Publié le 5 Octobre 2022

ELVIRA & OTTO dans la jungle, quelle ménagerie !

Voilà qu’Elvira la gazelle et Otto, l’éléphant, s’aiment d’amour tendre. Quelle affaire en pleine savane, où le mélange des genres n’est vraiment pas d’actualité ! Cela va provoquer l’ire de beaucoup d’autres d’animaux de la savane, à commencer par les buffles qui leur enjoignent d’arrêter car les touristes en safari se tordent de rire en les observant. Mais nos deux tourtereaux n’en ont cure et continuent effrontément à se pavaner, bras dessus, bras dessous jusqu’à ce qu’ils tombent sur un drôle de boitier tombé d’une jeep et qui répond au nom de Siri.

S’engage un drôle de dialogue avec cette voix, développée par une pomme en Californie, et les voilà à découvrir sur l’écran du boitier perdu la ville d’où est issu son propriétaire. Qu’est-ce donc que la ville, qui ressemble à une termitière où vivent ces singes qui viennent les filmer régulièrement ? Les images défilent devant leurs yeux ébahis et leur curiosité s’aiguise. Et si nos deux amoureux franchissaient le pas, et se rendaient sur place ?

Le scénariste Martin Baltscheit, couronné régulièrement pour de nombreux récits jeunesse, aime le monde animalier et le fait partager avec bonheur à son public. Cette fois, ce sont les animaux qui partent à la découverte des humains, qui n’ont pas fini de les étonner par leur mode de vie.

Le récit est drôle, les dialogues sont bien enlevés et le lecteur ne peut que prendre plaisir à rentrer dans le jeu du scénariste qui se complait malicieusement à nous montrer sous un jour pas très à notre avantage. Mais au-delà de ces sarcasmes, Martin Baltscheit s’ingénie à nous sensibiliser sur la place des animaux dans le monde.

Le dessin semi-réaliste de Max Fielder, rehaussé des couleurs chatoyantes de Claire Pag, complète de belle manière le récit.

Alors, en attendant le deuxième tome où les protagonistes vont pouvoir réaliser leur rêve de visiter la ville, c’est le moment de déguster cette petite pépite dans la savane, aussi cocasse qu’attachante.

ELVIRA & OTTO T1 Dans la jungle Martin BALTSCHEIT/Max FIELDER Éditions RUE DE SEVRES 64 pages 14,00 €

Bernard LAUNOIS

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 4 Octobre 2022

CRISTAL 417, ou les tribulations d’une jeune policière au sein de la Crim’

Rejoindre la prestigieuse Crim’ s’avère être, pour un fonctionnaire de police, une sorte de graal. Alors, quand Pauline, jeune policière fraîchement émoulue dans un commissariat de province, apprend qu’elle est acceptée comme stagiaire à la Crim’, elle n’en croit pas ses oreilles !

Passées les présentations dans ce nouveau service mais aussi les railleries de certains de ses collègues quant à ses attitudes un peu gauches, voilà que l’on rentre dans le dur. Fini, l’éventail de toutes les misères sociales rencontrées dans son commissariat de Metz, place aux dossiers réservés à la Crim’, les plus sordides, mais surtout les dossiers qui risquent d’être rendus médiatiques et pour lesquels, il ne faut pas se louper, sous peine d’écorner sa carrière. C’est à Pauline que sera un confié un vieux dossier pour lequel elle va devoir revoir toutes étapes afin de s’assurer que rien n’a été oublié, et au besoin reprendre les questionnements, engendrant un vrai travail de fourmi. Parallèlement, la stagiaire est invitée à parfaire sa formation sur le terrain en suivant ses collègues dans des filatures.

Comme si vous y étiez, voilà ce que nous proposent les scénaristes, Mark Eacersall et Henri Scala avec cet album, en plongeant le lecteur dans les arcanes de la Crim’. Il faut dire qu’avec Henri Scala, par ailleurs, commissaire de police, on ne peut pas être plus au cœur de ce service dont il a fait partie. Alors, si elle apparait prestigieuse sur le papier, générant beaucoup de fantasmes, la réalité est tout autre et l’on va constater que dans les faits, c’’est souvent loin d’être rose.

Au-delà des méthodes d’action décrites tout au long du récit, le lecteur va également découvrir les luttes de pouvoir entre chefs et services. On retrouve, avec plaisir, le style narratif efficace de Mark Eacersall qui rend accessible une matière obscure aux profanes, le tout servi par le dessin réaliste de Boris Golzio.

CRISTAL 417 Mark EACERSALL/Henri SCALA/Boris GOLZIO Éditions GLÉNAT collection 1000 feuilles 120 pages, 19,50 €

Bernard LAUNOIS

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 30 Septembre 2022

Réuni le 27 septembre pour délibérer, le jury du Prix de la BD aux couleurs du blues a choisi comme lauréat du Prix 2022 l’album Satchmo, paru aux éditions Jungle le 07/10/2021 (scénario, dessins et couleurs de Léo Heitz).

Le récit évoque de façon très romancée et dramatique les relations avec sa mère de Louis Armstrong durant sa jeunesse, et les difficultés que rencontrait à cette époque un musicien noir pour exercer son talent.

Le jury du Prix de la BD aux couleurs du blues a particulièrement apprécié la sensibilité et l’humanité des personnages, la forme moderne et efficace du dessin et le traitement des couleurs.

Créé en 2014 conjointement par les associations Bulles de Mantes et Blues sur Seine, le Prix de la BD aux couleurs du blues récompense chaque année  le meilleur album paru entre le 1er juin de l’année précédente et le 31 mai de l’année en cours, et illustrant une thématique du blues, du jazz, ou le contexte social et historique en relation.

Le prix sera remis aux lauréats pendant le festival Blues sur Seine, lors d’une soirée de concert le 19 novembre 2022 à l’Espace Christine Faure de Limay où se produiront des bluesmen renommés.

Illustration Léo Hertz ©Jungle, 2021

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Divers

Repost0

Publié le 27 Septembre 2022

QUAI DES BULLES 2022 les 7-8 et 9 octobre, quel festival !

Si l’on n’a pas quarante ans tous les jours, fêtés dignement l’année dernière avec 4 jours festifs, le programme de la quarante et unième édition n’en est pas moins tentant ! L’association Quai des Bulles, toujours sur le pont, nous réserve encore une pêche des plus miraculeuses et si les conditions sanitaires nous laissent tranquilles, ce devrait encore être un bon cru.

Considéré par bon nombre comme le deuxième plus grand festival bd de France, il mérite cette fois encore ce titre honorifique, tellement les activités sont nombreuses et variées, à commencer par :

  • une vingtaine d’expositions conçues à cette occasion, comme celle de Sherlock Holmes (Au Palais du Grand Large) ou encore le Corto Maltese vu par les auteurs Ruben Pellejero et Juan Diaz Canales (Hôtel de ville, cour du château) ;
  • la présence sur site de près de 400 auteurs, qui seront là pour vous rencontrer et dédicacer vos albums ;
  • une centaine d’exposants qui présentent leurs nouveautés en matière de bande dessinée mais également pour les collectionneurs, des marchands d’anciens ;
  • des contes à bulles, avec cette année, accompagnés des dessinateurs Luigi Critone, Léa Mazé ou encore Pierre-Henri Gomond ;
  • 12 projections cinématographiques avec deux avant-premières, Nayola, film d’animation de José Miguel Ribeiro Angola et l’adaptation de la série bd La guerre des lulus de Régis Hautière et de Hardoc, car n’oublions pas que la vocation de Quai des Bulles, c’est aussi de faire la part belle à l’image projetée ;
  • des rencontres avec les auteurs qui cette année, sont au nombre de quinze, avec notamment celles de Ralph Meyer, auteur de la superbe illustration pour l’affiche de cette 41ème édition.

Mais Quai des Bulles, c’est également les satisfécits décernés à l’occasion du festival avec pas moins de 5 mises à l’honneur :

  • le prix des lecteurs Ouest France, décerné par un jury de lecteurs du journal âgé entre 18 et 35 ans, qui a pour but de récompenser un album paru dans l’année. Ainsi, c’est l’album Jours de sable d’Aimée de Jongh aux éditions Dargaud qui a été promu en 2021,
  • le prix des révélations ADAGP, (société des Auteurs Dans les Arts Graphiques et Plastiques), attribué à un jeune auteur qui dispose déjà de 3 albums édités dont un sorti cette année, (2021 : L’Alcazar de Simon Lamouret, publié aux éditions Sarbacane),
  • le prix jeunes talents, destiné à des jeunes n’ayant jamais été édité (2021 : Gessica Maio),
  • le prix jeunesse de la ville de St Malo, qui récompense un album jeunesse paru dans l’année (2021 : Lightfall T1 Tim Burton aux éditions Gallimard BD),
  • le prix des « Galons de la BD », organisé par le ministère des armées, qui pour sa deuxième année d’existence, récompense 3 albums parmi 25 nominés avec en 2022 respectivement Jean-Pierre Pécau et Dragan Paunovic pour L’insurgé de Varsovie, Jean Dytar pour #J’accuse et Dominique Bertail et Jean-Dominique Morvan pour Madeleine résistante.

L’énumération de toutes ces festivités est loin d’être exhaustive et je vous suggère de vous rendre sur lien pour en découvrir toutes les facettes.

 

Vous aurez noté que, Course du Rhum oblige, le festival est avancé d’une quinzaine et que c’est donc le moment de vous donner, à St-Malo, un avant-goût des vacances d’automne.

Bon festival !

Bernard LAUNOIS

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Divers

Repost0

Publié le 22 Septembre 2022

C’est pour demain ! Bulles en Ville commence vendredi après-midi à 16 heures avec

une dizaine d'auteurs présents pour offrir leurs dédicaces aux amateurs de BD. Aventures, histoire, romans graphiques, BD jeunesse et mangas, tout sera là pour satisfaire les goûts de chacun. Et le lendemain samedi 24, on remet le couvert avec 13 auteurs en dédicace de 10h00 à 18h00.

Et puis, pour mettre la ville dans l'ambiance de la bande dessinée, trois belles expositions sur panneaux trônent dans la rue, réparties l'une en centre-ville, place du Marché au blé, une autre devant la mairie annexe de Gassicourt, et la dernière sur la dalle du Val Fourré.

Dédicaces :

vendredi 23 septembre de 16h00 à 19h00

et samedi 24 de 10h00 à 18h00.

Rendez-vous devant nos librairies partenaires Tonnenx et L’Illustrarium, et devant l’Hôtel de Ville.

Liste des auteurs sur le site de Bulles de Mantes

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Bulles en villes

Repost0

Publié le 22 Septembre 2022

GLACÉ, une histoire des plus réfrigérantes !

Les ouvriers de la centrale hydroélectrique de Saint-Martin-de-Comminges ne s’attendaient pas à découvrir, en arrivant par le téléphérique, le corps d’un cheval décapité suspendu à la montagne. L’enquête ne tarde pas à révéler que cet animal martyrisé n’est autre que le pur-sang appartenant au milliardaire Éric Lombard. Qui peut bien avoir commis ce forfait et dans quel but ?

C’est, notamment, cette énigme que le commandant Martin Servaz et Irène Ziegler, la capitaine de gendarmerie vont s’employer à résoudre. L’affaire se corse quand, parallèlement à cette triste affaire, des jeunes du village sont accusés d’avoir battu à mort un sdf.

Est-ce la ou les mêmes personnes qui ont tué ? Les résultats d’autopsie sur l’équidé vont révéler l’ADN d’un détenu des plus dangereux incarcéré dans le centre psychiatrique de haute de sécurité, situé à quelques encablures des meurtres. Ce suspect aurait-il déjoué la surveillance des geôliers ? Le mystère s’assombrit et l’enquête ne tarde pas à piétiner jusqu’à…

Tiré du polar éponyme de Bernard Minier, plusieurs fois primé pour ce roman qui a remporté un franc succès auprès du public, le scénariste Philippe Thirault réalise là une belle adaptation des plus fidèles d’un polar vraiment diabolique, en rendant l’atmosphère haletante de la première à la dernière page. Le récit s’avère rythmé, peuplé de rebondissements tenant le lecteur en haleine.

Mais le récit n’aurait pas cette force si le dessin n’avait pas été à la hauteur de la tâche. Avec un dessin plutôt réaliste, le dessinateur Mig livre une remarquable mise en images, en soulignant le caractère pesant de cette quête où les temps sont comptés si l’on ne veut pas que la liste des exécutés s’allonge.

Une mention particulière est à faire pour la mise en couleurs, avec principalement des tons bleus qui renforcent le côté diabolique d’une histoire pas ordinaire.

A frissonner, de froid mais encore plus de peur !

GlacÉ Philippe THIRAULT/MIG Éditions PHILÉAS 112 pages, 19,90 €

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 19 Septembre 2022

COMME SI C’ÉTAIT ARRIVÉ et avec des si…
COMME SI C’ÉTAIT ARRIVÉ et avec des si…

Faut-il avoir des regrets ou des remords, c’est assurément la question qui tourne sans cesse dans la tête de Francesco alors qu’il se rend aux obsèques de Sophie dont il vient d’apprendre le décès ?

Lui, d’origine italienne, plutôt introverti, elle, Française plutôt délurée et ne sachant choisir, se sont rencontrés et aimés alors que Sophie passait quelques jours de farniente sur la côte italienne. Passade, amour de vacances, de jeunesse, ils se sont revus plusieurs fois mais à chaque nouvelle rencontre, Francesco voulait aller plus loin dans leur relation tandis que Sophie fuyait. Aurait-il dû être plus insistant au risque de la perdre ? Toujours est-il qu’il refait sa vie et… Sophie aussi, au point qu’il lui en voudra. Alors, pour son premier jour de retraite qu’il devait fêter ce soir avec sa petite femme, il décide plutôt de prendre la route…

Avec un scénario plutôt bien ficelé, Lorenzo Coltellacci se sert du trajet jusqu’au lieu de l’enterrement pour revenir sur la vie de Francesco, sur celle qu’il aurait pu construire avec Sophie, mais aussi sur son devenir avec son épouse, alors qu’il ne répond pas aux nombreux appels de cette dernière qui se demande où il a bien pu passer.

Composé principalement de flashbacks, ce road-movie des plus émouvants pose beaucoup de questions, de remises en question pour un final réellement attendrissant. Beaucoup d’émotions, de sensibilité s’expriment au travers des 128 pages qui se lisent d’une traite, tellement l’on a envie d’en connaître le dénouement.

Avec une mise en images soignée et rehaussée de pastels soulignant, s’il en est encore besoin, le côté touchant de l’histoire, la dessinatrice Tamara Tantalo s’empare du récit avec talent.

COMME SI C’ÉTAIT ARRIVÉ Lorenzo COLTELLACCI/Tamara TANTALO Édition SARBACANE 128 pages, 24,00 €

Bernard LAUNOIS

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 17 Septembre 2022

Mantes-la-Jolie, ville royale : aujourd'hui, à l'occasion des Journées Européennes duPatrimoine,  la célèbre reine est à l'honneur grâce à la dessinatrice Isa Python qui dédicace sa série BD : Mémoires de Marie-Antoinette au Pavillon Duhamel à Mantes-la-Jolie.

Pavillon Duhamel, square Brieussel-Bourgeois :

dédicaces samedi 17/09 de 14h00 à 17h30

exposition samedi et dimanche de 10h00 à 18h00

Et les événements se succèdent, puisque la semaine prochaine a lieu Bulles en Ville, avec treize auteurs en dédicace !!! (23-24 septembre, centre-ville de Mantes-la-Jolie)

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Repost0

Publié le 15 Septembre 2022

C’est pour bientôt, plus que 8 jours à patienter ! Le week-end prochain, le centre-ville de Mantes-la-Jolie sera de nouveau peuplé de lecteurs en quête de dédicaces auprès des treize auteurs de bande dessinée invités par Bulles de Mantes.

Il y en aura pour tous les goûts : BD franco-belge, BD jeunesse, mangas, seront dans la rue :

vendredi 23 septembre de 16h00 à 19h00

et samedi 24 de 10h00 à 18h00.

Rendez-vous devant nos librairies partenaires Tonnenx et L’Illustrarium, et devant l’Hôtel de Ville.

Liste des auteurs sur le site de Bulles de Mantes

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Repost0

Publié le 13 Septembre 2022

Mémoires de Marie-Antoinette : séance de dédicaces d’Isa Python

Les 39e Journées Européennes du Patrimoine auront les 17 et 18 septembre 2022. A

cette occasion, la Ville de Mantes-la-Jolie organise et coordonne avec les associations culturelles diverses animations mettant en valeur le patrimoine historique et culturel de la commune.

Comme depuis plusieurs années maintenant, Déjà active et présente tout au long de l’année, Bulles de Mantes participe évidemment à ce programme avec un stand situé au pavillon Duhamel, et sur lequel nous recevrons l’association recevra la talentueuse dessinatrice Isa Python, qui viendra dédicacer ses albums le samedi après-midi (samedi 17/09 de 14h00 à 17h30).

Née en Bourgogne, Isa Python a collaboré à la série en BD du Petit prince publiée chez Glénat, puis dessiné la série Mémoires de Marie-Antoinette et enfin l’album Mal tournée. En 2022, elle dessine Le Jeu des dames aux Editions La Muse.

Les deux albums Mémoires de Marie-Antoinette, qui retracent la vie et la mort de la célèbre reine épouse de Louis XVI, sont scénarisés par Noël Simsolo. En choisissant de raconter la vie de Marie-Antoinette comme si elle écrivait ses propres mémoires, Noël Simsolo trouve le ton juste pour brosser un portrait à la fois complet et touchant de la plus célèbre reine de France, auquel le trait léger et délicat d’Isa Python vient apporter un supplément d’élégance.

PAVILLON DUHAMEL, Parc Brieussels-Bourgeois (Mantes-la-Jolie)

Expo Mémoires de Marie-Antoinette samedi 17 et dimanche 18/09

Dédicaces d’Isa Python samedi 17 de 14h00 à 17h30

Voir les commentaires

Rédigé par Jérôme Boutelier

Repost0