Publié le 8 Avril 2018

Les petites distances sont souvent celles qui sont les plus dures à parcourir !

 

Max est l’archétype du gars qu’on ne voit pas, toujours très effacé, tellement effacé qu’il finit par disparaître pour de bon. Léo est une jeune femme atteinte d’anxiété pantophobique qui a une fâcheuse tendance à lui gâcher la vie, et celle des autres. Son imagination débordante n’a pas de limite, et lorsque Max s’installe chez elle, à son insu, une drôle de relation s’installe. Que cherche Max en investissant l’espace de Léo ? A la séduire alors qu’il est transparent, à exister au travers d’elle ? Et qu’attend Léo de cette vie, somme toute pas ordinaire ? Mais après tout, la présence de Max ne va-t-il pas la soulager d’une bonne partie de ses phobies ?

 

La scénariste Benyamina entraîne le lecteur dans une comédie romantique où le fantastique prend toute sa place. Des scènes de la vie courante dans une atmosphère des plus déconcertantes font tout le charme de cette belle histoire de deux êtres qui se cherchent sans vraiment se trouver, jusque…

Les dialogues sont souvent cocasses tout autant que les situations d’une vie au quotidien, jonchées d’imprévus et bien mises en valeur par la dessinatrice Véro Carot qui s’est appropriée l’histoire avec brio. Avec un dessin hyperréaliste, des couleurs pastel, parfaites pour traduire la mélancolie latente, la dessinatrice installe une ambiance au fur et à mesure des pages, avec des personnages tout aussi attachants les uns que les autres, faisant de cet album une petite pépite des plus agréables.

A déguster sans modération.

LES PETITES DISTANCES BENYAMINA/CAZOT Editions CASTERMAN 152 pages, 20.00 €

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 6 Avril 2018

Tyler Cross T3 Miami, l’heure des comptes a sonné !

Miami, c’est synonyme de soleil, de plages interminables où farniente et volupté sont légion mais… avec Tyler Cross, ça aurait plutôt tendance à virer au sombre, voire au très sombre. En effet, le troisième opus commence avec un Tyler Cross qui a le curieux pressentiment de s’être fait blousé par un agent immobilier dont la réputation n’est plus à faire ! Et quand Tyler Cross ne sent pas bien, il défouraille à tout va pour reprendre son bien, quitte à faire éclabousser l’hémoglobine et ce, sans modération !

Si notre héros n’a pas toujours été à son avantage dans les deux premiers opus, il n’est pas décidé du tout à se laisser embobiner dans celui-ci et le talentueux scénariste Fabien Nury embarque le lecteur dans un feuilleton à suspense où la mélancolie ne fait pas partie du catalogue. Les dialogues sont aussi percutants que les bastos que distille Tyler Cross quand les événements ne correspondent pas à ses attentes, et Dieu sait si les contrariétés ne manquent pas.

Nul besoin de discours, de fioritures, la voix off assène des uppercuts qui font mal, très mal [ajouter une virgule], et son encre noire renforce l’ambiance anxiogène. Le récit s’égrène sur près de cent pages qui se lisent avec avidité, et l’on en viendrait presque à regretter qu’il n’en contient pas plus tant on ne veut quitter ce personnage diabolique, mais tellement attachant que l’on finirait par s’en faire un ami s’il n’avait autant de sang sur les mains.

Que dire de l’excellent dessin de Brüno, sinon qu’il épouse parfaitement le scénario. Comme dans un bon thriller cinématographique, le dessinateur a su trouver le rythme qui va bien, qu’il accompagne de ses parfaits encrages.

Une mention toute particulière pour l’excellent travail de la coloriste Laurence Croix qui renforce avec ses aplats de couleurs le trait noir et si contrasté de Brüno.

Une belle réussite !

TYLER CROSS T3 Miami Editions DARGAUD 96 pages, 16.95 €

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 6 Avril 2018

Une histoire corse, quand les secrets de famille se découvrent…

Catherine, jeune Corse, revient sur les terres de ses ancêtres chaque été pour se ressourcer. Mais cet été là ne sera pas comme les autres car il suffira d’un orage pour rencontrer Antoine au détour d’un virage. Un beau jeune homme qui prend en stop une jeune fille courant sous la pluie n’a pas forcément de mauvaises intentions…

Seulement cette rencontre fortuite va être lourde de conséquences : qui est donc ce mystérieux Antoine ? Pourquoi blêmit-il lorsqu’il apprend que Catherine n’est pas une simple touriste qui s’est fait surprendre par la pluie, alors qu’elle rejoignait la maison des grands-parents à Castelacciu ?

La scénariste Dodo, Corse d’origine, entraîne le lecteur dans une histoire touchante pour laquelle elle va puiser dans ses souvenirs d’enfance, où les mots vendetta, omerta, clanisme, nationalisme font partie du vocabulaire pour inventer une fiction des plus poignantes. De 1946 à 2006, ce sont soixante ans d’une famille corse qui vont se dérouler sous les yeux des lecteurs, avec ses joies mais également ses malheurs, ses non-dits... et tous ses liens à reconstruire. Le dessinateur Glen Chapron met remarquablement en images, tout en sensibilité, cette saga de familles qui se déchirent, sur fond de paysages apaisés où il doit assurément faire bon de vivre. Avec un dessin plutôt réaliste mis en couleurs à deux mains, celles de Sarah Murat et du dessinateur, le lecteur prendra plaisir tantôt à découvrir des personnages dans des décors enchanteurs propres à l’Île de Beauté, tantôt à s’appesantir sur les périodes révolues évoquées dans des tons bistre.

Une bien belle histoire à découvrir !

UNE HISTOIRE CORSE DODO/CHAPRON Collection HORS COLLECTION Editions GLENAT 136 pages, 19,50 €

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 3 Avril 2018

Les cités Obscures, Livre 2, un salutaire retour vers des villes improbables

Le deuxième des quatre tomes prévus de l'intégrale "Les Cités obscures" immerge un peu plus encore les lecteurs dans les univers fantasmagoriques du scénariste Benoît Peeters, remarquablement mis en images par le talentueux François Schuiten.

Pour ceux qui ne connaitraient pas encore cette série mythique qui aura marqué les années 80 et fait les beaux jours de la regrettée revue A Suivre éditée par Casterman, Les Cités obscures visitent un monde parallèle au nôtre où des personnages tentent de survivre dans des métropoles phagocytaires.

Avec cet opus nous sont livrés trois albums majeurs de la série - même si tous ont une importance - de La Tour à Brüsel en passant par La Route d’Armilia, qui vont permettre au lecteur de mieux s’imprégner de l’univers fantastique des villes, tour à tour angoissant et générateur de progrès dans un siècle où les machines commencent à prendre le pas sur l’homme.

Au-delà de regrouper des albums, une intégrale n'a d'intérêt que si elle comprend un plus éditoriale en étant, par exemple, agrémentée de petites pépites pas ou peu éditées comme celles de cette Encyclopédie des transports présents et à venir, d'une vingtaine de pages, indispensable pour qui veut découvrir les géniales inventions d'Axel Wappendorf.

On soulignera le travail soigné de l'éditeur qui a réussi à donner une belle cohérence aux intégrales, car même si les albums de la série peuvent être lus de façon indépendante, la judicieuse organisation de ceux-ci donne encore une dimension accrue à cette série majeure et incontournable qu’est Les Cités obscures.

Indispensable pour une (re)découverte de ce monde architectural hors norme !

LES CITES OSBCURES LIVRE 2 PEETERS/SCHUITEN Editions CASTERMAN 386 pages 47,00 €

Bernard LAUNOIS

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 2 Avril 2018

RATAFIA T8, Les têtes de Vô, neurasthénique s'abstenir... à moins de vouloir guérir instantanément !

Romuald, le jeune corsaire noir, n'est plus dans son assiette depuis que le capitaine a remplacé dans la cale les lingots par des rangées de bouquins, convertissant l'ensemble de l'équipage à de la nourriture spirituelle ! Après plusieurs tentatives de noyade pour oublier son triste sort, Romuald entrevoit le bout du tunnel, avec l'arrivée sur le navire d'un notaire qui va modifier la donne : si le capitaine parvient à réunir les quatre amis qui ont posé avec lui sur une vieille croute, ils se partageront le magot d’un sixième lascar, devenu nabab et qui a récemment rendu l’âme !

Assuré que Romuald retrouvera la pêche, le capitaine décide de lancer son équipage dans l'aventure pour réunir la smala et arriver dans les quinze jours chez le notaire pour l'ouverture du testament. Autant dire que ce n’est pas gagné, mais le jeu en vaut la chandelle !

Le décor est planté et l'aventure peut commencer ! Le scénariste Nicolas Pothier s'en donne à cœur joie et tous les moyens sont bons pour faire des calembours souvent désopilants, et des blagues à deux balles qui vont faire rire dans les foyers ! Ici, pas de recherches philosophiques, mais une belle course au trésor aux quatre coins de la planète car les compères d'antan n'ont pas su garder les pieds dans le même sabot. 

 

Le dessinateur Johan Pilet n'a pas attendu cet huitième opus pour reprendre avec brio l'esprit de la série créé par Frédérik Salsedo, mais au fur et à mesure des albums réalisés il  apporte sa patte dynamique dans les personnages, comme dans la création de décors fantasmagoriques.

En route moussaillon pour l’aventure au détour d’une page de cet album désopilant !

RATAFIA T8 Les têtes de vô POTHIER/PILET collection Humour Editions VENTS D’OUEST, 48 pages 11.50 €

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 31 Mars 2018

COMPTE A REBOURS T1 ES SHADID, dans les coulisses de l'antiterrorisme

Quand Paul Traignac, juge au pôle anti-terroriste du TGI de Paris reçoit l’information du décès d’un jeune décédé en martyr, il n’y croit pas un seul instant. Ne serait-ce pas une campagne de désinformation qui cacherait la préparation d’un attentat d’envergure ?  Ce jeune Abou Bakr ne se serait-il pas fait passer pour mort dans le but de fomenter un retour fracassant ?

De plus, le retour récent de Syrie de Nordine Charaoui  chez ses parents à Lyon, après avoir combattu aux côtés de l’Etat islamique, serait-il vraiment fortuit ? Toujours est-il que le juge Traignac va argumenter auprès de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure pour faire libérer le jhadiste « repenti » afin de le pister.

Tout le monde joue gros : et si l’on perdait sa trace, si un attentat avait lieu en compagnie du libéré alors que toute la publicité sur son arrestation a été largement commentée dans les médias ? Va s’ensuivre une longue filature jusqu’à… Le lecteur découvrira les arcanes des services de renseignements et de police qui œuvrent pour déjouer les exactions menées sur le territoire.

Les scénaristes Marc Trévidic et Matz plongent le lecteur dans une course poursuite où tous les coups sont permis. Avec un récit aussi rythmé que la vie de ces hommes qui vivent la terreur au quotidien, le lecteur va découvrir un monde dont il entend parler dans les médias mais sur lequel il a une information très parcellaire, en raison du caractère hautement sensible des données collectées et exploitées.

Avec ce premier opus d’un triptyque qui s’avère palpitant, la tension est présente à chaque page et les fonctions de Marc Trévidic, ex-juge antiterroriste, crédibilisent d’autant plus une histoire saisissante.

Le dessin réaliste de Giuseppe Liotti renforce le caractère anxiogène de la série en renforçant  son caractère glaçant. Assurément un bon polar en prise directe sur l'actualité.

COMPTE A REBOURS T1 ES SHADID TREVIDIC/MATZ/LIOTTI Editions RUE DE SEVRES 56 pages, 15,00 €

Bernard LAUNOIS

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 29 Mars 2018

EXILIUM T1, Koïos ou le pays dont on ne revient pas...

Koïos, enfer vert au fin fond de la galaxie, s’avère être le refuge des rescapés du Glory, joyau de la flotte spatiale parti pour un voyage d’agrément qui devait durer 27 jours et qui se prolongera pendant 179 ans !

Que s’est-il passé ? Sonntag, le capitaine de vaisseau, a-t-il fait une erreur de calcul pour que son véhicule spatial rempli de près de trois mille voyageurs erre si longtemps ? Toujours est-il que le résultat est là et quand  le capitaine se réveille, le cauchemar commence car non seulement il a dérivé près de deux siècles mais il lui a fallu 65 ans pour émerger de son songe. Autant dire que les Antérieurs  comme les appellent les habitants de Koïos, se comptent sur les doigts de la main ! Maintenant, c’est l’heure du bilan, il va falloir chercher ce qui a pu se passer et  découvrir également la nature hostile où ils résident désormais.

Que le premier opus de ce triptyque tonitruant commence de singulière façon !  Il est courant de dire que la valeur n’attend pas le nombre des années et le scénario du jeune auteur Cédric Simon en est la preuve. Ce récit de science-fiction s’avère bien construit et passées les premières pages de mise en place du récit, le lecteur va vite s’attacher aux personnages et à leur course contre la montre pour s’échapper de l’enfer vert et qui sait, peut-être arriver à relancer le Glory pour rentrer au bercail.

Le dessinateur prolifique Eric Stalner n’est pas en reste et livre là un dessin très efficace dans un univers luxuriant qu’il affectionne tout particulièrement. Avec des personnages aux « gueules » bien trempées, burinées par une nature qui n’épargne personne, Eric Stalner rend d’autant plus crédible ce scénario catastrophe.

A lire instamment !

EXILIUM T1, KOÏOS SIMON/STALNER Collection GRAFICA Editions GLENAT 56 pages, 14.50 €

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 22 Mars 2018

Vernissage le 24 mars de l'exposition "Vianello, sur les traces de Corto", de Lele Vianello

Voilà bientôt le grand jour: Lele Vianello sera présent samedi 24 mars 2018 à l'Hospice Saint-Charles pour le vernissage de l'exposition qui lui est consacrée avec plus d'une centaine d'illustrations et de planches originales: Vianello, sur les traces de Corto.

Le vernissage aura lieu à 18h00, après une séance de dédicaces à laquelle se prêtera Lele Vianello, de 15h30 à 18h00.

Venez nombreux !

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Bulles en villes

Repost0

Publié le 16 Mars 2018

Venez participer avec nous à la dictée mantaise samedi 24 mars 2018

Vous aimez les bulles, vous aimez forcément les mots qui les remplissent !

Aussi, c'est tout naturellement que l'association Bulles de Mantes, a accepté de participer aux côtés de la mairie de Mantes-la-Jolie à cette agréable animation récréative.

Cette dictée aura lieu le samedi 24 mars 2018 à 10h00 au gymnase Dantan, 13 rue de Lorraine à Mantes-la-Jolie.

Nous vous invitons à nous rejoindre et montrer avec nous que nous aimons non seulement les dessins, mais aussi les mots !

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Divers

Repost0

Publié le 11 Mars 2018

FLUIDE GLACIAL au Louvre, l'eusses-tu cru ?

Incroyable mais vrai, voilà que le monument de la franche rigolade franchit les portes de cette vénérable institution qu'est le Musée du Louvre !

D'un premier abord, on peut se demander si ce n'est pas une gageure de faire cohabiter cette maison d'édition plutôt tournée vers la dérision avec un des musées les plus prestigieux du monde. En fait, loin d’être une hérésie, la réunion des deux mondes graphiques s’avère des plus intéressantes.

Le mariage de la peinture et de la bande dessinée n'en est pas à son galop d'essai et le lecteur se souviendra des nombreuses parutions aux Editions Futuropolis, d’Enki Bilal à Jiro Taniguchi. 

Avec Fluide Glacial, des truculents Bidochon de Binet aux facéties de Dutreix, le lecteur se délectera de dessins des plus hilarants, de tableaux trafiqués, de photomontages truculents dont le magazine Fluide Glacial est coutumier. Les citer tous s’apparenterait à la description d’un bottin mais ce sont quand même pas moins d’une quarantaine d’auteurs qui ont investi le musée, toujours prompts à faire s’affoler les zygomatiques du lecteur.

Mais avec cet opus, c'est aussi l'occasion de se rappeler que les récits d'images remplissaient déjà les grottes préhistoriques, ou que le Couronnement de la Vierge, tableau du peintre Fra Angelico datant du 15ème siècle, recèle dans son retable les prémices d’une planche de bd.

La coédition de cet album s'avère une excellente idée qui réconciliera peut-être deux mondes graphiques qui n'ont pas toujours l'habitude de se côtoyer.

FLUIDE GLACIAL AU LOUVRE COLLECTIF Editions LOUVRE FLUIDE GLACIAL 106 pages, 19.90€

 

Bernard LAUNOIS

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0