Publié le 25 Avril 2012

Expo_TriangleSecret.jpgParmi les nombreuses manifestations organisées par nos amis de Bulles de Troy, tout au long de l’année, ces derniers ont eu l’heureuse idée de proposer en association avec la Médiathèque du Grand Troyes une exposition de 30 planches originales des séries du "Triangle secret", "INRI" ou encore "Les gardiens du sang", réalisées à l’encre de Chine par le dessinateur Denis Falque, concepteur des parties contemporaines de la série.

C’est à l’occasion de la parution du tome IV de la série BD "Les gardiens du sang" (troisième saison du "Triangle secret") que cette exposition a lieu et ce, du 23 avril au 16 juin 2012,

TriangleSecret-copie-1.jpgDans le cadre de cette exposition, diverses animations seront proposées le samedi 12 mai 2012 à la médiathèque du Grand Troyes :la mé

- De 10h30 à 12h : une table ronde sur "L'histoire du temple" avec Didier Convard, scénariste de la série, Nicolas Dohrmann, directeur des archives départementales de l'Aube, et Thierry Leroy, directeur du musée Hugues de Payns.

- De 14h à 15h30 : atelier BD avec Denis Falque et Pierre Wachs, dessinateurs de la série, qui détailleront les différentes étapes de création d'une BD, de la lecture du scénario à la naissance des images définitives, en passant par la réalisation des premiers croquis.

- De 15h30 à 18h : séance de dédicaces avec Didier Convard, scénariste de la série, Denis Falque et Pierre Wachs, dessinateurs.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur  le blog de Bulles de Troy.

Profitez de l'occasion de cette exposition mais aussi de cette très belle journée organisée le samedi 12 mai 2012 pour (re)découvrir la ville de Troyes et au-delà, sa région !

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Divers

Repost 0

Publié le 24 Avril 2012

Quel drôle de titre mais aussi quel drôle d’histoire que cette vie d’Emma Drouet, une petite vieille aux accents de Tatie Danielle.

 

Depuis que son mari Pierre l’a quittée, elle est inconsolable et dépérit un peu plus chaque jour, au point de ne plus vouloir manger et se laisser doucement éteindre.

 

Jusque-là, rien que du classique que l’on rencontre souvent mais l’intrigue se corse quand EmmaMa vie posthume T1 est terrassée d’une balle reçue en plein cœur… Quelques heures seulement, car elle revient à la vie, avec son trou dans la poitrine qui va faire d’elle un mort vivant. Non pas le mort vivant des films d’horreur qui vient hanter les cimetières, mais plutôt une personne qui sait maintenant que son temps n’est plus compté.

Elle a tout le loisir de faire place aux souvenirs qu’elle va se remémorer, mais également aux questionnements bien légitimes tels que de savoir qui peut bien lui en vouloir au point de la tuer, ou encore pourquoi est-elle revenue alors que son mari, pas ?

On passe du caustique avec les relations d’Emma à l’égard de ses voisins et de sa dame de compagnie, au touchant avec notamment ses come back sur sa vie de jeune fille.

Science-fiction bien sûr, mais pour la bonne cause car cela va permettre au scénariste HUBERT de camper une histoire aussi rocambolesque que burlesque. On retrouve des dialogues percutants que l’on avait tant aimés dans Miss Pas touche.

Le dessin de ZANZIM est efficace et sert plutôt bien cette histoire tout aussi désopilante que jubilatoire.

Bref, on passe un bon moment et l’on a hâte de connaître la fin qui sera peut-être, qui sait, funeste ?

 

MA VIE POSTHUME T1 « Ne m’enterrez pas trop vite » ZANZIM/HUBERT

Collection MILLE FEUILLES Éditions GLENAT 48 pages 12.25 €

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0

Publié le 23 Avril 2012

Voyageur_0013.jpgUn week-end réussi !

Comme nous l’avions annoncé, une bonne partie des auteurs de la série VOYAGEUR était au rendez-vous samedi 14 et dimanche 15 avril pour une conférence et deux séances de dédicaces organisées par l’association Bulles de Mantes.

 

La conférence d’inauguration a permis à l’auditoire de découvrir la genèse et la construction de la série décrites par le scénariste Pierre BOISSERIE qu’interrogeait Jean RÉBILLAT, chroniqueur du site internet ActuSF. Vous pourrez retrouver cet interview sur le lien YouTube La Passerelle.

 

C’est vers 14h30 qu’a commencé la première séance de dédicaces pour le plus grand plaisir de ceux qui attendaient depuis 10h00 du matin que s’ouvrent les portes de l’Hospice Saint Charles.

Le public passionné n’a pas été déçu pendant ces deux jours, la plupart ayant pu faire faire des dédicaces sur de nombreux albums de la série VOYAGEUR par les cinq auteurs réunis.

Voyageur 0044

 

Pour revivre ou découvrir l’exposition et les bons moments du week-end, rendez-vous dans l’album photo sur ce même blog.

 

 

Rappelons que si le week-end dédié à la venue des auteurs est révolu, l’exposition est ouverte tous les jours, jusqu’au dimanche 13 mai 2012.

Les sept auteurs y sont exposés, d’Eric STALNER à Juanjo GUARNIDO en passant par Marc BOURGNE, SIRO, Eric LAMBERT, Lucien ROLLIN et Eric LIBERGE. Cette exposition comprend près de 160 originaux et est, à ce jour, la première exposition consacrée à cette série !

L’exposition VOYAGEUR est visible tous les après-midi, de 14 h 00 à 18 h00.

Hospice Saint-Charles
30 rue Nationale
78710 Rosny-sur-Seine
Tél. : 01 30 42 91 55
Fax : 01 30 42 13 23
E-mail : hsc@mantesenyvelines.fr

Programmation sur www.agenda-culturel-mantois.fr

L’association BULLES DE MANTES remercie tout particulièrement les partenaires qui ont contribué à la réussite de cette manifestation : la CAMY, l’Hospice Saint-Charles, la mairie de Rosny s/Seine, l’hôtel-restaurant Les Canisses, Peugeot-Vauban Buchelay, Monoprix Mantes la Jolie, Graphic Style, l’Écrin Gourmand, Les Éditions GLENAT, Les Amis de Villarceaux, l’Espace Mémoire du Vexin.

 

Jérôme BOUTELIER & Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Bulles en villes

Repost 0

Publié le 21 Avril 2012

RoiDesSingesT1Londres, à la fin du XIXème, voilà que lord John Arthur LIVINGSTONE, débarque à Londres après avoir été élevé dans la jungle par des orangs-outans ! Il n’en faudra pas plus pour qu’il attire la curiosité des scientifiques et intellectuels bien pensants. Rendez-vous compte, alors que Charles DARWIN vient de s’éteindre, ce jeune homme va peut-être étayer la théorie du célèbre naturaliste comme quoi l’homme descendrait du singe !

 

Alors, John Arthur LIVINGSTONE est-il vraiment civilisé ou a-t-il encore gardé de son animalité ?

Ses fréquents moments passés en haut de branches d’arbres de parcs londoniens pourraient nous laisser perplexes. Parallèlement,  des jeunes femmes se font assassiner dans les ruelles sombres de Londres…  Le fantôme de Jack l’Eventreur vient-il encore hanter la City ou est-ce un nouveau monstre qui le singe ?

 

Le scénariste Philippe BONIFAY nous a encore concocté un scénario de choix dont il a le secret, de l’aventure mais aussi une belle enquête policière dans ce Londres les scénaristes bd ont plaisir à nous transporter ces derniers temps (cf. Black Stone chroniqué récemment) ;

Le dessinateur Fabrice MEDDOUR qui nous avait déjà enchantés dans sa série Hispanola (Editions Vents d’Ouest) mais aussi dernièrement dans sa reprise de La geste des chevaliers dragon (Editions Soleil), s’est transcendé dans cette histoire fantasmagorique. Son trait acéré est fort bien mis en valeur par les superbes couleurs de Stéphane PaitreaU, qui a su rendre si justement les atmosphères luxuriantes de la jungle comme celles angoissantes des bas fonds de la capitale londonienne.

John Arthur Livingstone - Le Roi des singes - Tome 1 MEDDOUR/BONIFAY/PAITREAU

VENTS D'OUEST Hors Collection 56 pages 13.90 € 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0

Publié le 14 Avril 2012

LefrancT23La sortie d’un album de Guy Lefranc est toujours un évènement tant bien même que le géniteur de cette série n’est, hélas, plus là pour le réaliser. Néanmoins, la relève est assurée et c’est avec un réel plaisir que l’on se plonge dans des nouvelles aventures qui n’ont pas pris une ride !

Cette fois, l’histoire a pour décor le pays du soleil levant, au tout début des années 50, alors que Guy Lefranc entame un reportage à Tokyo, toujours occupée par les forces américaines après la défaite de 1945. Son programme va être rapidement bouleversé alors qu’il est témoin du vol de l’armure de guerre du dernier shogun au musée de l’Empereur. Est-ce un vol commandité par  un riche illuminé pour alimenter sa collection personnelle ou cela prend-t-il une toute autre dimension ? La succession de faits et de faisceaux d’indices vont intriguer notre jeune reporter et l’emmener dans une aventure tout aussi rocambolesque que trépidante ! A n’en point douter, son vieil ennemi Axel Borg traîne encore dans les parages, toujours prêt à mettre à fomenter un mauvais coup à l’aide de plans tous plus mégalos les uns que les autres.

Le scénariste Thierry Robberecht a su faire une histoire digne du grand maître, bien rythmée et peuplée de surprises au détour de chaque page. Quant au dessin, tout le monde connaît la problématique de reprendre le dessin d’un illustre dessinateur, et là on peut dire que Frédéric Legrain, alias REGRIC s’en sort remarquablement bien. En fait, rien d’étonnant, il ne faut pas oublier quand même que REGRIC a continué le nouveau cycle des aventures de Lefranc dans les années ‘50’, entamé avec « Le Maître de l’Atome » ; Bref, du Lefranc comme on l’aime depuis maintenant 60 ans ! 

C’est donc le moment de rejoindre votre libraire pour vous procurer ce bon album mais aussi pour profiter de l’initiative des Editions CASTERMAN qui, à l’occasion de l’anniversaire des 60 ans, ont eu la riche idée de rééditer les 4 premiers tomes en tirage limité (3000 exemplaires) et d’offrir de superbes plaques émaillées créées pour l'occasion : une plaque offerte pour deux BD achetées !

LefrancRéédition

Les aventures de Lefranc T23 REGRIC/ROBBERECHT Editions CASTERMAN 48 pages, 10,95€

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0

Publié le 10 Avril 2012

9782749305516-LL’histoire se déroule à Saint-Roch, un village au cœur de l'Auvergne, sur fond de guerre du Vietnam vu par le microcosme d’un village bien franchouillard des années 60 où jalousie et racisme sont légion. Linh, une jeune fille née d’une union d’un père médecin français et d’une jeune vietnamienne restée dans son pays en guerre, essaie du mieux qu’elle peut de s’intégrer dans un village qui ne l’accueille pas les bras ouverts. Cet état de fait n’est pas facile à vivre pour cette jeune fille, entre un demi-frère qui ne comprend pas pourquoi son père lui en a caché l’existence et son angoisse de ne pas retrouver ce dernier, parti chercher sa mère.

Sa grand-mère paternelle fait tout ce qu’elle peut pour l’intégrer au sein du village, mais est-ce que cela sera suffisant ? Son demi-frère va-t-il continuer à la rejeter ? Toutes ces questions vont trouver leurs réponses dans ce dernier album du diptyque qui aurait, volontiers, pu encore se prolonger sur un ou deux albums supplémentaires, ne serait-ce que pour voir comment Linh et sa nouvelle famille allaient aborder les années 70 et oublier cette énième foutue guerre qui détruit tout sur son passage, laissant des traces à jamais indélébiles.

 

Nous ne présentons plus Marc BOURGNE, auteur prolifique et si complet qui manie aussi bien le crayon (« Frank LINCOLN », « Voyageur » T5 à T8) que la plume (« Les pirates de Barataria »  avec le dessinateur Frank BONNET) et qui nous a imaginé cette histoire aux accents dramatiques qui ne vous laissera pas insensible. Le dessin de VORO, alias Vincent RIOUX, est efficace et rend bien l’atmosphère tour à tour bucolique et poignante, et les couleurs réalisées par informatique sont plutôt réussies.

Bref, si vous n’avez pas encore découvert le 1er album de ce diptyque à sa sortie, c’est vraiment le moment de vous plonger dans cette belle histoire et de vous familiariser avec la vie de Linh, l’héroïne de la série.

 

L’été 63 T2 VORO/BOURGNE 48 pages 14.50 € Editions VENTS D’OUEST

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0

Publié le 7 Avril 2012

VoyageurAffiche.jpgEn préambule de la présentation de l'organisation des dédicaces, nous vous rappelons que le vernissage aura lieu le samedi 14 avril 2012 à 18 h00 en présence de bon nombre d’auteurs.

Cette journée commencera par un débat qui sera organisé sur le travail de cette série avec Pierre BOISSERIE dans les locaux de la PASSERELLE (espace culturel situé en face de l'Hospice St Charles).

Mais l’innovation ne s’arrêtera pas là, cette année, deux séances de dédicaces en présence des auteurs auront lieu :

- samedi 14 avril (de 15h00 à 18h00, ouverture des portes à 14h00)

- dimanche 15 avril (à partir de 10h00 pour Eric Stalner uniquement, et de 14h00 à 17h00 pour l'ensemble des auteurs).  
 

Organisation des dédicaces

Concernant les dédicaces organisées pour  l’opération Voyageur à l’Hospice Saint Charles de Rosny s/Seine, la procédure en est simple :

 

Pour les dédicaces avec ticket (Eric STALNER et SIRO), dont le nombre est limité et déterminé par l’auteur :

Dès l'ouverture des portes, des tickets seront disponibles à l’achat de n'importe quel album (série Voyageur ou autres nouveautés en vente sur le stand) auprès de l’organisation et vous donneront droit à un sésame pour une dédicace de l'auteur concerné (1 ticket par personne).

La moitié des sésames sera distribuée aux plus matinaux!!!

L'autre moitié sera proposée en tirage au sort dans le courant de l’après-midi (le ticket dédicace devant être alors validé par l’achat d’un album).

 

Ce système mixte (premiers arrivés/tirage au sort) aura peut-être l'avantage de contenter bon nombre d'entre vous, ceux qui se lèvent tôt et ceux qui, pour de multiples raisons ne peuvent être présents dès l’ouverture du festival !


Pour les dédicaces de tous les autres auteurs, il vous sera demandé d’acheter au moins  un album par jour. Il vous suffira ensuite, muni de votre Pass (tampon Bulles de Mantes apposé sur la main), de vous présenter devant l’endroit où l’auteur va dédicacer et d’attendre votre tour ! Ce même pass pouvant vous servir pour chacun de ces autres auteurs.

Attention, les tickets STALNER et SIRO ne donnent pas droit au Pass !

 

Petites règles d’usage

 

-          Le public peut donc faire la file, les sacs ou objets inanimés NON!!! Tout sac ou objet qui serait déposé « par hasard » dans une file ou ailleurs sera entreposé auprès de l’organisation pour raisons de sécurité ;

-          Chaque passage devant l’auteur ne donne droit qu’à une seule dédicace ; rien ne vous empêche de refaire la queue si vous en désirez une autre ;

-          « La dédicace est un don et pas un dû. Soyons dignes d'un don et pas dingues d'un dû. (Maëster)» Il vous appartient de respecter le choix des auteurs ou de l’organisation d’arrêter la séance de dédicace quand bien même tout le monde n’aurait pas encore eu la sienne.

-          On ne peut pas demander de dédicaces sur des feuilles libres, des livres d’or, ou autres, sauf à acheter sur place un album de l’auteur qui vous le signera.


Nous espérons avoir été assez clairs ! N'hésitez pas sinon à demander plus d'explications.

Si vous avez des questions c'est le moment...

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Bulles en villes

Repost 0

Publié le 2 Avril 2012

Après avoir bourlingué sur toutes les mers pour transporter aux quatre coins de la planète des cargaisons parfois insolites, notre héros, Yann Calec, a l’opportunité grâce à un héritage de seTramp T10 mettre à son compte en appareillant le « Pierrick ». Seulement, cela ne fait pas l’unanimité chez les armateurs rouennais et les ennuis vont se succéder rapidement alors qu’il n’a pas encore pris la mer avec sa nouvelle acquisition : la découverte d’un cadavre sur son bateau, une grève des dockers. Décidément, Yann Calec va finir par croire qu’il a acheté un cargo maudit. Que va-t-il faire alors ? Baisser les bras et revendre au plus vite son bateau ? Notre héros ne s’en laisse pas compter et vous allez voir ce que vous allez voir !

 

Que l’on ne s’y trompe pas, c’est du lourd ! Ce tome 10 est construit à la manière d’un très bon polar, à la différence que le jeune armateur Yann Calec remplace aisément l’inspecteur de police. Jean-Charles KRAEHN a le don de faire des albums rythmés en nous distillant au fur et à mesure des pages des indices déterminants, et ce Tramp T10 n’y déroge pas. A cela, vous ajoutez la compétence technique en marine marchande de M. Georges TANNEAU et vous obtenez un super scénario.

 

Maintenant, je ne vais pas vous l’apprendre, une très bonne histoire ne suffit pas et là, on retrouve la patte de Patrick JUSSEAUME, avec son graphisme réaliste qui sait si bien rendre les scénarii de Jean-Charles KRAEHN. Ici, il aura su créer sur cet album une ambiance particulièrement anxiogène ; bref, on s’y croirait et c’est tout ce que l’on demande. Le trio JUSSEAUME/KRAEHN/TANNEAU fonctionne formidablement bien et ce, depuis près de dix ans pour notre plus grand plaisir.

 

Alors, pour ceux qui ne connaitraient pas encore la série, c’est le moment de découvrir le tome 10 qui peut se lire sans avoir à reprendre les neuf précédents. Mais attention, vous avez de fortes chances de retourner, dans les plus brefs délais, chez votre libraire pour vous plonger dans l’aventure maritime de cette série incontournable !

 

Retrouvez la bande annonce de cet album sur http://www.dargaud.com/tramp/album-5184/le-cargo-maudit-10/

TRAMP T10 « Le Cargo Maudit » Editions DARGAUD 56 pages 13.99 €

  

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0