Ouessantines, une histoire d'iliennes bien singulières...

Publié le 12 Mai 2013

ouessantines couvQuand Soizic, une jeune bretonne, décide de rejoindre l'ile d'Ouessant pour ouvrir une maison d'hôtes, elle ne réalise pas tout à fait qu’elle n’est pas attendue les bras ouverts ! La défiance des iliens envers les "terriens" est légendaire, et l'ile d'Ouessant contribue largement à entretenir le mythe.

Hélas, le soutien de la vieille Marie, qui aura pris Soizic en affection, sera de courte durée puisqu'on la retrouve un matin pendue dans sa maison. La volonté testamentaire de Marie va renforcer la haine de ses amies, qui ne comprennent pas qu'elle ait pu léguer quoi que ce soit à cette fille du "continent", et en rajoute au désarroi de Soizic.

Tantôt tendre, tantôt dure, l’histoire va être ballotée par l'envie de Soizic de s'intégrer dans unouessantines_01.jpg monde qui ne lui voue qu'hostilité, hormis Marie… mais aussi l'instituteur de l'île, qui a le béguin pour la "terrienne" et sa volonté de connaitre les raisons du suicide de Marie.

On découvre que la vie d'un ilien n'est pas simple, et l'on comprend assez rapidement les raisons de ce repli sur soi qu’engendre l’existence sur un morceau de terre battu par les vents et qui ne respire qu'au rythme des marins.

Le scénario de Patrick Weber est fort bien construit et l'on se prend vite au jeu de la petite Soizic qui se bat pour découvrir la vérité. Le dessin de Nicoby, assez épuré, se prête plutôt bien à ce polar maritime ! Bref, voici un beau polar en jupon, qui saura tenir le lecteur en haleine pendant plus de cent pages. On notera une heureuse initiative, à la fin de l'histoire, d'une présentation de l'ile d'Ouessant en une dizaine de pages, accompagnées de belles photos sur lesquelles la petite Soizic s'est malicieusement glissée !

A lire, pour l'enquête policière mais aussi pour l’envie de découvrir l'ile d'Ouessant et...ses habitants.


Ouessantines Nicoby/Weber Collection Hors Collection Editions Vents d'Ouest 128 pages 18,25 €

 

Bernard Launois

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article