Publié le 23 Mai 2011

Nous sommes en 1665, Baldassare Embriaco, Génois d’Orient, négociant en livres et curiosités, se voit un jour offrir, en remerciement d’un service, un livre mythique : Le Centième Nom, ouvrage légendaire qui contiendrait le nom caché de Dieu et détiendrait de ce fait le pouvoir d’apporter le salut au monde. Mais Baldassare, maladroit, laisse presque aussitôt l’ouvrage lui échapper. Ne vient-il pas de commettre une erreur fatale, alors que les sombres prémonitions qui préludent à l’année qui s’annonce – 1666, l’année maudite, l’année de la Bête –, sont dans tous les esprits ? Alarmé, Baldassare part sur les routes vers Tripoli,  afin d’essayer de retrouver l’ouvrage…

Voici donc le premier volume d’une trilogie, séduisante adaptation d’un roman d’Amin Maalouf, un album dessiné un peu comme un carnet de voyage, une invitation aux rêves et à l’espoir ! Celui du fameux livre « le centième nom » qui permettrait de sauver le monde ! Alessandra.jpg

Quelle histoire ! Dès la première page, l’intrigue nous saisit ! On découvre la légèreté de ce marchand, réalisant qu’il a fait une énorme bourde et qu’il n’aura de cesse de réparer ! On lit donc cet album de deux manières, tout d’abord, on le dévore jusqu’à la dernière page car nous avons hâte de découvrir cette fabuleuse histoire ; enfin, on le reprend en s’attardant sur les belles pages que nous a offertes le dessinateur Joël Alessandra.

Avec son trait influencé notamment par Jacques Ferrandez, aux couleurs chaudes et chatoyantes, le dessinateur Joël Alessandra ne reniera certainement pas  "l'ambiance" des toiles de maîtres d'Eugène DELACROIX ou encore d'Eugène FROMENTIN, célèbres peintres orientalistes du XIXème siècle !

Cet album est à découvrir absolument !

Et, je ne doute pas un seul instant que vous ressentirez la même chose que moi, c'est-à-dire, l’irrésistible envie de découvrir à son tour le roman d’Amin Maalouf, ne serait-ce que pour nous faire patienter d’attendre les 2 prochains albums.

 

Le Périple de Baldassare Joël ALESSANDRA éditions CASTERMAN 64 pages 14,00 €

 

Bernard LAUNOIS

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0

Publié le 22 Mai 2011

01-BestOf-2011 1884Pour les plus impatients, nous vous proposons de découvrir dès maintenant dans les albums, une partie des photos prises pendant le Festival Bulles de Mantes les 13, 14 et 15 mai 2011 !

Nous ne manquerons pas, bien entendu, de vous tenir au courant au fur et à mesure des nouvelles photos mises sur le blog ! Ce sont plus de 2500 photos qui ont été prises durant ces 3 jours et la tâche de les trier n'est pas simple !

Alors, encore un peu de patience et vous aurez le plaisir de les découvrir, vous permettant ainsi de revivre ses moments et d'en découvrir d'autres car, compte tenu de tous les temps forts de ce festival, il était fort difficile d'être partout à la fois !

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Festival 2011

Repost 0

Publié le 18 Mai 2011

IMG_3858--Copier-.jpg4ème édition du festival Bulles de Mantes, le succès se confirme et s’amplifie avec une affluence en augmentation ! Près de 7000 visiteurs ont foulé le Parc des expositions, allant du hall des dédicaces et des stands marchands, au pavillon des mangas, en passant par l’espace dédié aux manifestations musicales et ludiques.

DSC01077--Copier-.JPG

Il y en avait pour tous les goûts, de quoi satisfaire tous les publics, collectionneurs, promeneurs du dimanche, amateurs de concerts et de cosplay, enfants petits et grands à qui de nombreuses activités étaient proposées.

 

Grâce à une nombreuse équipe de « bédévoles » compétents et dévoués renforcée par une quinzaine d’associations qui ont contribué à sa réussite, le festival a acquis ses lettres de noblesse !

 

Pour ceux qui n'ont pu y assister ou ceux qui veulent revivre tous les temps forts de cette manifestation organisée par l’association Bulles de Mantes et la mairie de Mantes la Jolie, c'est le moment de feuilleter les premiers albums photos ci-contre.

 

Jérôme BOUTELIER & Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Festival 2011

Repost 0

Publié le 10 Mai 2011

 

La bande dessinée est depuis fort longtemps liée à la musique ; aussi, quoi de plus naturel que de présenter des groupes de musiciens dans le cadre du festival Bulles de Mantes et ce, depuis sa création. Il faut dire que notre collaboration avec l’association Blues s/seine n’a cessé de grandir et nous remercions ici ses éminents membres pour l’implication dans la réussite du  festival Bulles de Mantes 2011. 

Mais, trêve de bla-bla, voici le programme !

  

La Galipotte, vendredi 13 mai à 15h30 et samedi 14 mai à 13h30

 

Avec La Galipotte, place aux chansons pour enfants. Contes et chansons s’associent pour vous emmener dans le monde des émotions...galipotte-copie-1.png

D’histoires en musiques, de rêves en refrains, nous partons ensemble en voyage!

Un petit saut plus loin, un saut de fée, un saut de magicien, et nous voilà sur le chemin immobile d'un épouvantail qui rêve d'ailleurs ou sur la piste d'une souris championne de course à pied. Dans le monde de la Galipotte rien n'est impossible.

 

Ramdam Slam, samedi 14 mai à 15h00

 

ramdamSlam.png

 Depuis 2004, l'association Ramdam Slam, née à Mantes la Jolie, développe le slam auprès des adolescents et des jeunes adultes, notamment dans les Yvelines, particulièrement auprès des jeunes des quartiers, avec des objectifs de mixité sociale, culturelle et artistique, d'insertion sociale et de prévention de la violence.

Elle travaille aussi avec les femmes, primo-arrivantes ou de souche française, dans des objectifs de valorisation de leur parole, et pour développer le lien intergénérationnel.

 

Les Z’embruns d’comptoirs, samedi 14 mai à 17h00

 

Ancrés dans le répertoire de la culture marine et populaire, les "Z'embruns d'comptoirs" privilégient unzembruns.png répertoire traditionnel tout en alliant leurs créations originales.


Chant à répondre, chant à danser et à boire mais aussi complainte et chant de travail vous mèneront sur toutes les mers du globe, avec escales dans les tavernes rustiques et autres estaminets jusqu'au bout du... quai. Sur scène, dans un bar ou dans un théâtre, pour peu que les vents le permettent, ils vous font chanter danser, en un mot : voyager....

 

Gingers, dimanche 15 mai à 12h00

 

L’aventure de Gingers commence en Octobre 2006, par l’idée de quatre copains, très vite rejoints par une chanteuse, Myrina. Ils commencent à créer leurs premières compos et arborent de plus en plus un style funk/rock plus actuel et pêchu. gingers

Gingers, c’est un mélange de Rock et de Funk, Gingers c’est sucré, c’est salé, c’est doux et pétillant à la fois, c’est frais, ça se prend pas la tête, et on en redemande à chaque fois.

 

 BlackCube, dimanche 15 mai à 13h30 blackCubeLogo.png

 BlackCube est un groupe nordiste de Métal Progressif formé en 2004,  mêlant reprises et compositions originales. BlackCube travaille à l’écriture de compositions élaborées, soucieux de créer des morceaux musicalement riches et variés, avec la volonté de surprendre agréablement l’auditeur. Ruptures de rythme, jeux d'orchestration et atmosphères différentes au sein d'un même titre sont là pour enrichir les compositions, avec le souci permanent de ne pas sombrer dans la démonstration technique et de toujours conserver l'âme du morceau.

blackCube.png

 

 The Big Muddy, dimanche 15 mai à 16h30  

Né entre Soul, Jazz et Rythm' & Blues, The Big Muddy puise ses racines de l’autre coté de l’océan atlantique. L’amour pour la musique noire américaine des années 60, transporte ce groupe Yvelinois vers un univers qui oscille entre rudesse et subtilité. 
bigMuddy.pngAvec pour influences, Ray Charles, Donny Hathaway, Mavis Staples, ou encore Aretha Franklin, The Big Muddy s’applique à perpétuer l’hé
ritage de ces icônes. 
Guitares, saxophone, basse, batterie et claviers vintages, s’animent autour de voix chaudes qui incitent au voyage.

The Big Muddy nous fait remonter le temps et le delta du Mississippi, pour nous conduire aux origines de toutes les musiques actuelles.

 

Voilà donc encore de bonnes raisons supplémentaires de venir nous voir les 13-14 et 15 mai 2011 au parc des expositions de Mantes la Jolie !

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Festival 2011

Repost 0

Publié le 5 Mai 2011

2009-0698.jpgDernière mise à jour le 5 mai 2011 !

 

-Dernière news - Evénement - dédicaces de Milville-Deschênes et Runberg - dimanche 15 mai en avant-première - stop - sortie album "reconquêtes" au Lombard - STOP -


ALEXINE / Sorcières SD

François AMORETTI / Gothic Lolita (Soleil) VSD

ANCESTRAL Z / Dofus (Ankama) SD

ARE / Footgoal (Vents d’Ouest) SD

Philippe AYMOND / Lady S. (Dupuis) VS

Olivier BERLION / Tony Corso (Dargaud) VS

Claire BIGARD / Méprise (Clair de Lune)  VSD

Frédéric BIHEL / Africa Dreams (Casterman) D

Pierre BOISSERIE / Voyageur (Glénat), Dantès (Dargaud) SD

Marc CHALVIN / Louna et sa mère (Akiléos), Les profs (Ellipses) SD

Jean-François CHARLES / India Dreams (Casterman), Ella Mahé (Glénat) VSD

Maryse CHARLES / India Dreams (Casterman), Ella Mahé (Glénat) VSD

Juan Maria CORDOBA / Lost Conquistadores (Tartamundo) VSD

Stéphane CRETY / Hannibal Mériadec (Soleil) VSD

Renaud DE HEYN / Vent Debout (Casterman) SD

Pierre DUBOIS / La Légende du Changeling (Le Lombard) VSD

Stéphane DUVAL / Gitans des Mers (Dupuis) SD

Pascal GROS / La droite ! (12bis) SD

Philippe GUILLAUME / Dantès (Dargaud) VSD

KNARF /  Les Aventuriers du NHL 2987 Survivaure (Clair de Lune) S

Martin JAMAR / Double Masque (Dargaud) VSD

Joël JURION / Les Démons de Dunwich (Vents d’Ouest) VSD

Elodie KOEGER / Les Iles du Vent (Caraïbeditions) VS

 Christian LAX /  pour des raisons d'ordre familial, ne seras pas présent

  LILAO / La Vengeance d’une Femme (Emmanuel Proust) D

  Julien MAFFRE / Le Tombeau d’Alexandre (Delcourt) VSD

  Ralph MEYER / Des Lendemains sans Nuage (Le Lombard), XIII Mystery-La Mangouste (Dargaud) VSD

François MILVILLE-DESCHENES / Reconquêtes (Le lombard), D

MOJOJOJO / Dofus (Ankama) S Nora MORETTI / Princesse Sara (Soleil) VSD

Emmanuel NHIEU / Nocturnes rouges (Soleil) VSD

Beatrice PENCO SECHI / Lady Doll (Soleil) VSD

 Frédéric PEYNET / Le Feul (Soleil) SD

 Johan PILET / Barzoon Circus (Glénat) VSD

 Marc PISKIC / l'Ontophage (Proust Editions) VS 

 Guy RAIVES/ Les Temps nouveaux (Le Lombard) VSD

Olivier ROMAN / Harry Dickson (Soleil) SD

Johannes ROUSSEL / HMS (Casterman) VSD

Sylvain RUNBERG /Reconquêtes (Le Lombard) D

Roger SEITER / HMS (Casterman) VSD

SIRO / Voyageur (Glénat), Mossad (12 Bis) SD

Eric STALNER / Voyageur (Glénat), La Zone (Glénat) VSD

Frédéric STEINMETZ / The Notorius (Spootnik) VSD

STIVO / Dugly (Paquet)

Franck TACITO / 666 (Glénat) SD

Olivier TADUC / Chinaman (Dupuis), Mon Pépé est un Fantôme (Dupuis) SD

VINZ EL TABANAS / Le Miroir des Templiers (Tartamundo) SD

YOU / Sorcières (Dupuis) SD

ZAZ / La Tour de Kyla (Clair de Lune) S

 

  A la semaine prochaine !!!!

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Festival 2011

Repost 0

Publié le 5 Mai 2011

JULIA & ROEM, 2ème épisode d’une trilogie sur la planète après le « chaos », ce qu’appelle Enki Bilal, « Le coup de sang » !

Après Animal’Z,  traitant de l’eau, Enki Bilal revisite le thème de Roméo & Juliette sur fond  de « terre », un mélange de couleur  ocre, passant du « sable » à la « pierre », rehaussé par du blanc, du bleu et du rouge quand cela l’impose !

Nous sommes dans les années « post-atomiques », la terre n’est plus que désolation et seule une poignée d’humains survit dans cet univers dévasté, à la recherche de zones épargnées ! Une vieille Ferrari traverse un désert, à son bord, un ex aumônier  militaire et deux jeunes hommes recueillis au bord de la route. En chemin, il découvre un bâtiment délabré, vestige d’un palace planté en plein désert  et peuplé notamment d’une famille composée du père, de sa fille et de sa belle-mère. Julia-Roem.jpg

Seulement, jusque-là, quel rapport avec la célèbre pièce de théâtre de Shakespeare, une des plus jouées à ce jour ? 

A partir de cette rencontre en vase clos, le tableau est dressé et la tragédie va pouvoir se dérouler, où deux hommes vont mourir, deux êtres vont s’aimer, et où l’aumônier va comprendre que se déroule en temps réel un remake de Roméo et Juliette, celui de l’amour impossible entre deux êtres !

Rassurez-vous, même si l’auteur a conçu l’album comme la pièce de théâtre de Shakespeare, en plusieurs actes, allant jusqu’à glisser quelques tirades de la pièce, la similitude s’arrête là et la fin, heureusement, ne ressemble aucunement à celle, funeste de la pièce !

Une histoire forte servie par un dessin tout aussi fort, voici un cocktail particulièrement détonnant que je vous incite fortement à découvrir !

J’avais particulièrement aimé cette technique de dessin, déjà utilisé dans « Animal’Z ‘, consistant à travailler aux crayons de couleur en s’affranchissant ainsi de l’encrage ! Ici, c'est sur un papier couleur "terre" que la force du trait s'exprime !

Ne vous y trompez pas ! Julia & Roem n’est pas la suite d’Animal’Z. En effet, Enki Bilal n’a pas voulu reprendre les personnages du premier tome de cette trilogie. Les deux histoires pourraient d’ailleurs se dérouler en parallèle, après « le coup de sang ».

Enfin, on  notera une véritable innovation éditoriale puisque l’album sort également  sur l’Ipad assorti d’une nouvelle conception, sur les directives de l’auteur.


Julia & Roem Enki BILAL, éditions CASTERMAN 18.00 €


Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0