Publié le 3 Juin 2019

Exposition à Saint-Martin-la-Garenne du 3 au 23 juin 2019

Personnage phare des éditions Dupuis, Spirou hante les loisirs des gamins et les étagères des bédéphiles depuis 80 ans. Son succès ne s’est jamais vraiment démenti, et son image possède une telle force d’attraction sur les lecteurs de tout âge que le personnage a pris possession de dizaines, peut-être de centaines d’affiches d’expositions et de festivals de bande dessinée, de magazines ou encore de publicités.

Grâce au collectionneur d’affiches Jean-Claude Slagmulder, Bulles de Mantes présente à Saint-Martin-la-Garenne une série d’affiches de ces soixante dernières années, exécutées par la plupart des différents dessinateurs qui se sont succédé pour dessiner ses aventures: des affiches parfois rares ou émouvantes, ludiques ou engagées, et toujours pleines d’évocations pour les amateurs du célèbre groom.

L’exposition est présentée dans la galerie de la Mairie de Saint-Martin-la-Garenne, aux heures d’ouverture de la mairie, du 3 au 23 juin 2019.

   

  

Mairie de Saint-Martin-la-Garenne

105 Rue du Vieux Puits,

78520 Saint-Martin-la-Garenne

entrée gratuite

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Bulles en villes

Repost0

Publié le 2 Juin 2019

« Rétrospective SPIROU» à la médiathèque Duhamel de Mantes-la-Jolie, du 31 mai au 23 juin 2019

Dans le cadre du festival Bulles de Mantes qui se déroulera les 14,15 et 16 juin 2019 au parc des expositions de Mantes-la-Jolie avec Spirou pour thème de cette 8ème édition, l'association Bulles de Mantes présente à la médiathèque Duhamel de Mantes-la-Jolie une exposition de reproductions de planches et illustrations autour des albums « Spirou et Fantasio » qui auront marqué son histoire, de ceux dessinés par Rob-Vel son créateur à celui  d'Emile Bravo, le dessinateur du dernier album en date.

Spirou, personnage emblématique de la bande dessinée franco-belge, vient de fêter ses 80 printemps et reste pourtant un bien fringant groom qui totalise à ce jour 67 albums, auxquels on se doit d'ajouter la série parallèle « les aventures de Spirou et Fantasio » qui compte déjà 14 albums !

 

Vous pourrez prolonger cette exposition en vous rendant à l’espace BRASSENS, 18 rue de Gassicourt à Mantes-la-Jolie où vous attendent une vingtaine d'autres illustrations.

 

Exposition du 31 mai au 23 juin 2019

MEDIATHEQUE DUHAMEL, entrée rue de Lorraine, Mantes-la-Jolie

Entrée libre

Contact 01 34 78 81 01

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Bulles en villes

Repost0

Publié le 1 Juin 2019

« SPIROU à travers les âges » à l’espace BRASSENS, du 7 au 30 juin 2019

Dans le cadre du festival Bulles de Mantes qui se déroulera les 14,15 et 16 juin 2019 au parc des expositions de Mantes-la-Jolie avec Spirou pour thème de cette 8ème édition, l'association Bulles de Mantes présente à l'Espace Brassens une exposition de reproductions de planches retraçant les albums « Spirou et Fantasio » qui auront marqué son histoire, de ceux dessinés par Rob-Vel son créateur à celui  d'Emile Bravo, le dessinateur du dernier album en date.

Spirou, personnage emblématique de la bande dessinée franco-belge, vient de fêter ses 80 printemps et reste pourtant un bien fringant groom qui totalise à ce jour 67 albums, auxquels on se doit d'ajouter la série parallèle « les aventures de Spirou et Fantasio » qui compte déjà 14 albums !

Vous pourrez prolonger cette exposition en vous rendant à la médiathèque DUHAMEL, entrée rue de Lorraine à Mantes-la-Jolie où vous attendent une vingtaine d'autres illustrations.

Vernissage le jeudi 6 juin 2019 à 19h00, 18 rue Gassicourt à Mantes-la-Jolie

Exposition du 7 au 30 juin 2019

Du lundi au vendredi de 8h45 à 22h30 et le samedi 9h30 à 12h30

Entrée libre

Contact 01 34 76 48 41

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Bulles en villes

Repost0

Publié le 27 Mai 2019

LIBERTY BESSIE T1, sur les pas de son père

 

Quand on a une vingtaine d’années au fin fond de l’Alabama dans les années 40, ce n’est pas simple pour une jeune fille noire de s’adonner à  la passion de l’aviation. Alors, entre les difficultés dues à la ségrégation et celles occasionnées par le sexisme, vouloir passer le brevet de pilote relève de la gageure. Mais peu importent les vexations et les dénégations de la famille, Bessie Bates a une volonté de fer. Après trois ans d’efforts grâce au concours de Roscoe, un ancien pilote afro-américain des « Tuskegee Airmen » qui, pendant la deuxième guerre mondiale, a effectué notamment des missions d’escorte sur l’Italie, elle décroche enfin le sésame !

Maintenant qu’elle détient le fameux brevet, que va-t-elle en faire ? Pour quelles raisons Roscoe s’est-il  particulièrement occupé de la tempétueuse Bessie?

Toutes ces questions ne vont pas tarder à obtenir des réponses dans un opus où la vie de Bessie va véritablement se transcender. Les scénaristes Jean-Pierre Djian et Pierre-Roland Saint-Dizier dressent rapidement le tableau en entraînant le lecteur dans une histoire romanesque des plus intéressantes et haletantes, où l’aviation sert admirablement de vecteur pour narrer la vie pas ordinaire d’une jeune fille téméraire et déterminée dans tout ce qu’elle entreprend. Les évènements se succèdent à vitesse grand V qui devraient trouver leur dénouement à la fin du diptyque.

Les dessins hyperréalistes et les couleurs léchées de Vincent font merveille dans une histoire taillée pour lui. Des scènes de combat remarquables qui n’ont rien à envier à celles de spécialistes du sujet, aux vicissitudes de Bessie évoluant dans de superbes décors régaleront bon nombre de lecteurs.

Alors, en route pour l’aventure à travers le ciel…

LIBERTY BESSIE T1 UN PILOTE DE L’ALABAMA VINCENT/DJIAN/ SAINT-DIZIER Collection 24X32 Editions GLENAT 56 pages, 14,50 €

Bernard Launois

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 21 Mai 2019

Le Loup, ou le berger et ses brebis, faut-il choisir ?

Gaspard, vieux berger encore dans la force de l’âge, vit toute l’année dans le massif des Écrins avec pour seule compagnie Max, son chien. Depuis que son fils est mort en combattant au Mali et que sa femme n’arrive pas à se sortir d’une dépression, il a pris la décision de ne plus redescendre dans la vallée, hormis à l’occasion de son ravitaillement annuel, au moment de la vente des ovidés. Seulement les saisons se suivent et ne se ressemblent pas et il faudra tuer la louve qui avait égorgé une cinquantaine de brebis et d’agneaux, devant son louveteau qui la tétait encore.

Le jeune loup va grandir et devenir un beau mâle qui va investir le territoire de sa mère décédée, territoire qui est aussi celui du berger et surtout de ses brebis.

Va s’engager un combat de titan entre les deux antagonistes, le loup qui lutte pour sa survie et Gaspard qui défend bec et ongles son gagne-pain. Et à ce jeu du qui perd gagne, il faudra attendre la fin de l’album pour connaitre le vainqueur.

L’auteur complet Jean-Marc Rochette livre là un récit fort, avec des relations humaines souvent rudes voire violentes, dictées par les aléas de la vie : le décès du fils de Gaspard et tout ce que ça engendre, mais également la dureté du métier et ses relations avec la nature. On rajoutera cette relation particulière avec le loup, animal haï par Gaspard et toute une profession qui défend son beefsteak. Avec un scénario fort bien construit qui va crescendo dans son déroulement, Jean-Marc Rochette tient son lecteur en haleine tout au long de l’album.

Le dessin réaliste aux encrages marqués de Jean-Marc Rochette fait merveille, et se retrouve sublimé par  les talents de la coloriste Isabelle Merlet.

Pour les amateurs de la montagne, de la nature, de l’humain, cet opus est assurément à découvrir.

LE LOUP ROCHETTE Editions CASTERMAN 112 pages 18,00 €

 

Bernard Launois

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 18 Mai 2019

Zibeline T1, sur l’autre rive, en route vers l’inconnu…

Quand, Tannicia, jeune enfant rebelle kidnappée pour un sacrifice vaudou, parvient à s’échapper vers le marécage où elle manquera de se noyer,  elle ne pense pas se réveiller au milieu d’humanoïdes à têtes d’animaux. Adieu, son grand frère Babou qui l’insupporte mais qu’elle aime tant, et bien évidemment Wawa, son oryctérope. Bienvenue à D’jo le lion, Choubère le chameau et Merline la crocodile, ses nouveaux compagnons de route qui ne savent pas d’où elle vient et qui vont faire tout ce qu’ils peuvent pour que Tannicia retrouve son village et sa famille. Seulement, si elle veut pouvoir dormir parmi eux et se faire accepter dans leur village, Tannicia doit choisir un nom dans le grand livre. Ainsi Tannicia, alias Zibeline maintenant, respecte la loi de la Mangrove et va pouvoir, affublée de ses trois compagnons, essayer de trouver des indices pour revenir parmi les siens.

Les coscénaristes Régis Hautière et Régis Goddyn transportent, dès les premières pages, le lecteur vers une aventure des plus extraordinaires, peuplée de sorciers vaudous, de personnages plus improbables les uns que les autres, et d’une adorable petite fille qui n’a pas froid aux yeux et qui n’a surtout pas la langue dans sa poche. Avec un  scénario rythmé, des dialogues enlevés et souvent cocasses, la lecture se fait d’une traite, et l’on regrette à son terme que le premier  tome soit déjà fini.

Quant au dessin, il nous montre un Mohammed Aouamri qui n’a pas son pareil pour illustrer les histoires d’heroïc fantasy et qui, cette fois encore, excelle en la matière. Des humanoïdes évoluant dans des décors fantasmagoriques qui ne sont pas sans rappeler l’univers de Disney.

Dès les premières pages le charme  opère, et le lecteur n’aura qu’à suivre avec délectation les mésaventures de cette petite gamine au milieu d’un monde étrange où les humanoïdes se comportent comme des humains, de Stroke l’espiègle souriceau qui ne pense qu’à monnayer ses services quitte à proposer n’importe quoi, au roi des singes qui se prend d’affection pour Zibeline.

Un cahier graphique vient compléter ce bel opus qui ne demande qu’une suite…

ZIBELINE T1 AOUAMRI/HAUTIERE/GODDYN Editions CASTERMAN 64 pages, 15,00 €

Bernard Launois

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 14 Mai 2019

La Curée,  l’argent tout-puissant au service du vice et de la débauche

Argent et sexe font souvent bon ménage et sont assurément les maîtres-mots de cet album.

En premier lieu, l’argent! Arrivé pauvre dans la capitale, Aristide Saccard n’a que ce mot à la bouche, et n’a qu’une seule obsession, celle de faire fortune à tout prix dans ce Paris de la fin du 19ème siècle, en pleine restructuration avec tous les projets haussmanniens qui fleurissent à chaque coin de rue.

L’ennui est le fruit de l’oisiveté et induit souvent l’envie de rompre la monotonie. Et quoi de mieux que le sexe, surtout quand il est interdit, pour tromper l’ennui tout en bravant l’interdit. Renée, la deuxième épouse de Saccard va s’y consacrer résolument en s’amourachant de son beau-fils, un jeune éphèbe promis à la fille d’un richissime bourgeois afin de conforter la position financière d’Aristide Saccard.

Les coscénaristes Cédric Simon et Éric Stalner livrent là une belle adaptation de l’œuvre de Zola, sans fioritures. La mise en dialogue et en images d’un tel texte n’avait rien d’évident et on peut dire que le pari est réussi, permettant au lecteur de s’y plonger avec délectation.

La mise en images d’Eric Stalner est toujours aussi précise, avec ses décors hyperréalistes et ses personnages aux gueules bien marquées.

Bref, l’alchimie est créée et cette version de La Curée donne une furieuse envie de se replonger dans le deuxième volume du grand œuvre d’Emile Zola : n’est-ce pas là le plus beau compliment que l’on puisse faire à cet album ?

LA CUREE STALNER/SIMON Editions LES ARENES BD 128 pages, 20,00€

Bernard Launois

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 12 Mai 2019

Torpedo 1972, toujours égal à lui-même 36 ans après

36 ans se sont écoulés, et c'est autant de bougies de plus pour Lucas Torelli, alias Torpedo,  qui a pris beaucoup de rides et qu'on retrouve plutôt diminué et fort taciturne. Par contre, il n’a pas perdu de son mordant et de son arrogance que lui confère son statut de caïd new-yorkais, toujours prêt à défourailler pour remplir un contrat et empocher la commission. Alors quand James Halliday, journaliste au Wall Street Journal flanqué de Wendy, photographe bimbo, décide de faire un reportage sur le fameux Torpedo, ils ne savent pas dans quel guêpier ils vont se fourrer. Personnage haut en couleurs, Torpédo va malgré tout se laisser aller à quelques confidences qui auraient du rester entre eux. Seulement, la séance photo se passe mal pour Wendy, et James, furieux que sa petite amie ait été malmenée par le caïd, décide de révéler les dites confidences, avec pour conséquence la vengeance de Torpédo.

Le lecteur va (re)découvrir les frasques d’une petite frappe remarquablement mise en scène par le  scénariste Enrique Sanchez Abuli  qui revient, avec bonheur, sur une série démarrée dans les années 80 et forte d’une quinzaine d’albums. Cette fois, ce sont  les démêlés de son héros 36 ans plus tard qu’il développe. Les dialogues sont toujours aussi percutants et le récit des plus plaisants pour les amateurs de cette période new-yorkaise, marquée par la prohibition et les règlements de compte.

Si le scénario affiche toujours la même signature, il n’en est pas de même pour le dessin réalisé aujourd’hui par Eduardo Risso, dessinateur plus spécialisé dans les comics, et qui livre là un graphisme bien dans le style de ses prédécesseurs, auquel on rajoutera cette fois la couleur des plus réussies, à la façon de Brüno.

Une mention spéciale pourra être décernée à cet opus pour le cahier graphique de recherches et d’esquisses de personnages mais également pour une nouvelle en fin d’album dont Enrique Sanchez a le secret.

TORPEDO 1972 ROSSI/ABULI Editions VENTS D’OUEST 64 pages 12,50 €

Bernard Launois

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 8 Mai 2019

BD et vieilles voitures

11 et 12 mai 2019 : place aux voitures anciennes! Bulles de Mantes sera au Salon de Véhicules d’époque de Mantes-la-Jolie.

 

Ils ont toujours autant de charme… Les véhicules d’époque, voitures et motos anciennes, vieux camions, depuis les vénérables ancêtres du début du siècle dernier jusqu’aux modèles des années 70 seront à la fête pour le nouveau Salon de Véhicules d’époque organisé par la dynamique Amicale des Vieux Volants d’Ile-de-France. Plus de mille anciens véhicules âgés d'au moins trente ans seront présents sur le Parc des expositions de Mantes-la-Jolie les 11 et 12 mai 2019.

 

Comme depuis 2014, Bulles de Mantes s’associe de nouveau à la manifestation, et notre association tiendra un stand dans le Hall 1 du Parc des expositions, au milieu des vénérables ancêtres de l’automobile, avec vente d’albums BD sur l’automobile. Jaap de Boer, notamment co-auteur de plusieurs albums rendant hommage aux voitures de papa (La 4 CV et la Dauphine, La Coccinelle, La Traction avant, La DS, La 4L, La 204 et 304, et La Mini) sera présent sur notre stand pour dédicacer ses albums.

 

Parc des expositions, Ile Aumône, Mantes-la-Jolie

Ouverture au public samedi de 9h00 à 19h00 et dimanche de 9h00 à 17h00

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Bulles en villes

Repost0

Publié le 7 Mai 2019

Tokyo Revengers T1, vers un retour salutaire

La vie de Takemichi n'est guère reluisante. Il faut dire qu'à vingt-six ans, il n'a jamais été apte à  faire grand chose de ses dix doigts, incapable de se prendre en main et vivant de petits boulots qu'il n'assume pas.

Seulement deux événements tragiques et conjoints vont irrémédiablement transformer sa vie : l'information du décès d'Hinata, la seule petite amie qu'il a été capable d'avoir, et son grave accident de la circulation qui va le ramener douze ans en arrière. Pourquoi douze ans en arrière, jour pour jour ? Y aurait-il un rapport avec sa période de bad boy où il côtoyait des bandes de loubards qui ne pensaient qu'à se tabasser ?

« Si j'avais su, j'aurais sûrement fait autrement ! » Qui ne s’est pas posé un jour la question de refaire le monde à  l'envers pour améliorer son quotidien, voire transformer radicalement sa vie ou celle des autres ? C'est ce thème qu'aborde, avec beaucoup de talent, l'auteur complet Ken Wakui, en transcendant les capacités de son personnage pour l'amour de cette jeune adolescente femme.

Les dialogues traduits en français, plutôt enlevés, utilisent particulièrement le verlan cher à  notre jeunesse, et avec son dessin plutôt teinté d'hyperréalisme on pourrait aisément transposer le récit dans une banlieue de chez nous, si les décors et les personnages ne sortaient pas tout droit des banlieues tokyoïtes. Si bon nombre de bastons peuplent cet album, il n’en reste pas moins que le lecteur n’aura de cesse de connaître la façon dont Takemichi arrivera à ses fins pour sauver la belle Hinata.

Voici un premier opus d'une nouvelle série de mangas plutôt prometteuse qui devrait intéresser autant les adolescents que les adultes.

TOKYO REVENGERS WAKUI Collection Shônen Editions GLENAT 192 pages 6,90€

Bernard Launois

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0