Publié le 27 Août 2015

De l'appétit vorace des loups pour les chaperons rouges, aux changements de taille incessants d'Alice au Pays des merveilles, tous ces personnages évoluent dans les univers fantasmagoriques du Monde de l'Enfance. Mais l'histoire pourrait en rester là, au Bois Des Contes ou encore à la Cité Des Rimes... La belle mécanique est bientôt enrayée par la multiplication de meurtres à chaque début de chapitre ; les enquêtes sont confiées au détective Franckie Mack, qui n'a jamais vraiment bien réussi, et à Simon,  son benêt d'associé qui a le don de faire capoter tout ce qu'il entreprend. Autant dire que l'équipe est bonne et qu'elle promet de générer des situations des plus cocasses. Les deux enquêteurs arriveront-ils à résoudre toutes les énigmes ? Ne se sont-ils pas embarqués dans une spirale infernale de destruction des mondes de l'enfance ?

Après le superbe Fairy Quest, le scénariste Paul Jenkins décide d'en décliner une série en prenant un malin plaisir à revisiter les contes de notre enfance, et en affublant les personnages de particularités tout aussi loufoques les unes que les autres. Les dialogues sont drôles, les situations souvent rocambolesques et on ne peut que souhaiter que le rythme effréné puisse être tenu tout le long du triptyque.

Le dessinateur Ramon Bachs qui avait déjà collaboré avec Paul Jenkins dans la série Civil War chez Marvel Comics, semble avoir pris un réel plaisir dans la réalisation de planches aussi féériques que le scénario et dignes des meilleurs cartoons. On ajoutera les couleurs soignées de Léonardo Paciaretti pour parfaire la réalisation de cet album.

A découvrir instamment, à la condition de supporter l'irrésistible travestissement des comptines d'antan.

FICTION SQUAD JENKINS/BACHS GLENAT Comics 48 pages 13.90 €

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0

Publié le 24 Août 2015

Le piano oriental, en avant la musique !

Abdallah Kamanja n'est pas peu fier, voilà qu'il vient de recevoir une invitation pour l'Europe afin de présenter sa géniale invention à l’un des plus grands luthiers viennois : un piano doté d'un dispositif permettant d'obtenir des quarts de ton !

Zanzoune, jeune Libyenne de 24 ans partagée entre son pays natal et son amour pour la France, décide de découvrir Paris.

Deux histoires, harmonieusement imbriquées l'une dans l'autre, sont proposées par l'auteure complet Zeina Abirached.

Tout d'abord, depuis la rétrospective de la vie d'Abdallah Kamanja et de son entourage jusqu'à la préparation de son périple maritime pour rejoindre la capitale autrichienne, l'auteure complet Zeina Abirached nous promène facétieusement dans la "dolce vita" de cette belle ville de Beyrouth des années 60, avant le terrible chaos des années 80.

Puis avec Zanzoune, un autre récit apparait, de sa jeunesse heureuse à Beyrouth avec un papa naturalisé Français qui l'initie très tôt à la langue de Molière, à la décision de quitter ses racines pour embrasser la vie parisienne.

Entre une certaine candeur et les belles insouciances d’existences plutôt bien paisibles, Zeina l'auteure dépeint de façon poétique les deux parcours. Zeina Abirached détient beaucoup de cartes dans son jeu : au scénario bien construit vient s'ajouter la remarquable réalisation graphique de chaque planche. Si leur lecture peut paraître déroutante dans les premières pages, on s'y fait rapidement et on se complait à en admirer la construction.

Assurément une belle réussite qui devrait ravir bon nombre de lecteurs.

LE PIANO ORIENTAL ABIRACHED CASTERMAN 224 pages 22,00 €

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0

Publié le 18 Août 2015

Croquer la "pomme" à pleines dents, voilà l'objectif de nos quatre jeunes étudiantes en 1ère année de la célèbre New York University. De milieux sociaux différents mais aussi de caractères tout aussi différents, nos quatre filles tentent, avec plus ou moins de bonheur car la maturité n'est pas toujours au rendez-vous, de s'intégrer dans la "Big Apple".

De Riley l'accro du portable, personnage principal – et également la voix off - de ce one shot, à Marissa la délurée en passant par l'inébranlable Ren et la paranoïaque Lona, les quatre nouvelles amies ont fort à faire : intégrer l'université et y prendre leurs marques, trouver un job pour notamment payer leur colocation - voire pour deux d'entre elles subvenir à leurs besoins - mais aussi faire face aux petits tracas de la vie en communauté... Les journées ne sont pas assez longues pour nos jeunes héroïnes qui aspirent à profiter pleinement de leurs premières sorties hors du cocon familial.

Le scénariste Brian Wood dépeint avec justesse le difficile passage de l'adolescence à l'âge adulte et ce, dans cette mégalopole américaine que l'auteur affectionne tant. Ainsi, il va faire découvrir au lecteur la ville et ses quartiers pittoresques tout au long du récit, et ponctuer chacun des lieux d'un commentaire offrant sa vision de la grosse pomme.

Le dessin dynamique et réaliste de Ryan Kelly offre de superbes encrages noirs mettant en scène des personnages atypiques dans des décors fouillés.

Voilà un bon comics,  et contrairement à ce qu'on pourrait penser cet album n'est pas réservé à la gent féminine : tout un chacun pourra y trouver une belle leçon de vie.

 

THE NEW YORK FOUR KELLY/WOOD URBAN COMICS 336 pages 22.50 €

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0

Publié le 9 Août 2015

Il aura suffi du décès de Mark Walewond, doyen de la communauté de la bourgade de Shelter's Lot pour y voir déferler une série de catastrophes qui ne semblent pas d'un premier abord, des plus naturelles !

Entre une tempête des plus spectaculaires qui cause des dégâts considérables dans la contrée et ses alentours, la découverte d'enfants atrocement mutilés et une ombre qui rôde, il y a de quoi rendre perplexe le lieutenant Obson qui se retrouve avec l'affaire sur les bras. Le temps est compté, et les autorités sont aux abois car elles n'arrivent plus à faire face aux légitimes questionnements d'une population, chaque jour un peu plus angoissée !

Mais l'enquête s'avère difficile car il lui faut répondre dans la précipitation à toutes les sollicitations et surtout se poser très rapidement les bonnes questions : les événements sont-ils liés ? Quel secret le doyen a-t-il délivré avant de passer l'arme à gauche ? La spirale infernale des événements tragiques va-t-elle cesser pour qu'enfin, il puisse commencer son enquête ?

Quel scénario à suspense ! Pour un premier album, l'auteur complet Aurélien Rosset frappe fort en nous livrant un thriller fort bien construit et des plus palpitants. Mélangeant habilement la réalité et le fantastique, le scénariste brouille admirablement les pistes et le lecteur ne tarde pas à se prendre au jeu où l'angoisse est au détour de chaque page. Les dialogues sont alertes et bien servis par un dessin nerveux aux couleurs dynamiques sur fond d'ambiance à la Hitchcock.

Edité dans un format comics, composé de chapitres tout aussi haletants les uns que les autres, voilà une réalisation de maitre dont tout amateur de thriller devrait assurément se délecter !

EMPRISE ROSSET AKILEOS 168 pages 19,00€

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0