Publié le 20 Juillet 2015

Quand on est collégien, petit, gros et de surcroît moche, on devient rapidement le souffre-douleur de la classe. Alors, lorsque la surnommée Princesse Kuroyuki, sans aucun doute la plus  belle fille du collège, vient vous faire du rentre-dedans, c'est forcément louche !

Que faire alors, sinon accepter cette mystérieuse amitié et redorer son blason auprès des copains? Fréquenter la fille la plus inaccessible du collège en fait baver plus d'un, mais à quel prix ! Le jeune Haru n'est certes pas gâté par la nature, mais en revanche c'est un remarquable joueur de jeu vidéo.

Alors quand elle lui demande de jouer à « Brain Burst », il comprend enfin qu'il va s'embringuer dans un cercle de combats avec l'univers d'"ACCEL WORLD" qui ne laisse pas la place aux amateurs. Comment va-t-il s'en sortir ? Aura-t-il toujours son aura auprès de la belle Arita Kuroyuki ?

Le scénariste Reki Kawahara écrit ses scénarios manga comme s'il voulait en faire des jeux vidéo, maniant remarquablement les univers tantôt virtuels, tantôt réels au point de les confondre et de n'en faire plus qu'un.

S'associer avec le  dessinateur Hiroyuki Aigamo était assurément une riche idée : les dessins sont fluides, les personnages, principaux ou secondaires, bénéficient d'un même traitement  et sont plutôt bien mis en valeur. Le lecteur notera également qu'une attention particulière à été portée à toutes les formes de combat, rendant le volume intéressant.

A suivre, avec grand intérêt...

ACCEL WORLD T1 AIGAMO/ KAWAHARA Editions OTOTO 180 pages 6.99 €

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Publié le 18 Juillet 2015

Nous sommes en 2297 et rien ne va nulle part, que ce soit sur terre où des rayons émanant apparemment du fond de l'espace se rapprochent dangereusement, ou sur la lune colonisée, sur laquelle une équipe d'excavateurs découvre un drôle de sarcophage. L'affaire se complique lorsque la base lunaire ne répond plus, et que l'équipe envoyée alors en éclaireur constate avec effroi que tous se sont entretués. En l'absence d'explication plausible, le sarcophage est rapatrié sur terre et ouvert avec difficulté pour y découvrir une créature de rêve !

D'où peut-elle bien venir ? Depuis quand est-elle enfermée ? Va-t-elle pouvoir communiquer avec les terriens? La profanation du sarcophage a-t-elle un rapport avec les rayons menaçants, mais a-t-elle eu également un impact sur la tuerie de la base lunaire ?

Quelle entrée en matière ! Digne des meilleurs scénarios de film de science-fiction des années 80', l'auteur complet Christophe Bec connait bien son sujet en nous envoyant de l'action, du suspense parfois insoutenable.  Abandonnant le dessin à Jaouen, Christophe Bec livre là aux lecteurs un scénario parfaitement rodé qui laisse augurer une belle série en perspective.

Le dessin de Jaouen n'est pas en reste et nous fait évoluer des personnages inquiétants, parfois tourmentés, dans un décor des plus apocalyptiques, des bas fonds de la base lunaire aux menaçants rayons laser dont on se demande ce qu'ils vont bien pouvoir faire de la terre. Des couleurs froides rajoutent aux aspects déjà bien anxiogènes de l'album.

Voilà de la belle science-fiction pour ce premier opus d'un triptyque des plus prometteurs qui devrait ravir les amateurs du genre.

 

ETERNUM T1 Le sarcophage JAOUEN/BEC Editions CASTERMAN 48 pages 13.50 €

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Publié le 15 Juillet 2015

Qui ne connaît pas Modeste et Pompon, cette géniale série issue du cerveau tout aussi génial de Franquin ?

Dire que ces personnages n'ont été inventés que pour montrer à Dupuis, son éditeur historique, qu'il était capable de se vendre à la concurrence! Tout ce que Franquin touchait des mains, il le transformait en or. Tout son talent était assurément d’être capable de dessiner n'importe quel type de situation mais également de  tirer toute la quintessence des scénarios réalisés par des pointures de l'époque, à savoir, Goscinny, Greg...

Il faut rappeler que l’exercice, qui consistait de raconter en une page une histoire devant rendre le lecteur hilare, était loin d’être aisé. Et ce d'autant plus, comme indiqué dans les dossiers qui précèdent l’intégrale, que les délais de réalisation étaient ultra courts: il fallait une page par semaine pour le magazine Tintin, et qui venait se surajouter aux pages de Spirou & Fantasio et de Gaston Lagaffe pour le magazine Spirou !

Alors pour ceux qui ne connaitraient pas encore cette série désopilante, voilà les péripéties d’un couple de jeunes gens des années 50 dont le quotidien est parsemé de mésaventures domestiques, dues notamment aux avancées chimiques et électroménagères de l'époque.

On donnera une mention spéciale aux soixante pages de dossiers qui agrémentent cette belle intégrale, et plus particulièrement à celui réalisé par le tandem Pyssavy-Yvernault, qui nous plonge dans les coulisses de cette série, copies de document à l’appui.

Voilà une occasion de renouer avec une série mémorable qui a ravi bon nombre de lecteurs du journal Tintin avant de paraître en albums.

Indispensable pour tout amateur de Franquin et à découvrir absolument pour ceux ne connaissant pas encore ce joyau qui n'a pas pris une ride !

MODESTE ET POMPON L’INTEGRALE FRANQUIN/GOSCINNY/GREG Editions LE LOMBARD 183 pages 29,00 €

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Publié le 7 Juillet 2015

"L'écorcheuse" ou encore la "faucheuse", voilà des surnoms bien appropriés à la mort, qui prend ici le visage d'une belle jeune femme aux allures de cowboy, garçon manqué et impitoyable, qui traverse les Etats-Unis à la recherche de tous les condamnables pour les occire !

Charmant programme que Ginny Face de Mort va entreprendre dans une Amérique flamboyante, au temps des diligences, du sabre et du pétard faciles. Seulement, s'il suffisait juste de faire justice, ce serait simple et radical. Or, la belle jeune fille ne va tarder à se trouver confrontée à son propre destin et sans être aucunement sûre d'en sortir indemne !

Loin du style des comics Captain Marvel dont elle aura écrit avec brio les 6 et 7ème séries, Kelly Sue Deconnick embarque le lecteur dans une série des plus originales. Ici, pas de super héros mais plutôt des personnages à taille humaine qui évoluent dans un monde où il n'y a pas de place pour les enfants de chœur.

Des décors luxuriants, des personnages hauts en couleurs voire des lapins squelettes, du sexe mais également de la violence, telle est la réalité du western qu'a su recréer la dessinatrice Emma Rios et ce, dans des décors tantôt réalistes tantôt fantasmagoriques ; avec un découpage dynamique et des dessins du plus bel effet rehaussés par les couleurs vives et chatoyantes de Jordie Bellaire, cette série commence fort bien...

PRETTY DEADLY T1 L'ECORCHEUSE Editions COMICS GLENAT 160 pages 15.95 €

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Publié le 6 Juillet 2015

Quelle perspective peut-on bien avoir quand on se retrouve dans le Weltraum, un état totalitaire, avec l'étiquette de sous-homme qui vous colle à la peau puisque vous ne seriez pas bien né ? Cette question, Köstler l'a balayé d'un revers de main en endossant le rôle d'un chien fidèle, prêt à tout, dans la fameuse troupe de soldats d'élite, les Skraelings.

Avec le dernier album d'un triptyque tonitruant, après avoir suivi la montée irrésistible de cet être animé d'une hargne sans précédent, alors qu'il touche au but de devenir enfin un être "supérieur", plusieurs grains de sable viennent enrayer la belle mécanique. Devra-t-il faire des choix, embrasser totalement cette carrière militaire et se séparer de sa femme, Julia, issue de la même condition que lui ? Saura-t-il faire face aux souvenirs d'enfance qui lui reviennent en flashback de plus en plus souvent et qui le font douter de sa condition ?

Beaucoup trop de questions alors qu'il lui faut avancer, et vite, avant que son passé ne le rattrape !

Le scénariste Thierry Lamy ne ménage pas son lectorat avec des dialogues souvent durs, et des scènes difficiles qui ne sont pas hélas, sans rappeler les horreurs qui ont pu être vécues alors qu'un état totalitaire régnait sur l'Europe au siècle dernier. Voilà scénario qui est bien enlevé avec un suspens soutenu pour une descente aux enfers pas commune.

Le dessinateur Damien Venzi, plutôt hyperréaliste, est alerte avec des décors de guerre assez époustouflants qui contrastent avec des vases clos des plus glauques. Sur fond de couleurs plutôt sombres, à l'image du récit, voilà un triptyque traité à la façon comics, tant dans son format que dans sa construction, qui devrait ravir bon nombre de lecteurs.

A (re)découvrir résolument.

SKRAELING T3 L'EVEIL DU LOUP LAMY/VENZI Editions ANKAMA 112 pages 15.90 €

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Publié le 2 Juillet 2015

Antony Blunt vit un purgatoire en raison d’une période de sa vie qu'il ne regrette pas, mais qui reste incomprise de ses compatriote : quand on est anglais, et que la crise de 29 fait des ravages en Europe, décider de servir l'URSS aux dépens de la perfide Albion relève de la plus haute des trahisons. Cinquante ans plus tard, alors qu'il vit reclus dans un vieil immeuble, à l'abri des journalistes qui ne cessent de le harceler depuis que Margaret Thatcher a rendu publics ses faits d'armes, Antony Blunt finit par se confier aux neveux de l'oncle Edward avec lequel il a œuvré.

On va découvrir alors la vie de jeunes gens désemparés qui ne se retrouvent plus dans la politique de leur pays, et pour qui le monde communiste leurs apparait comme l'idéal politique du moment face aux démocraties décadentes. 

De façon très réussie, la scénariste Valérie Lemaire renoue avec l'histoire et la période trouble de l'entre deux guerres, offrant un récit des plus passionnants où les personnages, souvent hauts en couleurs, vont se fondre dans leur rôle d'espions. De l'action, de la réflexion, les ingrédients sont présents pour que le lecteur aille vite se passionner pour cette histoire réelle.

Le dessin ligne claire d'Olivier Neuray, rehaussé par des aplats de couleur du plus bel effet,  met bien en valeur cette période cruciale qui a vu naître un formidable et insoupçonné nid d'espions.

A recommander instamment...

 

LES CINQ DE CAMBRIDGE T1 TRINITY LEMAIRE/NEURAY Editions CASTERMAN 48 pages 13.50€

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Publié le 24 Juin 2015

 

Maki Agari n'a pas tout compris ! Alors qu'elle se réveille au fin fond d'un centre de recherche pharmacologique, elle se demande encore si elle n'est pas encore en train de cauchemarder !

Hélas, le monde qu'elle croyait virtuel est bien réel et les propos d'un soldat gisant à côté d'elle sont édifiants au point de ne pas y croire : elle serait le fruit d'une expérience qui ferait d'elle, un des derniers humains non infectés par le virus "zombie".

Tokyo n'est plus qu'un immense chantier peuplé de créatures qui ne pensent qu'à se manger entre eux, toutes plus hideuses et sanguinolentes les unes que les autres. C'est accompagnée de Shota, jeune garçon également vacciné, qu'elle devra rejoindre le "dôme", le seul endroit où resteraient des humains non infectés, afin de leur inoculer l'unique dose de vaccin dont ils disposent !

Du suspens, le scénariste Tsuka Saimura en a revendre, et une fois passé le rejet physique que lui inspire les zombies, le lecteur va pouvoir se délecter d'un scénario bien construit, plutôt tourné à la manière d'un jeu vidéo.

Le dessin hyperréaliste de Kôzô Takahashi renforce ce road movie aux couleurs post-apocalyptiques, avec des décors fournis et des personnages humains bien attachants. Une mise en couleurs autait certainement apporté un plus à cette nouvelle série qui devraient satisfaire de nombreux lecteurs du genre.

A consommer "sang" modération !

CRUEL THAN DEAD T1 TAKAHASHI/SAIMURA Editions GLENAT Manga 208 pages 10,75 €

 

Bernatrd LAUNOIS

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Publié le 21 Juin 2015

11 mars 2011, le Japon est frappé par un séisme de magnitude 9 qui entraînera le fameux tsunami et la catastrophe nucléaire qui en découla. Nobumi, jeune père de famille, illustrateur de livres pour jeunesse se sent impuissant face à l'ampleur des dégâts, et décide de plaquer femme et enfants pour venir en aide à la population. Devenir bénévole dans la zone sinistrée pour soutenir les jeunes enfants auxquels il consacre sa vie d'illustrateur lui apparait tellement évident, qu'il n'hésite pas un seul instant à se rendre à leur rencontre.

Le lecteur va ainsi suivre, tout au long de ce one shot, la démarche de Nobumi, volontaire, généreux et dont les valeurs humanistes sont un exemple à suivre...

Il aura fallu la rencontre de Nobumi et du dessinateur Georges Morikawa, touché par "marchons la tête haute" pour que le projet se réalise au sein de la rédaction de l'hebdomadaire Shûkan Shônen, faisant de ce manga, une œuvre  à plusieurs mains de grande qualité, grâce au concours de nombreux mangakas qui ont réalisé chacun une planche.

Personne n'a oublié le drame qui a touché la région de Fukushima et le manga de Georges Morikawa revient avec justesse sur ces événements tragiques, qui ne font plus l'actualité mais qui demeurent, hélas, bien présents encore aujourd'hui.

Un témoignage poignant à lire, pour tout public.

JE REVIENDRAI VOUS VOIR MORIKAWA/NOBUMI éditions AKATA 180 pages 6.95€

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Publié le 19 Juin 2015

Alors que la première guerre mondiale fait rage, la ville de Petrograd n'est pas en reste ! Le peuple est en colère et veut en découdre avec le pouvoir tsariste. Dans la foule révolutionnaire, deux êtres, Anastasia et Volodia se découvrent et tombent éperdument amoureux. Seulement Anastasia n'est pas une fille du peuple mais une  princesse, fille de tsar, qui a déjoué la surveillance du palais pour se mêler à la population. Quant à Volodia, misérable cosaque, il prend fait et cause pour le peuple, au risque d'y perdre la vie : quel attelage impossible ! Et pour corser l’histoire, surviennent les retrouvailles fortuites en plein milieu de la manifestation entre Volodia et Joseph Vissarionovitch Djougachvili, plus connu sous le nom de Staline, rencontre qui va être déterminante pour la suite du récit.


Passions dévorantes, soif d'un monde meilleur qui ne serait plus oppressé par le pouvoir, le tout dans un climat de suspicion où chacun épie son prochain : voilà un cocktail bien détonant pour un avenir plutôt incertain.


Les scénaristes Benoît Atey et Jean-Baptiste Dusséaux manient avec dextérité tant le style dramatique que l'amour-passion. Sans pour autant verser dans le pathologique, ils nous rappellent avec justesse les difficiles conditions de vie d'une société opprimée par le pouvoir et affamée par la première guerre mondiale.


Les dessins et couleurs de Mayalen Goust se révèlent remarquablement appropriés au scénario, et son trait faussement dépouillé est rehaussé de nuances de couleurs qui marient avec bonheur les tons chauds et froids.


Un début de triptyque prometteur qui ne demande qu'à être confirmé.


 
KAMARADES T1 ABTEY/DUSSÉAUX/GOUST Éditions RUE DE SEVRES 60 pages 13,50 €
 
 
Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Publié le 16 Juin 2015

 

Monika est aux abois, elle cherche sa sœur Erika disparue depuis quelques semaines et dont les derniers indices de vie correspondraient à une rencontre avec le politicien Christian Epson. Seulement, derrière la vie de jeune et ténébreux politicien le jour, Christian cache une vie nocturne moins glorieuse, où bals masqués et instants de débauches sont légion. Malgré les consignes de prudence de son vieux pote Théo, qu'elle cache chez elle alors qu'il est poursuivi pour des histoires de construction d'androïde convoité, elle décide de séduire Christian Epson afin d'en savoir plus sur la disparition d'Erika.

Arrivera-t-elle à ses fins sans tomber dans un piège ? Les masques vont-ils finir par tomber ? Finira-t-elle par retrouver sa sœur ? Des attentats autour du politicien vont finir de semer le trouble...

Voilà un diptyque qui démarre sur les chapeaux de roue où tout le monde se méfie de tout le monde sur fond d'enquête. La scénariste Thilde Barboni ménage le suspens, distillant petit à petit la toile d'un imbroglio tout aussi érotique que démoniaque. Le dessinateur Guillem March n'est pas en reste et nous gratifie d'un fort joli album, avec un style réaliste des plus convaincants et des couleurs pastel plutôt réussies.

Un cahier graphique de cinq pages montrant les différentes étapes de création de l'album, complète agréablement l'ouvrage.

Alors attention, le lecteur ne sortira pas indemne de cette lecture des plus palpitantes...

MONIKA T1, BARBONI/MARCH Collection "Grand public" Editions DUPUIS Editions 64 pages 14.50 €

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS