Publié le 28 Mai 2012

ChroniquesDeLegionT3Trois époques, trois visages du mal, trois incarnations de Vlad Dracula Tepes, voilà ce que nous proposent « Les  Chroniques de Légion ». D’époque tourmentée en guerre fratricide, le terrible Vlad se promène au fil du sang de ses victimes : c’est pour lui et pour son frère Radu un véhicule de choix. Seulement voilà qu’ils vont être envahis par des pensées et des sentiments inconnus…tellement humains.  Désormais, leurs choix ne sont plus vraiment les leurs et leur destin pourrait bien en être modifié à jamais.

Les scénarios sur Vlad Dracula Tepes sont légion dans la bd depuis quelques mois et je me demandai si l'on pouvait raconter encore quelque chose dessus qui retienne l'attention. C'était sans compter sur ce diable de Fabien Nury, qui a eu l'originalité de fait vivre Vlad et son frère Radu aux travers des âges et des êtres dans lesquels ils prennent forme.

Les combats sanglants et les tourmentes d’ordre psychologique, ces "Chroniques de Légion" en sont peuplées sans que l'on s'ennuie un seul instant. Il faut atteindre le troisième album pour comprendre le pourquoi du comment, cette haine indestructible qui hantent les deux frères et quiChroniquesDeLegionT4 va conduire à une fin des plus pathétiques dans le quatrième album !

Il faut donner une mention toute particulière à une partie d'échec humaine bien singulière, fil conducteur du dernier album, où tous les coups sont permis ! Mais l'originalité ne s'arrête pas là, il prend la forme d'une saga dessinée et mise en couleurs par moins de sept mains sur les quatre albums qu’elle compte.

Et quand je parle de sept mains, ce n'est pas des moindres, de Mathieu LAUFFRAY (T 1) à  Eric HENNINOT (T4) en passant par Mario ALBERTI (T1 à T4), Zhang XIAOYU (T1 à T4) et TIRSO (T1 à T4) mais aussi sans oublier les couleurs de Javier MARTIN (T2 & T3) et Roberto RICCI (T1 & T4)  qui auront su rendre une excellente homogénéité qui, tout en changeant de période, n'altère en rien l'unité de cette histoire.

Enfin, cerise sur le gâteau, nous n'aurons pas eu à attendre éternellement la fin de cette série puisque la conjonction des cinq dessinateurs aura permis de sortir cette saga en moins de sept mois.

 Voici donc une histoire à 'sang pour sang' réussie qui devrait, à n'en pas douter, vous laisser exsangue !

Les Chroniques de Légion T1 à T4, 13,90€ chaque album

NURY/ALBERTI/HENNINOT/LAUFFRAY/MARTIN/RICCI/TIRSO/XIAOYU Editions GLENAT

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0

Publié le 22 Mai 2012

LaMortDeStalineT2Le 2ème tome démarre avec l’annonce du décès du petit père des peuples, Staline, qui va faire l’effet d’une bombe auprès de la population des villes et des campagnes de l’Union Soviétique et au-delà du monde entier. Les membres du Politburo ont déjà tourné la page, hormis la préparation des funérailles qui s’annoncent grandioses, et se consacrent à la répartition des portefeuilles ministériels dans un climat de règlement de compte.

Qui aura les meilleurs postes ou encore qui sauvera sa peau au détriment de l’autre ? Autant de questions qui vont trouver des réponses dans cet album avec une fin plutôt funeste !

Les dialogues de Fabien NURY sont percutants et l’on s’y croirait : cette réunion de hauts dignitaires est un vrai un moment d’anthologie. L’ambiance glaciale et hautement anxiogène transpire avec le dessin de Thierry ROBIN ; quant aux couleurs, elles sont à l’image du dessin, volontairement froides avec une accentuation des clairs-obscurs qui renforcent ce climat délétère de fin de règne, où chaque membre du Politburo veut sa part du gâteau et surtout ne laisser que des miettes aux autres.

Bref, ce diptyque nous donne la furieuse envie de nous (re)plonger dans cette période stalinienne qui a tellement marqué la Russie des années 50 ; la construction de l’ensemble, le dessin qui renforce si bien le scénario, n’est-ce pas là le signe d’une grande série ?

Assurément, Fabien NURY a su en quelques années, avec l’aide de formidables dessinateurs, s’affirmer comme l’un des meilleurs scénaristes de sa génération.

Pour ceux qui aiment l’Histoire, c’est le moment de découvrir cette histoire qui devrait ravir les plus exigeants. Plus d’informations sur ce diptyque sur le site des Éditions DARGAUD link 

 

La mort de Staline T2 Funérailles NURY/ROBIN 64 pages 13.99 € Éditions DARGAUD

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0

Publié le 18 Mai 2012

FairyQuestT1.jpgQui n’a pas été tout à tour, subjugué, ravi, fasciné, mais aussi angoissé, voire terrorisé par les contes de GRIMM ? Rappelez-vous les fameuses séances de lecture des parents avant l’extinction fatidique de la lumière pour des nuits peuplées de rêves mais également de cauchemars. Seulement voilà, le Petit Chaperon Rouge et le Loup qui ont eu largement le temps de sympathiser depuis qu’ils rejouent la même histoire, en ont assez de répéter le même rôle pour des milliers d’enfants. Quelle affaire !

Rendez-vous compte, un petit chapon rouge qui s’acoquine avec le loup pour modifier le sens du récit en s’échappant vers de nouveaux territoires et ne plus accepter le diktat du conteur, ce n’est quand même pas banal. Seulement, c’était sans compter sur la résistance du conteur fort marri qui s’empresse de faire capturer par une armée de soldats acquis à sa cause les récalcitrants afin de les faire passer dans une machine qui va les lobotomiser. L’idée est qu’ils redeviennent dociles et reprennent ainsi le cours de l’histoire que le narrateur leur a dévolue. Vont-ils réussir à échapper à cette horde qui va les poursuivre inlassablement et vivre LEUR histoire ?

Les comics ne sont pas spécialement ma tasse de thé mais je dois dire là que j’ai été agréablement surpris ; tout d’abord par un scénario très efficace auquel on adhère dès les premières pages ! Oser revisiter les contes de Grimm et ce, de la plus belle des manières, avouez que c’est original ! Le scénario de Paul JENKINS est très rythmé, les dialogues sont souvent drôles et le dessin de Humberto RAMOS donne toute la dimension à cette histoire. Je n’oublierai pas bien sûr les couleurs, très cartoon, de Leonardo OLEA qui nous donnerait envie de voir cette aventure se prolonger en film.

Enfin, je conclurai en précisant que la force de cet album réside dans sa capacité à fédérer tous les publics, petits et grands. Aussi, je n’ai qu’une hâte, celle de pouvoir lire cette histoire à ma petite fille quand elle sera en âge de l’écouter, après bien sûr lui en avoir fait la lecture de l’original.

Les éditions GLENAT ont eu la riche idée d’éditer cette série dans la collection Grafica où elle a toute sa place.

FAIRY QUEST T1 Hors la loi JENKINS/RAMOS/OLEA Editions GLENAT 56 pages 13.90 €

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0

Publié le 8 Mai 2012

Alors qu'il approche de la retraite, Léon Van Bel, machiniste-mécanicien, ne vit que pour sa locomotive à vapeur : la 12.004, qui pourtant respire ses dernières heures car la relève s’appelle le téléphérique. Seulement Léon Van Bel, bien qu’usé par son travail harassant de cheminot, ne veut pas quitter « La Douce », cette machine avec qui il aura parcouru l’équivalent de quatre fois le tour du monde. Mais hélas, ses patrons ne l’entendent pas de cette manière, et il va s’ensuivre une course poursuite pour sauver sa raison de vivre…


Schuiten LaDouceLéon Van Bel arrivera-t-il à éviter la casse de sa loco ? Quelle est cette mystérieuse jeune fille qui « squatte » sa machine ? Des questions qui vont trouver leurs réponses tout au long de cette belle histoire où « La Douce » est reine !

François SCHUITEN nous a habitués, depuis bon nombre d’années, à faire évoluer ses histoires dans des décors urbains plus fantasmagoriques les uns que les autres ; ici, rien de tel, la ville a fait place à la campagne et aux ateliers ferroviaires mais la magie du trait est toujours là. Le trait noir est à l’image de l’histoire de cette fuite en avant éperdue.


L’homme et la machine ne font qu’un et ne sont pas sans rappeler « La bête humaine », le roman d’Émile ZOLA magnifié dans le film de Jean RENOIR où Jean GABIN jour le rôle de Jacques Lantier, le mécanicien qui aime Lisa, sa locomotive, plus qu’une femme !
François SCHUITEN est aujourd'hui seul maître à bord, puisque le dessinateur a décidé de se mettre également aux commandes du scénario et ce, de fort belle manière. Le scénario est bien structuré et l’on sent, dès les premières pages, que Léon Van Bel, le mécanicien-chauffeur et la jeune femme mutique qui se joint à lui n’auront de cesse de défendre cette incroyable machine, mais jusqu’où iront-ils ? J’ai donc découvert avec ravissement, une histoire digne des « Cités Obscures » et je souhaite que l’expérience à deux mains se renouvelle pour y trouver la confirmation de son talent de raconteur d'histoires.


Enfin, saluons la performance technique de DASSAULT SYSTEMES qui donne rendez-vous sur le site http://www.12-ladouce.com pour vivre une expérience unique, celle de « la réalité augmentée ». Ainsi, vous allez découvrir cette belle machine en 3D que vous aurez plaisir à faire évoluer dans les décors si chers à François SCHUITEN. C’est bluffant et assurément à ne pas rater !


LA DOUCE François SCHUITEN Éditions CASTERMAN Collection Univers d’auteurs 96 pages 18,00 €


Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0