatifs pour décrire son talent !


A lire donc instamment et à faire lire autour de soi !


L'écureuil du Vel d'Hiv LAX Editions FUTUROPOLIS 80 pages 16.25€


Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 16 Décembre 2012

La-grande-epopee-de-Picsou.jpgLes éditions GLENAT font fort ! La dynastie Donald Duck ravit déjà petits et grands dans une intégrale digne de ce nom (actuellement, 9 albums sur 24 sont parus) et voilà que pour les fêtes de fin d'année, ils nous font un cadeau de roi : une pierre de plus à l'édifice DISNEY, et quelle pierre, ou plutôt une pépite, aussi précieuse  que les pépites chères à ce vieux grip sou de Picsou qui n'a de cesse de les collectionner !

 

La-grande-epopee-de-Picsou01.jpgPrévue en sept albums, cette intégrale présente l'œuvre de Don Rosa, de 1987 avec la jeunesse de Picsou, qui sera relatée dans les deux premiers albums à 2006, date de la dernière parution sous sa plume. On (re)découvrira tour à tour, du Mississipi au Bradlands en passant par la célèbre bourgade Donaldville, la vie mouvementée de ce canard décidé à devenir l'homme le plus riche du monde ;

 

On appréciera la monographie de chacune des histoires qui composent cet album ainsi qu'un petit jeu que je vous défie de faire et de réussir, en la recherche de la trentaine d'acronymes  D.U.C.K, correspondant à "Dedicated to Unca Carl from Keno Don Rosa" dissimulés dans les histoires par le dessinateur Don ROSA en l'honneur du maître Carl BARKS.

 

Enfin, si vous êtes quelque peu perdu dans la famille des DUCK, les éditions GLENAT vont vous rafraichir la mémoire avec l'arbre généalogique inséré en fin d'album et qui regroupe la bagatelle de 48 personnages !

 

Ne soyez donc pas radin et procurez-vous ou encore mieux,  faites vous offrir, la collection du plus célèbre avare de la bande dessinée ; vous ne le regretterez pas !

 

LA GRANDE EPOPEE DE PICSOU T1, DON ROSA Editions GLENAT 288 pages 29.50 €

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 2 Décembre 2012

 

AmourAMort.jpgQuelle histoire que celle de la princesse Mianne et du Sire Anislaar, à deux doigts de s'unir par les liens du mariage alors que tout les oppose ! On raconte qu'à la demande de son père le roi Corislaar, son dauphin Anislaar a tranché la tête du père de Mianne, alors enfant sous ses propres yeux. Et celle-ci n'aura de cesse d'exterminer ceux qui auront dirigé l'expédition qui a fait disparaître tous ses êtres chers.

 

Alors qu'après de multiples péripéties elle est arrivée à ses fins, elle va passer par la case prison où sa principale occupation consisteraa à broder sur sa future robe de mariée tous ces faits d'arme.

 

Comment en est-on arrivés là, à ce que le Sire Anislaar veuille se marier avec cette jeune femme sanguinaire qui aura tué son père après l'avoir enfermé ? Au bout du compte, finiront-ils par se dire oui ? C'est ce que je vous propose de découvrir au terme de cet album à l'allure effrénée où la loi du Talion est omniprésente.

 

On ne présente plus le scénariste Jean-David MORVAN (Sillage, Le cycle de Tchaï, HK, etc...) féru de culture nippone,  passant d'ailleurs le plus clair de son au temps au pays du soleil levant, et qui nous emmène une fois de plus dans un conte captivant dont il a le secret. Une histoire romantique qui fait dans la broderie mais sûrement pas dans la dentelle !  

Le dessin est vif, et le trait acéré comme les armes qu'utilise la princesse Mianne pour assouvir sa vengeance ! Contraste des couleurs entre la période de massacre où le sombre est à l'image de la dureté des actions et la période flamboyante de l'avènement du mariage où la robe brodée détonne de l'ensemble des scènes.

Alors si vous aimez les contes romantiques sur fond de guerres royales, c'est le moment de découvrir cette histoire réalisée de fort belle manière par  David MORVAN, HUANGJIAWEI et NICOLE.

 

L'AMOUR A MORT HUANGJIAWEI/ MORVAN/NICOLE Editions GLENAT, Collection Grafica 56 pages 13.90 €

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 19 Novembre 2012

Encore du western allez-vous me dire, surtout que ce n'est pas la première fois que je chroniquerai un album de cette série. Mais là, je ne résiste pas à vous faire partager mon enthousiasme pour ce nouveau cycle prometteur. Attention, la routine n'est pas au rendez-vous et il va falloir vous accrocher aux pages car ça déménage !

 

BouncerT8.jpgLa nouvelle vie de Bouncer, plutôt alcoolisée et se résumant à prendre du bon temps, notamment en tapant le carton, va voler en éclats avec l'arrivée de geôliers qui viennent prendre livraison d'un malfrat auprès du shérif de Barrio City. Le seul problème, et il est de taille, c'est que Pretty John, le fils du directeur du pénitencier et à la tête des geôliers, ne va pas trouver mieux que de s'en prendre à une jeune indienne enceinte qui finira par succomber sous ses coups, ainsi que d’amocher salement le tenancier du bar qui tentait de s'interposer. Averti du carnage par un habitant, Bouncer ne fera que constater la mort de la jeune femme. Rapidement dessaoulé il décide alors de ramener le coupable à la ville afin qu'il soit jugé.

L'affaire n'est pas simple car il va falloir rejoindre le terrible pénitencier de Deep End d'où ne revient aucun prisonnier, et convaincre son féroce directeur de livrer son fils à la justice ! Autant dire, mission impossible pour un Bouncer qui, malgré ses forces décuplées lorsqu'il est épris de justice, n'est pas sorti de l'affaire.

C'est un scénario aux apparences classiques dont Alejandro JODOROWSKY a le secret qu'il nousBouncerT8-1 propose, avec des "méchants" d'un côté qui, bien que censés représenter la loi, ne sont que d'infâmes brutes sanguinaires, et des "gentils" de l'autre qui ne supportent, à juste titre, que des personnages ne soient impunis de leurs méfaits. Le superbe dessin de François BOUCQ, que l'on reconnaitrait entre mille, fait là encore des ravages avec son trait qui apporte toute la puissance, la brutalité à cette terrible histoire.

Alors, saisissez l'occasion de (re)découvrir ununivers impitoyable, cette vie de Far West dont la guimauve et le sucre d'orge ne font pas partie,   et je vous assure que vous n’en serez pas déçus !

 

BOUNCER T8 BOUCQ/JODOROWSKY Editions GLENAT 64 pages 14.95 €

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 12 Novembre 2012

Moi René TARDILa sortie d'un nouvel album de Jacques TARDI est toujours un événement dans le monde de la bande dessinée et celui-ci n'y déroge pas ! Cette fois-ci, pas de première guerre mondiale dont Jacques TARDI s'est fait un éminent spécialiste, mais la réalisation d'un projet longuement mûri dans la transposition de carnets de son propre père, narrant sa vie de prisonnier de guerre pendant la 2ème guerre mondiale.

Le ton de cette bande dessinée est vite donné puisque dès la préface de Dominique LAGRANGE complétée par celle de son compagnon et auteur Jacques TARDI, les propos cadrent tout de suite et de fort belle manière l'histoire qui va suivre, celle de prisonniers de guerre qui ont perdu leur jeunesse et leur illusion dans des camps allemands.

Cet album, assurément pas édulcoré au point de vue historique, comme peuvent l'être bon nombre de nos livres scolaires d'histoire, nous replonge dans une période que l'on aurait tendance à vouloir trop aisément évacuer de la mémoire collective.

Si le talentueux scénariste et dessinateur Jacques TARDI n'a jamais fait dans la dentelle quand il s'agit de décrire des situations parfois dérangeantes notamment pour la nation et plus particulièrement pour la grande "muette", on peut dire que dans cet album, il ne s'en prive pas !

On appréciera l'idée de représenter le fils Jacques TARDI dans les cases de l'album interrogeant son père René, comme s'il assistait en direct à ces moments si douloureux de la vie, qui donne une dynamique particulièrement intéressante à ces presque 200 pages que l'on dévore avidement, partagé entre l'humour noir de l'auteur et la description de la misère humaine ; au détour, on rit des phrases choc du narrateur qui contraste tellement avec le dessin. On retrouve souvent la gouaillerie de Jacques TARDI au point de se demander si les propos de son père ne font pas qu'un avec l'auteur.

Le trait de dessin, reconnaissable entre mille, est toujours aussi efficace et il est particulièrement bien mis en valeur par des couleurs appropriées à cette période noire qu'ont vécue des millions de prisonniers de guerre dont beaucoup ne sont, hélas, jamais revenus.

Moi René TARDI-2

On notera également que ce roman "familial" prend tout son sens quand on sait que les enfants de l'auteur y ont activement participé, Rachel pour la mise en couleurs et Oscar pour les documentations et les recherches iconographiques qui ont permis de réaliser l'album, mais également Dominique GRANGE tout particulièrement dans ses recherches photographiques sur la période.

A n'en point douter, faire revivre les heures difficiles de leur aïeul au travers du dessin de leur père a sûrement dû être un exercice passionnant et riche en émotions qui d'ailleurs, transpirent à chaque case !

Merci Monsieur TARDI d'avoir mis un coup de projecteur sur cette période sombre en mettant en texte et en images les propos de votre père ! Ces pages sont importantes car elles contribuent à perpétuer une mémoire que chacun de nous se doit surtout de conserver !

 

Il ne nous reste plus qu'à attendre impatiemment la 2ème partie...


MOI RENE TARDI PRISONNIER DE GUERRE AU STALGE IIB, TARDI Editions CASTERMAN 192 pages 25.00 €

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 11 Novembre 2012

Julius-II.jpgLe duo DORISON/ALICE nous avait tour à tour, intrigués, enchantés dans la saga du troisième testament, saga qui avait révolutionné, à sa sortie, la bande dessinée historique en associant, pour la première fois, grande aventure et quête ésotérique !  

Avec le concours des dessinateurs Robin RECHT (1er tome) et Thimothée MONTAIGNE (2ème tome), les auteurs ont eu la riche idée de prolonger la série en revenant sur la genèse de l’histoire, pour nous narrer celle du nom du prophète oublié, Julius de Samarie.

Le premier tome s'achevait par la déchéance du général Julius, persécuteur de juifs et de chrétiens, envoyé dans les mines de Judée à cause de sa fille Julia ; elle l'avait trahi, ne supportant pas que son père fomente l’extermination des chrétiens romains et qu’il accuse celui qu’il avait ramené de sa dernière conquête d'Alexandrie.

La période vécue au fin fonds de la Judée transformera la haine de Julius pour ce "messie" en un besoin impératif de le sauver. Evidemment, on va vite se demander les raisons de son revirement : Julius fait-il cela pour se racheter auprès de sa fille Livia, avec laquelle il s'est réconcilié ? La dure vie dans la mine a-t-elle transformé le prétentieux Julius au point qu’il vouerait une adoration à ce "messie", le prince des princes ? N'est-ce pas plutôt pour le soutenir afin qu'il devienne un chef de guerre capable de libérer le pays ?

Julius-II-2.jpgDans la pure lignée de l'esprit qu'a voulu donner Alex ALICE à la saga du Troisième Testament, le dessin de Thimothée MONTAIGNE, est alerte, épuré juste ce qu'il faut pour donner toute la force à cette belle histoire. Si vous aimez les péplums, c'est le moment de (re)découvrir la série et vous (re)plonger dans les cités babyloniennes, découvertes au détour d'un désert mystérieux, envoutant.

A l'occasion de la sortie de ce tome 2, les éditions GLENAT nous offrent la possibilité de découvrir les coulisses de la série en sortant un coffret collector en édition limitée, qui regroupe l'album et un making off réunissant les storyboards et les crayonnés d'Alex ALICE et de Thimothée MONTAIGNE. Cette excellente initiative n'est pas sans rappeler la sortie en 1998 du coffret comprenant le tome 2 accompagné d'un cahier "esquisses", aujourd'hui recherché par bon nombre de collectionneurs.

 

Le Troisième Testament Julius II, La révélation chapitre 1 ALICE/DORISON/MONTAIGNE

Editions GLENAT Collection Grafica 56 pages 13.90€ et Coffret Collector 35.00€

 

Bernard LAUNOIS

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0