Publié le 27 Janvier 2013

la-guerre-des-Lulus_couv.jpg

Septembre 1914, l'orphelinat de l'abbaye de Valencourt, au nord-est de la France, est en émoi :  les troupes allemandes ne vont pas tarder à envahir la région et les autorités locales ont décidé de faire évacuer toute la population. Seulement, il manque à l'appel quatre orphelins  qui avaient déjoué la surveillance de l'abbé pour se retrouver dans leur cabane construite en plein bois.


On découvre avec plaisir la tribu des Lulus, Lucien, Lucas, Luigi et Ludwig, bientôt rejoints par unela guerre des Lulus couv1 Lulu, une gamine belge perdue pendant que ses parents fuyaient les troupes allemandes.


Des textes plutôt truculents avec des enfants qui n'auraient pas démérité dans "la guerre des boutons ", et un dessin réaliste qui n'est pas sans rappeler celui des "sales mioches" engendrent un cocktail des plus détonants. On aurait pu tomber dans le pathos avec des enfants qui n'ont déjà pas débuté leur vie sous les meilleurs auspices. Au lieu de ça, on trouve des personnages, certes gouailleurs, mais plutôt responsables qui trouvent dans leur jeunesse la force pour survivre et s'échapper des griffes de l'occupant.

Voici le début d'un diptyque des plus prometteurs qui comprend en fin d'album, outre un cahier de croquis, une avant-première du deuxième tome, histoire  de nous faire patienter pour découvrir la fin.

 

La guerre des Lulus 1914, la maison des enfants trouvés Hardoc/Hautière Editions CASTERMAN 64 p 12,95 €

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0

Publié le 27 Janvier 2013

Rouge tagadaCouvC'est sur le banc de son collège qu'Alex découvre Layla qui deviendra rapidement sa meilleure amie. Inséparables, elles partagent leur quotidien, des bancs de la classe aux après-midi dans la chambre d'Alex jusqu'au coup de poignard : l'arrivée d'un garçon au nom de caleçon comme se plait à le Rouge tagada02surnommer Alex. Jalousie, tristesse, vont envahir la vie de cette jeune fille amoureuse...

Les dialogues de la scénariste Charlotte BOUSQUET comme les dessins naïfs de Stéphanie RUBINI transpirent l'adolescence et l'on s'imagine fort bien Alex, la narratrice, transformer son journal intime en cet adorable album que l'on dévore comme des fraises Tagada, jusqu'à ce que le sachet soit vide.

Usant d'un procédé d'écriture plus souvent utilisé par la litérature jeunesse, les auteurs ont su, avec brio, nous sensibilise  sur le passage souvent difficile entre l'enfance et l'âge adulte.

Une mention spéciale à la réalisation de cet album qui a revêtu les couleurs du célèbre bonbon dont il n'aurait plus manquer que le parfum si caractéristique.Rouge tagada01

 

ROUGE TAGADA RUBINI/BOUSQUET Collection Les Graphiques/Société GULF DTREAM Editions, 64 p 15,00 €

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0

Publié le 25 Janvier 2013

40eme-festival-BD_Affiche.jpg

Quarante ans, c'est celui de la force de l'âge et on peut dire que le festival BD d'Angoulême n'en manque pas  ! Cette année encore, un plateau d'enfer avec plus d'un millier d'auteurs venant de tous les continents. C'est aussi une douzaine d'expositions dont celle consacrée au grand prix, Jean-Claude DENIS, ainsi que celle dédiée à Albert UDERZO ou encore celle de Didier COMES; bref, il ne faut pas les louper, pas plus que les concerts de dessins tels que celui de ZEP, les rencontres internationales avec particulièrement le retour de la Corée, mais aussi les conférences avec notamment celle consacrée à Hugo PRATT.

 

40ème festival BD01Alors, faire un catalogue exhaustif s'avère des plus difficile compte tenu de l'ensemble des prestations proposées [supprimer : une fois encore] sur ces terres Angoumoises. Aussi, je ne peux que vous inciter à vous rendre sur le nouveau site du festival, plutôt attractif, à l’adresse  http://www.bdangouleme.com/ pour faire vos choix et réserver sur vos agendas ces quatre jours bd incontournables !

 

Enfin, pour sa 40ème édition, le Festival se met à l'heure de l'Iphone en proposant avec les40ème festival BD02 librairies Cultura une application gratuite du 31 janvier au 3 février 2013, qui vous permettra de tout savoir et de vivre intensément ce Festival anniversaire !

 

Bernard LAUNOIS



 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Divers

Repost 0

Publié le 20 Janvier 2013

creveSaucisse.gif

Didier, boucher de son état, n'a qu'une idée en tête depuis qu'il a surpris sa femme Sandrine en galante compagnie, celle de supprimer l'amant indélicat ! 

C'est la relecture d'une bd de Maurice TILLIEUX qui va lui suggérer la méthode pour se débarrasser du voleur de son amour ! Crime apparemment parfait jusqu'à...

Depuis "Exode" jusqu’à "Les petits ruisseaux", dont l’adaptation cinématographique qu’ilCrève saucisse01 a par ailleurs faite a rencontré un franc succès, Pascal Rabaté excelle dans la mise en scène d'histoires réalistes, souvent sociales, qui pourraient remplir une banale rubrique des faits divers. Sauf qu’ici la construction de l'intrigue nous entraîne dans une aventure pas ordinaire. Le lecteur va être partagé, tout au long de ce récit complet, entre l'apitoiement sur le cocu malheureux et l'horreur de la préméditation d'un meurtre.

Les dialogues sont percutants, entrecoupés de silences qui en disent long. Le dessin de Simon HUREAU, tout en rondeur, colle parfaitement au scénario et les quatre-vingt pages de ce bel album se lisent d'une seule traite !

  Creve-saucisse02.jpg

 

CREVE SAUCISSE HUREAU/RABATE Editions FURUROPOLIS  80 pages 17,00 €

 

Bernard LAUNOIS

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0

Publié le 15 Janvier 2013

Dominique A.01Alors que le chanteur compositeur Dominique A. s'apprête à démarrer une nouvelle tournée avec ses musiciens, voilà qu'il reçoit une lettre anonyme qui va tour à tour, l'intriguer, le questionner, voire  l'inquiéter. Pensez donc, une menace de mort pour un chanteur à peine célèbre, comme dit, d'un air goguenard, son entourage.

Dominique A.02Va s'en suivre une période de recherche frénétique pour découvrir celui qui lui en veut au point de vouloir le tuer : son sosie, des gens de la profession... La liste est longue sans qu'aucun indice ne privilégie l'un plutôt que l'autre. La paranoïa finit par gagner le musicien et il faudra  attendre l'épilogue tout à fait inattendu pour comprendre les raisons du tueur.

Le scénario est bien construit et met  en scène des personnages parfaitement réels que le scénariste Arnaud LE GOUËFFLEC n'hésite pas à tourner en dérision, les dialogues souvent enjoués  contrastant avec le sujet plutôt noir.  

Le dessin d'Olivier BALEZ est ici assez épuré, le trait noir, rehaussé par des couleurs froides, propices à souligner l'état anxiogène du chanteur. Et bien que Dominique A. n'apparaisse pas à son avantage dans cette bande dessinée, il n'a pas hésité à pousser l'autodérision en signant une préface des plus déconcertantes.

J'AURAI TA PEAU DOMINIQUE A. Olivier BALEZ / Arnaud LE GOUËFFLEC collection Mille Feuilles  Editions GLENAT, 56 pages 16,00 €

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0

Publié le 13 Janvier 2013

 

boxeur01.jpgDéporté en camp de travail, le jeune Juif Hertzko Haft réalise rapidement qu'il ne doit sa survie qu'à la puissance de ses poings. Initié à la boxe par un geôlier, il va devenir l'attraction dans les différents camps de concentration séjournés et dont il n'aura de cesse de s'évader pour rejoindre l'Amérique, la gloire et qui sait, le secret espoir de retrouver Leah, sa dulcinée perdue lors de son incarcération.

 

Le scénariste/dessinateur Reinhard KLEIST nous aura gratifiés encore d'une fort belle biographie, genre pour lequel il semble avoir fait une spécialité, après le collectif "Elvis", la vie de "Johnny Cash" et plus récemment, dans la même collection Ecritures, l'album "Castro". Il nous sert un texte aussi dur que peut l'être son dessin noir et blanc et qui n'a aucunement besoin de couleurs pour décrire l'horreur et la cruauté humaine de cette période maudite.

 

Que ce soit sous la plume sarcastique mais néanmoins grave de TARDI dans son albumBoxeur04 "Moi, René Tardi, prisonnier de guerre au Stalag II B" ou celle ici, de  Reinhard KLEIST, on mesure, une fois encore, toute l'horreur de ces camps de travail où l'espérance de vie était proche de zéro.

L'histoire de ce jeune Juif est pleine d'enseignements, tout d'abord parce que ce récit relate principalement une vie en camp monstrueuse mais également parce que c'est une excellente leçon de courage et de ténacité qu'il est important de connaître pour nous et les générations futures.

A lire instamment !


LE BOXEUR Reinhard KLEIST collection Ecritures Editions CASTERMAN 256 pages 16 €

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0

Publié le 2 Janvier 2013

dufaux                                             photo © Dargaud

 

Le festival Bulles de Mantes aura lieu du vendredi 24 au 26 mai 2013 au parc des expositions de Mantes-la-Jolie, avec cette année, pour thème, le médieval.

Cette année, l’invité d’honneur est un des scénaristes les plus influents et les plus prolifiques des deux dernières décennies, Jean DUFAUX.TillierLeBoisDesVierges

Plusieurs de ses amis l'entoureront, Martin JAMAR, Philippe XAVIER, José Luis MUNUERA, Lucien ROLLIN et la talentueuse dessinatrice Béatrice TILLIER qui réalisera l’affiche pour notre plus grand plaisir !

 

 

MONSIEUR Jean DUFAUX, est-ce encore utile de présenter cet auteur talentueux ? Noua aurons l'occasion dans les prochaines semaines de vous reparler de lui et de son œuvre immense.

Après eu l'honneur de le voir participer à la première édition de son festival, l'association Bulles de Mantes est particulièrement fière que Jean DUFAUX ait accepté d'être l'invité d'honneur de cette 5ème édition qui s’annonce prometteuse !

 

 Plus d'informations sur ce blog prochainement !

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Festival 2013

Repost 0

Publié le 2 Janvier 2013

cambrioleurs01.jpgQu'il est loin le temps du gentleman cambrioleur à la Arsène Lupin ! Finies les rapines dans les quartiers bourges, l'heure est à la cambriole au-delà des frontières avec des matières nouvelles qui rapportent gros, depuis la drogue de synthèse dont les polices ne connaissent même pas  l'existence jusqu’au trafic de composants nucléaires : voilà le quotidien des nouveaux cambrioleurs.

cambrioleurs02.jpgOn découvre trois jeunes personnes, l'énigmatique Ruben qui vient de rejoindre l'équipe , Prev, une jeune femme prête à tout même à tuer pour s'enrichir vite et bien, et son compagnon Elias, le méfiant, qui sont surtout unis quand il s'agit de fomenter un mauvais coup. Mais en dehors de leurs larcins, qui sont-ils vraiment,  qu'attendent-ils de cette vie de nomade ? 

Si rien n’arrête nos trois exécutants, leurs commanditaires sont encore plus cyniques et véreux qu'eux, et les  règlements de compte sanglants sont légion. Comment cela finira-t-il ?

Le scénariste/dessinateur Jake RAYNAL n'a pas fait dans la dentelle en nous concoctant cette histoire, avec des dialogues cyniques associés à un dessin très épuré et des couleurs aussi froides que les sentiments de ces voyous. On rentre très vite dans ce thriller, plutôt terrifiant mais sûrement pas si imaginatif que cela. Et si la fiction n'était que la triste réalité ? A découvrir instamment.

cambrioleurs03.jpg

CAMBRIOLEURS T1 RAYNAL Editions CASTERMAN 48 pages 13.95 €

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0