Publié le 22 Avril 2017

Les années rouge & noir T2, retour vers un douloureux passé

Paris, hiver 1946, la dernière guerre est finie, vive la nouvelle ! Plus larvée et avec une odeur nauséabonde de règlements de comptes !

Entre Alain Véron, OS dans les ateliers Renault qui cherche vainement à connaitre la sombre vérité sur l’assassinat de son frère Jean en août 1944, et Agnès Laborde qui cherche à taire la vérité car elle est directement responsable du traquenard qui aura coûté notamment la vie de Jean, la pelote est difficile à démêler. Mais peut-être que l’ancienne informatrice des réseaux communistes, devenue journaliste pour le magazine Elle, vendra la mèche ? On ajoutera le drôle de jeu d’influence de Bacchelli, ex-dirigeant du Rassemblement National Populaire de Vichy, du fond de sa prison, pour se faire libérer.

Le dessin réaliste de Stéphane Douay, servi par des couleurs de Marie Galopin aussi sombres que le récit, sert tout particulièrement un scénario bien découpé, où le suspense ne faiblit pas.

Les scénaristes Pierre Boisserie et Didier Convard tissent petit à petit les fils d’une intrigue de plus en plus trouble, avec en filigrane la récupération de ces fameuses fiches perforées rédigées par les agents du gouvernement de Vichy, remplies d’information sur le passé plus ou moins douteux de bon nombre de personnes influentes pendant la guerre. Relations politiques, tendance religieuse, orientation sexuelle, ces fiches sont une mine de renseignements  qui donneront un sacré pouvoir à celui qui arrivera à mettre la main dessus.

Le lecteur va découvrir petit à petit tous les rouages d’un passé pas très glorieux, pour nombre de personnes qui ont contribué à servir un pouvoir proche de l’envahisseur et cherché par tous les moyens à se débarrasser de leur passé gênant pour se refaire une virginité.

 

A lire instamment.

Bernard LAUNOIS

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Repost 0

Publié le 18 Avril 2017

Evel O'Neil, ancienne gloire de la période bénie des compétitions automobiles vintage, et sa fille Cristal coulent depuis déjà quelques années des jours tranquilles dans leur vieille station-service au fin fond du désert continental. L'arrivée de Billy Joël, jeune baroudeur aux idées loufoques, ne va pas tarder à bouleverser la quiétude de la famille Neil.

Voilà que cet olibrius, armé d'une Winchester, a décidé que Lisa Dora Station servirait de base à l'organisation d'une course auto extrême dans laquelle tous les coups seront permis, un peu à la manière des fameuses courses de chars romaines. L'information va se répandre comme une traînée de poudre et la station et ses alentours ne vont pas tarder à être envahis de personnages à la mine patibulaire, des médias à l'affût d'un reportage à sensation, ou des agents fédéraux dévoyés du Secret Service. Bref, une population plutôt hétéroclite venue en découdre pour des raisons diverses.

Un scénario bien ciselé avec des dialogues percutants, le ton est vite donné dès les premières pages et les "quelques" 160 pages sont dévorées aussi rapidement que la vitesse de bolides sur les sables du désert. Comment cela va-t-il bien pouvoir finir ? La course aura-t-elle bien lieu, quel sera le vainqueur qui remportera la Winchester, trophée appartenant encore à Billy ? Le suspense est à son comble !

On ajoutera le trait acéré et demi-réaliste du dessinateur de Joe Bar Team dans des couleurs jaunes dominantes pour faire de ce premier album du diptyque Streamliner un des meilleurs road-movie depuis longtemps !

Pour les amateurs d’huile de ricin mais aussi de suspense, de belles réparties associées à de belles bagarres, c'est le moment de dévorer à pleines dents cet album.

STREAMLINER 'FANE ÉDITIONS RUE DE SÈVRES 160 pages 22,50 €

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0

Publié le 14 Avril 2017

Joël ALESSANDRA s'expose aux Foyers des Jeunes Travailleurs de Mantes-la-Jolie, du 20 avril au 13 juillet 2017

"Vers le sud", c'est le titre de l'exposition que l'association Bulles de Mantes présente aux Foyers des Jeunes Travailleurs, du 30 avril au 13 juillet 2017 avec l'artiste Joël Alessandra.

C’est près d’une centaine d’originaux, planches et dessins, sur ces voyages africains qui sont exposés dans les deux résidences du FJT de Mantes-la-Jolie.

Joël Alessandra est diplômé de l’école Boulle en architecture d’intérieur. Grand voyageur, il a vécu à Djibouti de 1989 à 1991 et sur cette expérience a publié «Dikhil», puis «Fierté de Fer», album de voyage sur le train Djibouto-Ethiopien.

Aujourd’hui installé dans le Gard, il a dessiné « Bad Atmosphère » et «Instinct Sauvage », avant qu’un voyage au Tchad lui inspire deux carnets de voyage, «Retour du Tchad» et «Ennedi» (La Boite à Bulles), tous deux nominés au Grand Prix Michelin du Festival International du Carnet de Voyage de Clermont-Ferrand.

Il publie ensuite notamment chez Casterman une adaptation en 3 tomes du roman d’Amin Maalouf, «Le Périple de Baldassare», puis « Errance en mer Rouge », une BD/carnet de voyage aux frontières de la Somalie, et Petit-fils d’Algérie, un récit BD autobiographique sur le passé de sa famille.

Son dernier album, Louise le venin du scorpion, sur un scénario de Chantal Van den Heuvel et paru en 2016 chez Casterman, raconte la vie de Louise Brooks.

FJT 21, rue d’Alsace et 3, rue d’Arnouville à Mantes-la-Jolie

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Bulles en villes

Repost 0

Publié le 9 Avril 2017

Pour ceux qui n'auraient pas l'occasion de feuilleter la "feuille de Mantes", voici l'article réalisé par la direction de la communication et des relations publiques de la ville pour le lancement du concours "Le Marsupilami se laisse croquer".

Soyez nombreux à participer ! Les dessins seront exposés pendant toute la durée du festival dans le hall 5 du parc des expositions et des lots seront distribués pour les plus belles réalisations.

Bernard LAUNOIS

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Repost 0

Publié le 31 Mars 2017

Ma guerre de La Rochelle à Dachau, des images sur des maux.

De La Rochelle à Dachau le lecteur va découvrir le parcours de l'horreur de Guy-Pierre Gautier, un jeune homme épris de liberté qui se sera révolté contre l'oppression nazie, pour échouer dans le tristement célèbre camp de travail de Dachau.

En 1943, Guy-Pierre Gautier sort à peine de l'adolescence lorsqu'il se lance à corps perdu dans la résistance, multipliant les sabotages en tout genre, ou réalisant des tracts pour les diffuser au risque de se faire prendre. Hélas, la fougue et l'insouciance de la jeunesse vont faire partie des éléments qui vont contribuer à le faire tomber, lui et une bonne partie de son réseau de résistance. Arrêté, interrogé, torturé par la Gestapo, il est interné dans les prisons françaises puis transporté par les trains de la mort vers Dachau, où l'enfer commence...

Quel récit que le parcours de ce jeune adulte qui n'aura eu de cesse, comme des milliers d'autres, de faire face à l'oppression nazie!

Les auteurs Guy-Pierre Gautier lui-même et Tiburce Oger livrent là un parcours des plus attristants, sans fioritures mais sans non plus chercher à apitoyer le lecteur. Le récit est fluide et le lecteur va s'attacher très rapidement à ce diable d'homme qui aura bravé tous les interdits pour venir en aide à ses congénères, sans jamais chercher à sauver sa peau.

Le dessin semi-réaliste avec ce trait acéré, caractéristique de Tiburce Oger, colle parfaitement au biopic, et les couleurs souvent accentuées renforcent certaines cases qui sont au-delà du soutenable.

 

Au-delà du devoir de mémoire indispensable pour les générations présentes et futures qui rappelle combien les conditions de vie à Dachau ont été inhumaines, ce rescapé des camps de la mort aura souligné tout au long du récit sa formidable envie de vivre: une belle leçon d'humilité et d'indispensable grandeur d'âme !

MA GUERRE DE LA ROCHELLE À DACHAU GAUTIER/OGER Éditions RUE DE SÈVRES 88 pages 17 €

Bernard LAUNOIS

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Repost 0

Publié le 31 Mars 2017

Voilà que "Kamarades" investit la Corniche de Rolleboise le 31 mars 2017 !

L’association Bulles de Mantes, en partenariat avec Le Domaine de la Corniche, a l'honneur de recevoir pour sa première rencontre de l'année 2017 et sa vingt-deuxième depuis le lancement de ce concept novateur en 2010, l’auteur Mayalen Goust, accompagnée de son éditrice chez l’éditeur Rue de Sèvres, Charlotte Mundlic. C’est la première fois que l’association Bulles de Mantes reçoit conjointement l’auteur et l’éditeur et nous nous réjouissons de découvrir leurs relations dans la création d’une série.

Alors que le dernier album du triptyque Kamarades, est paru fin 2016 aux éditions Rue de Sèvres, Mayalen Goust présentera sa belle série réalisée avec Benoit Abtey & Jean-Baptiste Dusséaux qui permettra aux convives de (re)découvrir cette belle série sur fond d’agitation révolutionnaire

Aussi, l'association Bulles de Mantes est ravie de recevoir, pour notre plus grand plaisir, Mayalen Goust et Charlotte Mundlic, dans le cadre prestigieux du Domaine de la Corniche le vendredi 31 mars 2017.

Alors, pour ceux qui découvrent le concept, ces rencontres sont des moments privilégiés réservés aux seuls membres de l’association (c'est donc le moment ou jamais d'adhérer à l'association : adhésion annuelle 2016 de 15 €), dans le cadre prestigieux du « Domaine de La Corniche » de Rolleboise au restaurant « Le Panoramique », partenaire historique du festival Bulles de Mantes.

Tout commence par une séance de dédicaces de l’auteur invité, suivi d’un cocktail et d’un dîner/débat que nous partageons avec lui, dans ce superbe endroit.

Chaque adhérent inscrit à la rencontre peut se faire accompagner d’une personne de son choix, qui participera au dîner, mais n’aura pas droit à dédicace.

Les dédicaces commenceront à 16h00, le cocktail sera servi autour de 20 h, le dîner étant prévu après et un débat sera engagé en fin de repas.

Le tarif d’inscription à cette rencontre diner-dédicace est fixé à 53.50 € (40.00 € le repas + 13,50 € l’album), pour les adhérents. Ce tarif comprend le repas (cocktail, entrée, plat et dessert, boisson), le dernier album paru de l’auteur (Plutôt plus tard) ainsi qu'une carte souvenir n° et signée, agrémentée d'une illustration inédite.

Le tarif d’inscription au repas seul pour les accompagnants est fixé à 50,00 € (sans album ni dédicace mais avec la carte souvenir).

Les règlements seront à envoyer au siège de l’association Bulles de Mantes (2, impasse Jean de Béthencourt à  Mantes-la-Jolie – 78200), après que vous ayez reçu une réponse par courriel confirmant votre demande.

Pour ceux qui désireraient réserver une chambre à l’occasion de cette manifestation, le Domaine de la Corniche vous proposera uniquement ce vendredi soir un tarif spécial « bulles ».

Domaine de la Corniche, restaurant Le Panoramique, 5, route de la Corniche 78270 ROLLEBOISE : 2 toques dans le guide gastronomique Gault et Millau et sélection table distinguée d'Alain Ducasse en 2010.

http://www.domainedelacorniche.com

Bernard LAUNOIS

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Repost 0

Publié le 22 Mars 2017

Morocco jazz, toute bonne chose a une fin...

Il aura fallu l'arrivée d'un paquet chez Louise la vieille dame Parisienne pour raviver des souvenirs à jamais enfouis dans sa mémoire. Un come back saisissant soixante ans plus tôt va lui rappeler sa vie lorsqu'elle était chanteuse dans les cabarets de Casablanca. À cette époque, elle passait le plus clair de son temps avec ses deux amies Sybil et Camille à faire la fête, alors que les tensions entre les indépendantistes et le pouvoir Français s'intensifiaient. Attentats journaliers, descentes de police et exactions en tout genre faisaient rage sans entamer l'insouciance des donzelles jusqu'à...

Auteur complet, Julie Ricossé dresse sans complaisance un portrait plutôt grinçant de la relation de pouvoir et de l'hégémonie française sur un peuple marocain en quête d'indépendance, sur fond d'amitié et de complicité particulièrement indéfectibles entre les trois copines. 

Devant un dessin réaliste aquarellé du plus bel effet rappelant les ambiances de Jacques Ferrandez, on s'attardera sur les rues ensoleillées de la capitale marocaine, les couchers de soleil contrastant avec les geôles peuplées de jeunes gens pris dans une rafle attendant un interrogatoire musclé.

Ce roman graphique de plus d'une centaine de pages, agrémenté d'un riche cahier graphique, se lit d'une traite et au travers du parcours de Louise donne l'envie de (re)découvrir l'époque trouble où la France tentait encore de régner sur ses colonies.

MOROCCO JAZZ RICOSSE collection Hors Collection Éditions GLENAT 112 pages 19,50€

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0

Publié le 22 Mars 2017

Venez découvrir le plus grand événement dédié au livre en France avec cette 37ème édition

Livre Paris est assurément devenu l’un des 3 événements européens les plus importants pour les professionnels du monde de l’édition, recevant plus de 1000 journalistes avec plus de 150 000 visiteurs en 2016 et qui fera de cette manifestation, la plus grande librairie d’Europe sur 4 jours.

Au chiffre éloquent du nombre de visiteurs foulant les allées du pavillon 1, s’affiche ceux encore plus impressionnants de la venue de plus de 3000 auteurs en dédicaces invités sur les stands de 1200 exposants ajoutés à l’organisation de 800 événements, rencontres et débats dans un espace complètement repensé afin de le rendre plus accessible et convivial pour tous.

C’est année, le Maroc sera à l'honneur une délégation de 40 auteurs, reflets de la diversité et du dynamisme de la création littéraire contemporaine du Royaume : des auteurs reconnus internationalement, mais également de nouveaux talents, émergents et prometteurs

 

Signe des échanges croissants entre les deux pays en particulier sur le plan éditorial et littéraire, le Maroc est le premier pays africain et arabe à être mis à l’honneur à l'occasion de cette 37ème édition.

 

La bande dessinée n’est pas en reste, car bon nombre d’éditeurs sont présents d’ACTES SUD à URBAN COMICS, auxquels s’ajoutent un espace entièrement dédiée à la bande dessinée, la Scène BD, Manga & Comics qui offre un panorama de la richesse et de la diversité du « 9e art ». Scénaristes et dessinateurs seront à l’honneur, avec l’éclairage de philosophes, d’historiens et de spécialistes.

 

Plus d’infos sur https://www.livreparis.com

 

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Repost 0

Publié le 18 Mars 2017

21ème foire aux disques, bd et cinéma, l’incontournable chine de printemps !

Vingt et unième édition et pas une ride, la Foire aux disques, BD et cinéma de Limay, un événement bd, disques et depuis l’année dernière, cinéma qui a lieu chaque année et qui va encore ravir bon nombre d’aficionados.

La foire, qui attire chaque année plus de mille passionnés pour tenter de dénicher la parle rare, fera encore assurément salle comble avec 80 exposants mettant à la disposition du public plus de 300 mètres de bacs remplis de pièces de collection. Pour le cinéma, le public pourra trouver des dvd, affiches, photos, dossiers de presse, figurines sur l’univers du cinéma.

Comme il est fait depuis plusieurs années, Big Band Vexinée confie à Bulles de Mantes le soin d’organiser les séances de dédicaces avec des auteurs de BD. Pour cette édition, nous aurons le plaisir de recevoir Erik Arnoux (L’aviateur), Claire Bigard (Le Casque d’Agris), Alain Huré (les fables de La Fontaine) Philippe Guillaume (La Banque, Dantès), François Plisson (Les Korrigans d'Elidwenn), Luc Plisson (La sirène de la mer d’Iroise) et  Julie Ricossé (Morocco Jazz, sortie le 22 mars !).

Foire aux disques, BD et cinéma

Gymnase Guy Moquet, Rue Charles Tellier, 78520 Limay

25 et 26 mars 2017 ouvert de 10h à 18h, dédicaces de 11h00 à 17h30

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Bulles en villes

Repost 0

Publié le 17 Mars 2017

Quand les gueules rouges rencontrent les gueules noires

Gervais est un garçon intelligent promis à un bel avenir car il a réussi son certificat d’études alors qu’il n’a pas encore treize ans. Seulement, Gervais est fils de mineur et la promesse d’un deuxième salaire qui rentrerait dans le modeste foyer de la famille Cottignies retient toute l’attention de son père.

C’est décidé, contre l’avis de l’instituteur, Gervais descendra à la mine comme son père ! Adieu, les rêves de devenir ingénieur et gravir l’échelle sociale, son quotidien maintenant consiste à ramasser le charbon dans les tréfonds de la terre et son existence devient presque aussi noire que le charbon qu’il recueille. Mais voilà que se profilent les représentations du cirque du vrai Buffalo Bill qui fait partie d’une tournée européenne. Les refus de son père de l’emmener au spectacle ne l’empêcheront pas de rejoindre Valenciennes et resquiller l’entrée pour pouvoir assister à la prestation. Quel bonheur de voir évoluer ce cowboy au milieu des Indiens !

Il finira par sympathiser avec deux d’entre eux, puis la fête vire au drame quand les dits Indiens sont accusés d’un meurtre sauvage alors qu’il était en leur compagnie. Que faire, planquer les Indiens jusqu’à ce que l’affaire se tasse, tenter de les disculper, mais aussi affronter les ires de son père alors qu’il a manqué à l’appel de la mine…?

Après le succès fort mérité de Love in Vain, le scénariste Jean-Michel Dupont nous livre là, sur près de 120 pages, un scénario plus intimiste sur la dure condition des ouvriers du début du XXème siècle et plus particulièrement des mineurs, et l’hégémonie de la bourgeoisie bien pensante qui ne pense qu’à faire du profit au risque de mettre en péril la vie des ouvriers. Jean-Michel Dupont dépeint également avec talent les conditions de vie des troupes itinérantes des Indiens, qui après avoir subi les invasions se retrouvent à faire des démonstrations au travers de toute l’Europe pour continuer à survivre. Mais le  tour de force de cette histoire aura sûrement été de faire rencontrer, au travers de ce récit, des gens de conditions tout aussi difficiles avec des univers de vie aux antipodes les uns des autres, et susciter à la fois de l’émotion devant les événements vécus, de l’angoisse et aussi des moments d’émerveillement devant les cavalcades de ces Indiens poursuivis par un tonitruant Buffalo Bill.

 

Au scénario réussi s’ajoute le travail du dessinateur Eddy Vaccaro qui a su donner un rythme au récit, avec un trait réaliste et dynamique rehaussé par de superbes aquarelles, alternant les couleurs tantôt chaudes, tantôt froides au gré de la fiction.

Gueules rouges, gueules noires, tous unis pour une condition meilleure et pour le plaisir du lecteur.

LES GUEULES ROUGES DUPONT/VACCARO collection 1000 Feuilles Editions GLENAT 116 pages, 20.50 €

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0