Publié le 20 Mai 2013

WalhallaT1couv.jpgQuand nos valeureux vikings partent à la découverte d'une terre vierge qu'ils espèrent plus hospitalière que celle qu'ils ont laissée, ils ne s'attendent pas à trouver une île remplie de moutons WalhallaT1-2et peuplée de drôles de guerriers habillés en jupe. Affublés de noms qui leur siéent si bien, le sage Dahmar, le jeune excité Rudolf et le paisible Brömur comprennent très vite qu'ils ne sont pas ici les bienvenus et qu'ils vont servir la cause de Kilt, la jeune écossaise, dans la quête de son père capturé par ses frères ennemis.

On retrouve avec plaisir, voire délectation, un nouveau scénario truculent de Nicolas Pothier qui a le don de faire rire avec notamment, ses calembours à la "Ratafia" qui n'ont rien à envier à l'almanach Vermot. OnWalhallaT1-1 ajoutera un dessin, mâtiné de gros nez et de personnages à la Disney, rehaussé par une colorisation de bon ton pour couronner le tout.

De l'action, de l'aventure, de l'humour et peut-être qui sait, peut-être de l'amour, les ingrédients d'un album plaisant sont réunis pour nous faire passer un bon moment de détente.

On aurait vraiment "thor" de s'en priver.


Walhalla T1 : Terre d'écueils Lechuga/Pothier/Bessonneau/Beuzelin/Lauprêtre Editions Treizeétrange 48 pages, 11,50€

Bernard Launois

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0

Publié le 12 Mai 2013

ouessantines couvQuand Soizic, une jeune bretonne, décide de rejoindre l'ile d'Ouessant pour ouvrir une maison d'hôtes, elle ne réalise pas tout à fait qu’elle n’est pas attendue les bras ouverts ! La défiance des iliens envers les "terriens" est légendaire, et l'ile d'Ouessant contribue largement à entretenir le mythe.

Hélas, le soutien de la vieille Marie, qui aura pris Soizic en affection, sera de courte durée puisqu'on la retrouve un matin pendue dans sa maison. La volonté testamentaire de Marie va renforcer la haine de ses amies, qui ne comprennent pas qu'elle ait pu léguer quoi que ce soit à cette fille du "continent", et en rajoute au désarroi de Soizic.

Tantôt tendre, tantôt dure, l’histoire va être ballotée par l'envie de Soizic de s'intégrer dans unouessantines_01.jpg monde qui ne lui voue qu'hostilité, hormis Marie… mais aussi l'instituteur de l'île, qui a le béguin pour la "terrienne" et sa volonté de connaitre les raisons du suicide de Marie.

On découvre que la vie d'un ilien n'est pas simple, et l'on comprend assez rapidement les raisons de ce repli sur soi qu’engendre l’existence sur un morceau de terre battu par les vents et qui ne respire qu'au rythme des marins.

Le scénario de Patrick Weber est fort bien construit et l'on se prend vite au jeu de la petite Soizic qui se bat pour découvrir la vérité. Le dessin de Nicoby, assez épuré, se prête plutôt bien à ce polar maritime ! Bref, voici un beau polar en jupon, qui saura tenir le lecteur en haleine pendant plus de cent pages. On notera une heureuse initiative, à la fin de l'histoire, d'une présentation de l'ile d'Ouessant en une dizaine de pages, accompagnées de belles photos sur lesquelles la petite Soizic s'est malicieusement glissée !

A lire, pour l'enquête policière mais aussi pour l’envie de découvrir l'ile d'Ouessant et...ses habitants.


Ouessantines Nicoby/Weber Collection Hors Collection Editions Vents d'Ouest 128 pages 18,25 €

 

Bernard Launois

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0

Publié le 12 Mai 2013

BoisDesViergesT3_couv.jpgLa guerre entre les hommes et les bêtes bat son plein. Tandis que les cadavres se comptent par milliers de part et d'autre, la superbe Aube et le seigneur Clam, mi-homme, mi-loup, réussissent à s'enfuir du Bois des Vierges, en flammes. Mais chaque monde a ses règles et celui des hommes n'accepte pas les hybrides. Clam devra choisir son camp entre Homme et Loup, au risque de perdre son aimée... Poils et peaux s'uniront-ils un jour de nouveau ?

Que l'on soit bête ou humain, le rêve de puissance et de conquête reste un des leitmotiv des espèces qui peuplent la terre. Et que fait-on de l'amour ? Certainement un moteur qui prend ici une tout autre dimension avec l'attirance du poil et de la peau,  et qui va transcender ces êtres.

BoisDesViergesT3_01.jpgLe talentueux scénariste Jean Dufaux avait-il pressenti que cette histoire d'amour "hors norme" ne serait jamais tant d'actualité aujourd'hui en France avec les clivages générés par le mariage pour tous ? Toujours est-il qu’il a eu l'idée de nous conter une très belle histoire qui donnera à chacun,  assurément des éléments de réflexion.

On connaît l’art de Jean Dufaux pour fournir des scénarios d'une telle puissance à ses dessinateurs qu'ils ne peuvent que se sublimer pour être à la hauteur de l'histoire, et Béatrice Tillier ne fait pas exception à la règle ! Béatrice Tillier nous avait enchantés avec "Fées et automates"; ici, c'est une autre dimension qu'elle a atteinte, et elle aura su faire de cette saga une série majeure de la bande dessinée d'aujourd'hui. Son dessin hyperréaliste est magnifié par une couleur directe du plus bel effet, et elle se montre aussi à l'aise dans la réalisation d'animaux plus vrais que nature,  tenant la gageure de leur donner une âme, que dans les paysages, passant des forêts fantasmagoriques aux châteaux mystérieux. Le lecteur en prend plein les yeux à chaque page.

Le duo Dufaux/Tillier promettait et le résultat est au dessus des espérances ! Souhaitons, pourquoi pas, une suite pour nous emporter à nouveau dans un monde de réflexion et de rêverie mêlés.

Le bois des vierges T3 "épousailles"  Tillier/Dufaux Hors Collection Editions Delcourt 14,30 €

 

Bernard Launois

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0

Publié le 5 Mai 2013

Long-John-Silver_Couv.jpgQuand après des mois d'errance Long John Silver, Lady Vivian Hasting et le Dr Liversey atteignent enfin la cité Guyanacapac, entre terres et mers,  ils ne savent pas que l'objet de leur rêve va se transformer en cauchemar. 

Que va-t-il leur arriver, comment seront les retrouvailles de Lady Vivian Hastings avec son mari, quel sera le destin du héros Long John Silver... ?

longJohnSilver2.jpgVoici le quatrième et dernier album, tant attendu, d’une série dont l'intrigue aura tenu en haleine le lecteur pendant près de six ans ! De l'aventure certes, mais également une dimension fantasmagorique qui sied si bien à cette légende, celle de Long John Silver ! Du rêve, de l'espoir mais aussi du découragement dans la quête du graal, le fameux trésor de la cité Guyanacapac, tant rêvé et tellement inaccessible. Ici dans le milieu impitoyable de la piraterie, la trahison est monnaie courante et cette histoire n'y déroge pas ! 

Xavier Dorison aura su, comme à son habitude, nous entraîner dans un univers fantasmagorique qu'il affectionne tout particulièrement en nous faisant revisiter l'excellent "L'ile au trésor" de R. L. Stevenson.

Le dessin magistral de Mathieu LAUFFRAY n'est pas étranger au succès de la saga : des décors fantastiques, des personnages singuliers plus vrais que natures, tout est réuni pour sublimer le récit de Xavier Dorison.

Des couleurs luxuriantes de la jungle tropicale aux intérieurs terrifiants de la cité Guyanacapac, le lecteur s'en prend plein les yeux.

longJohnSilver1.jpgPour ceux qui n'auraient pas encore succombé à la série, c'est le moment de plonger dans l'aventure que ne renierait par un certain Spielberg !

A lire absolument !

 

Long John Silver T4 Guyanacapac Dorison/Lauffray

Editions Dargaud 56  pages 13.99 €

 

Bernard Launois

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0

Publié le 2 Mai 2013

Delenda est Carthago.

Alors que la chute de Carthage est imminente, un improbable duo de mercenaires déserteurs et devenus brigands tente maladroitement de tirer son épingle du jeu. Il s'associe à une sorte de mata-hari de l'antiquité et, ballottés par les événements, nos comploteurs s'introduisent dans le temple de Tanit en vue de s'emparer du trésor sacré.

  voleurs_carthage_1-copie-1.jpg

Félonie, séduction, aventure, combats épiques, tous les ingrédients d'un roman à succès sont au rendez-vous. Humour et cruauté font bon ménage dans cette histoire de pieds-nickelés débridée et hilarante, écrite par le scénariste Appollo, régional de l'étape puisqu'il est né en Tunisie. Sans jamais se départir d'une touche de tendresse pour ses personnages, il joue sur le décalage que notre vision moderne peut avoir d'un monde antique et féroce. Le récit oscille entre plusieurs pistes, sans toujours prendre la direction que l'on attendrait. Les dialogues distillent avec drôlerie un regard cocasse sur des rebondissements tout aussi inattendus les uns que les autres.

 
Rehaussé des couleurs chaudes d'Isabelle Merlet, le dessin expressif  et vif d'Hervé Tanquerelle est terriblement efficace, qui sait restituer à merveille à la fois l'atmosphère lourde et  mystérieuse du complot, et la touffeur de l'Afrique du Nord avec uvoleurs-carthage-pl.jpgne sensualité tout orientale.
Goscinny se serait certainement régalé à la lecture de cet album parsemé de clins d’œil historiques et littéraires, dont l'humour grinçant habille avec impertinence un scénario dense et parfaitement construit: un album vraiment réussi, dont on attend avec impatience le deuxième et dernier épisode.


Les Voleurs de Carthage, tome 1: Le Serment du Tophet
Appollo et Tanquerelle - Éditions Dargaud

54 pages 13,99 €

 

photos © Dargaud

 

Jérôme Boutelier

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Chronique de Jérôme BOUTELIER

Repost 0