coup de coeur bernard launois

Publié le 4 Septembre 2011

Voici dix ans que la tragédie new-yorkaise a bouleversé l’Amérique mais également la terre entière.12-septembre Notre bon vieux continent n’y a pas échappé ! Mais, qu’est-ce qui a changé après le 11 septembre 2001 et qui fera que ce ne sera plus jamais pareil ?  C’est la question que se sont posés deux journalistes de Radio-France, Pascal Delannoy et Jean-Christophe Ogier et à laquelle vont répondre 19 auteurs, allant du dessinateur de bandes dessinées et de presse à l’écrivain en passant par le journaliste et le chanteur. Ce sont les éditions CASTERMAN, en collaboration avec Radio France, qui éditent ce collectif qui fera date !


11 septembre 2001, un traumatisme qui se traduit encore aujourd’hui dans la vie de tous les jours, déstabilisation de la puissante Amérique, renforcement de la sécurité à tous les coins de rue ! L’Amérique a évolué, en bien ? En mal ? Au travers de rencontres épistolaires ou graphiques entre des auteurs américains et européens vont accoucher d’un collectif dense et nous apporter leurs points de vue et leurs vécus de ces 10 ans écoulés après le séisme des attentats perpétués ce fameux 11 septembre !  

Je ne vais, bien évidemment, pas faire un catalogue de toutes les « pointures » qui ont participé à cet ouvrage au risque de vous paraître ennuyeux, mais de Bilal avec cette belle couverture comme il en a le secret à l’entretien d’Art Spiegelman agrémenté des dessins de Mattoti en passant par les dessins grinçants de Plantu, vous ne regarderez plus l’Amérique du même œil !

 

« 12 septembre, l’Amérique d’après », un collectif à lire absolument, en ce début de rentrée et ces déjà dix ans passés !

 

12 septembre, l’Amérique d’après  Editions CASTERMAN 208 pages, 22,50 €

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 23 Juillet 2011

 

SelectionEte2011_News.jpg

Voici venue la période propice à la position doigts de pied en éventail, citronnade d’une main et bd de l’autre ! Maintenant tout le monde n’aura pas l’occasion de pratiquer cette « intense » activité estivale et se consolera en lisant cette sélection dans les moments de détente qu’il aura pu s’octroyer !

Depuis ces dernières semaines, beaucoup de bonnes nouveautés sont venues fleurir les bacs de nos libraires auxquelles il faut rajouter la multiplicité des intégrales, pour le meilleur et pour le pire ! Nous ne nous attarderons pas sur le pire, notamment celui consistant à regrouper les albums sans aucun ajout, de dessin, d’interview, de remise dans le contexte de sortie des albums… Bref, sans ligne éditoriale ! Je me suis déjà épanché sur ce problème lors de mon article sur la hotte du Père Noël et hélas, nous en sommes toujours au même point quelques mois plus tard !

Faire un choix devant tant d’albums est forcément cornélien et après bien des tergiversations, j’ai fini par faire une sélection d’une quinzaine d’albums et intégrales divers que je vous propose de (re)lire.

Commençons donc par les nouveautés :

-   le très attendu « Sambre » T6 qui ne m’a pas déçu ! Cela méritait le coup d’attendre près de 8 ans pour découvrir ce petit bijou ! Du grand YSLAIRE, qui a su nous distiller, tout au long de ses 25 ans, une puissante histoire romanesque avec un dessin toujours aussi efficace ! Cet album marque le retour d’une Julie, forte, omniprésente et fragile à la fois ! Attachante, quoi ! Une fois encore, Bernard YSLAIRE marque son empreinte de l’un des dessinateurs les plus talentueux de sa génération ! A lire absolument ! Sambre T6 « La mer, rue du purgatoire » Editions GLENAT 13.50 €

-    « Les pirates de Barataria T4», ou l’aventure sur les mers comme je l'aime ! Dessin réaliste de Franck BONNET, de très belle facture, servie par un scénario de Marc BOURGNE, bien construit. Voici encore l’occasion de vous replonger dans une aventure maritime pleine de rebondissements. Ce tome 4 clôt de belle manière, le 1er cycle de la série. A ne pas manquer ! Editions GLENAT 13,50 €

-   « Alter égo », une singulière série policière avec déjà 3 albums parus en moins de 2 mois qui comporte une particularité, tous ces albums (à terme 6 albums) peuvent se lire dans l’ordre qu’il vous convient !  En fait, je vous conseille plutôt de les lire dans l’ordre, au moins pour les 3 premiers parus pour tenter de démêler le puzzle ! Editions DUPUIS 11,95 €

-   « Je ne suis pas un homme » T1, ou l’art de devenir une épave ! Récit fort, dessin enlevé, voici un manga qui ne vous laissera pas indifférent ! Cette bande dessinée relate la vie d’un jeune homme qui  a tous les atouts pour réussir et qui va se détruire, on se sait pourquoi ! Tiré d’une libre adaptation du roman La Déchéance d’un homme d’Osamu Dazai (1909 – 1948), l’un des plus célèbres écrivains  japonais du XXe siècle, auteur de la désespérance et du renoncement. CASTERMAN 18,00 € 256 pages

-         « Douceur de l’enfer »  T1, avec un Olivier Grenson, toujours au dessin mais une nouvelle fois encore, au scénario et ce, de fort belle manière ! Voici le récit d’un jeune homme parti honorer la mémoire de son grand-père tué en Corée et qui va révéler un secret de famille. Une bien belle histoire en 2 volumes servie par un fort beau dessin comme a su nous habituer Olivier, notamment avec la série Niklos Koda. Indispensable ! Le LOMBARD 82 pages 15,95 €

-          « Longues traversées » T1, après R97, aux éditions CASTERMAN, voici une nouvelle histoire du tandem Giraudeau/Cailleaux qui narre, de fort belle manière, le récit de Théo, un ancien marin reconverti dans l’écriture, amarré dans le port de Lisbonne et à la rencontre du monde de la mer. Cette balade poétique album prend toute sa dimension depuis le départ de Bernard GIRAUDEAU et on ne peut s’empêcher de penser à un roman graphique autobiographique ! Beaucoup d’émotion dans le trait de Christian CAILLEAUX ; bref, attachant !  Editions AIRE LIBRE 80 pages 15,50 €

-    « Blast» T2 La sortie du premier album en 2009 avait été saluée comme un des meilleurs albums de l’année ; le deuxième album est au niveau du premier ! Voici un thriller psychologique dont vous ne ressentirez pas indemne ! Manu Larcenet nous entraîne à chaque album, un peu plus dans les tréfonds de l’être humain ! Voici donc le récit d’un homme qui raconte sa triste vie à deux policiers chargés d’élucider un meurtre ! Attention chef d’œuvre ! 200 pages 22,90 € DARGAUD

-    « Bowen » T1 De l’action, de l’espionnage dans le milieu aéronautique, voici un fort beau cocktail qui devrait ravir bon nombre de lecteurs ! Gil Formosa 48 pages 13,50 € GLENAT

-    « Les princesses vont aussi au petit coin », drôle de titre pour une histoire sombre comme sait si bien les mettre en dessin Christian Chabouté. Ce dessin noir et blanc, cher à cet auteur, met particulièrement en valeur des textes souvent durs mais aussi des silences pesants !  106 pages 17,99 € VENTS D’OUEST

-    « Pape terrible » T2 Réalité ou fiction, on hallucine totalement en s’emparant de cette série ! Nous ne présentons plus les scénarios de Jodorowski, déjantés et néanmoins très bien ficelés ! Du sang, du sexe et de la religion… Voici le cocktail détonnant remarquablement bien dessiné par Théo. A lire, à prendre avec beaucoup de recul ou… à se ruer sur les livres d’histoire relatant la période afin de se faire sa propre opinion ! DELCOURT 48 pages 13,95 €

-    « Ils étaient dix » T3 Venez découvrir, si ce n’est déjà fait, ce road movie sur fonds de débâcle napoléonienne qui va nous mener de Moscou à Paris, lieu où se situe ce 3ème album !  Combien finiront-ils ces dix personnages et dans quels états ? Voici une histoire bien ficelée dont Eric Stalner a le secret et toujours aussi remarquablement dessinée ! Editions 12bis 49 pages 13,50 €

-    « Voyageur » T12 C’est l’occasion rêvée de ce début d’été maussade pour se plonger cette saga de science fiction prévue en 13 albums ! Vous allez découvrir tout au long de ces albums, que le but du "voyageur" est de sauver notre passé pour préserver notre futur. Tout un programme ! Une histoire bien construite par Pierre Boisserie et Eric Stalner qui va vous emmener du Futur au passé en passant par le présent, 7 dessinateurs (Stalner, Bourgne, Rollin, Siro, Lambert, Liberge et Guarnido) se seront attelés à cette histoire pour un résultat des plus homogènes. De plus, les couvertures sont du dessinateur de Blacksad, ce qui ne gâte rien ! GLENAT chaque album 48 pages 13,50 €

-    « Belleville story» T2 Vous voulez du polar bien noir, bien trash, vous allez être servis ! Dès les premières de l’album, on se demande déjà comment cela va finir ! Quand un album est bon, le délai d’attente de sortie du suivant est toujours trop long ! Si vous n’avez pas plongé lors de la sortie du premier, c’est le moment de dévorer toute l’histoire en 2 tomes ! PERRIOT/MALHERBE DARGAUD 95 pages 15.95 €

 SelectionEte2011 Integrale

Enfin, un petit coup de chapeau aux Editions DUPUIS pour les intégrales qu’ils nous concoctent depuis déjà quelques années, et ma sélection se fera cette fois-ci sur :

-   « Johan & Pirlouit » intégrale T5 qui finit la série du célèbre PEYO avant qu’il n’attaque celle qui lui apporta la gloire « Les schtroumpfs »,

-   « Tif et Tondu intégrale » T9, la suite de la série phare du talentueux WILL ou encore

-   la petite dernière que vous découvriez fin août avec l’aventure maritime de « Théodore Poussin » intégrale T2

 

C’est donc le moment idéal pour rendre visite à votre libraire préféré, dans une période de sorties d’albums relativement calme avant le grand rush de septembre !

Bonnes vacances pour les chanceux et… Bon courage aux autres !

 

Bernard LAUNOIS

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 8 Juin 2011

mojo

MOJO, quel drôle de titre pour un album ! Le personnage principal, Slim Whitemoon, nous en parle dès les premières planches ! On naît avec un bon Mojo ou un mauvais ! Assurément, son copain Charley fraîchement enterré n’en avait pas un bon !

Quant à lui, le fait de rester vivant s’avère un gage de bon Mojo ! Mais à quel prix ? Nous sommes au début du 20ème siècle, au fin fond du Mississipi où naitre de couleur noire n’est pas un bon plan ! Slim Whitemoon, personnage inventé de toutes pièces par le talentueux scénariste de cet album, n’a qu’une seule compagne, sa guitare, avec laquelle il va parcourir le nouveau continent, vivant de petits boulots, de larcins mais également de son talent de guitariste de blues.

C’est ainsi, qu’au cours de son périple, il va faire des rencontres improbables grâce à son instrument, de Blind Jefferson à Robert Johnson en passant par Sonny Boy Williamson.

Seulement la vie est courte et alors qu’il est déjà à l’automne de sa vie, une éphémère gloire va lui permettre d’effectuer une tournée européenne.

Je ne vais pas vous en raconter plus et vous laisser découvrir la fin de l’album mais sachez que ce personnage, né de l’imagination du scénariste Rodolphe, est criant de vérité et va permettre de nous faire (re)vivre l’Amérique du blues, cette musique de désespoir d’une vie d’esclave, soumis aux dictats du peuple blanc, mais également d’espoir d’une vie meilleure dans l’Amérique qu’ils n’ont pas choisie !

Nous ne présentons plus le dessin du talentueux Georges Van Linthout ! Néanmoins, il faut tout de même souligner la force de son trait ! On avait découvert son travail en noir & blanc avec l’album Conquistador, déjà sur le thème du blues ; il nous avait bluffés avec l’album « Braquages et bras cassés » ! Cette fois encore, avec la même technique d’encrage, il a su donner le ton à cet album qu’on en redemande !

Alors, ne soyez pas effrayé par l’épaisseur de l’album ! Ce sont 192 pages qui se lisent d’une seule traite et si la vie de ce personnage imaginaire avait encore pu durer, je vous assure que l’on en aurait bien encore « dévoré », tellement l’histoire nous transporte !  

 

MOJO  Van Linthout/Rodolphe Editions Vents d'Ouest 192 pages 20,00 €

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 23 Mai 2011

Nous sommes en 1665, Baldassare Embriaco, Génois d’Orient, négociant en livres et curiosités, se voit un jour offrir, en remerciement d’un service, un livre mythique : Le Centième Nom, ouvrage légendaire qui contiendrait le nom caché de Dieu et détiendrait de ce fait le pouvoir d’apporter le salut au monde. Mais Baldassare, maladroit, laisse presque aussitôt l’ouvrage lui échapper. Ne vient-il pas de commettre une erreur fatale, alors que les sombres prémonitions qui préludent à l’année qui s’annonce – 1666, l’année maudite, l’année de la Bête –, sont dans tous les esprits ? Alarmé, Baldassare part sur les routes vers Tripoli,  afin d’essayer de retrouver l’ouvrage…

Voici donc le premier volume d’une trilogie, séduisante adaptation d’un roman d’Amin Maalouf, un album dessiné un peu comme un carnet de voyage, une invitation aux rêves et à l’espoir ! Celui du fameux livre « le centième nom » qui permettrait de sauver le monde ! Alessandra.jpg

Quelle histoire ! Dès la première page, l’intrigue nous saisit ! On découvre la légèreté de ce marchand, réalisant qu’il a fait une énorme bourde et qu’il n’aura de cesse de réparer ! On lit donc cet album de deux manières, tout d’abord, on le dévore jusqu’à la dernière page car nous avons hâte de découvrir cette fabuleuse histoire ; enfin, on le reprend en s’attardant sur les belles pages que nous a offertes le dessinateur Joël Alessandra.

Avec son trait influencé notamment par Jacques Ferrandez, aux couleurs chaudes et chatoyantes, le dessinateur Joël Alessandra ne reniera certainement pas  "l'ambiance" des toiles de maîtres d'Eugène DELACROIX ou encore d'Eugène FROMENTIN, célèbres peintres orientalistes du XIXème siècle !

Cet album est à découvrir absolument !

Et, je ne doute pas un seul instant que vous ressentirez la même chose que moi, c'est-à-dire, l’irrésistible envie de découvrir à son tour le roman d’Amin Maalouf, ne serait-ce que pour nous faire patienter d’attendre les 2 prochains albums.

 

Le Périple de Baldassare Joël ALESSANDRA éditions CASTERMAN 64 pages 14,00 €

 

Bernard LAUNOIS

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 5 Mai 2011

JULIA & ROEM, 2ème épisode d’une trilogie sur la planète après le « chaos », ce qu’appelle Enki Bilal, « Le coup de sang » !

Après Animal’Z,  traitant de l’eau, Enki Bilal revisite le thème de Roméo & Juliette sur fond  de « terre », un mélange de couleur  ocre, passant du « sable » à la « pierre », rehaussé par du blanc, du bleu et du rouge quand cela l’impose !

Nous sommes dans les années « post-atomiques », la terre n’est plus que désolation et seule une poignée d’humains survit dans cet univers dévasté, à la recherche de zones épargnées ! Une vieille Ferrari traverse un désert, à son bord, un ex aumônier  militaire et deux jeunes hommes recueillis au bord de la route. En chemin, il découvre un bâtiment délabré, vestige d’un palace planté en plein désert  et peuplé notamment d’une famille composée du père, de sa fille et de sa belle-mère. Julia-Roem.jpg

Seulement, jusque-là, quel rapport avec la célèbre pièce de théâtre de Shakespeare, une des plus jouées à ce jour ? 

A partir de cette rencontre en vase clos, le tableau est dressé et la tragédie va pouvoir se dérouler, où deux hommes vont mourir, deux êtres vont s’aimer, et où l’aumônier va comprendre que se déroule en temps réel un remake de Roméo et Juliette, celui de l’amour impossible entre deux êtres !

Rassurez-vous, même si l’auteur a conçu l’album comme la pièce de théâtre de Shakespeare, en plusieurs actes, allant jusqu’à glisser quelques tirades de la pièce, la similitude s’arrête là et la fin, heureusement, ne ressemble aucunement à celle, funeste de la pièce !

Une histoire forte servie par un dessin tout aussi fort, voici un cocktail particulièrement détonnant que je vous incite fortement à découvrir !

J’avais particulièrement aimé cette technique de dessin, déjà utilisé dans « Animal’Z ‘, consistant à travailler aux crayons de couleur en s’affranchissant ainsi de l’encrage ! Ici, c'est sur un papier couleur "terre" que la force du trait s'exprime !

Ne vous y trompez pas ! Julia & Roem n’est pas la suite d’Animal’Z. En effet, Enki Bilal n’a pas voulu reprendre les personnages du premier tome de cette trilogie. Les deux histoires pourraient d’ailleurs se dérouler en parallèle, après « le coup de sang ».

Enfin, on  notera une véritable innovation éditoriale puisque l’album sort également  sur l’Ipad assorti d’une nouvelle conception, sur les directives de l’auteur.


Julia & Roem Enki BILAL, éditions CASTERMAN 18.00 €


Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 25 Avril 2011

A quelques encablures du festival Bulles de Mantes 2011 dédié à la mer et à la navigation, je ne résiste pas à l’envie de vous présenter mon coup de cœur sur l’album « Pavillon noir » concocté par Eric CORBEYRAN et Brice BINGONO.

Sur le chemin d’un improbable trésor, Dark Dan s’embarque vers un voyage qui le conduira au bout Pavillon-noirT1.jpgde l’enfer... Dark Dan est un pirate. Laconique, cynique et flegmatique, c’est son humeur maussade qui lui a valu son surnom. Chef intransigeant, il dirige ses hommes avec une poigne de fer, mais son sens de l’équité en fait un capitaine apprécié et respecté. Dark Dan possède une étrange carte à laquelle il ne comprend rien, car les indications sont rédigées dans une langue bien mystérieuse… Épaulé par la sublime Bonnie et le géant Killing Howie, il contraint Mahalia, belle esclave affranchie, à l’aider à déchiffrer le document. La carte s’avère en fait être un accès à un lieu où repose un livre légendaire, sensé fournir à son possesseur un pouvoir sur des créatures surnaturelles. Dark Dan projette alors de s’emparer du livre pour l’échanger contre l’abrogation de sa condamnation à mort. Évidemment, l’accès au livre ne sera pas aisé et sa possession encore moins : elle engendrera une malédiction dont l’équipage de Dark Dan aura bien du mal à se défaire...

Alors, vous allez me dire, encore un album de pirates, pas un trimestre sans voir poindre une histoire de conquête de trésor ! C’est vrai, mais une fois de plus, ce diable de Corbeyran arrive à nous surprendre ! Du fantastique « plausible » qui nous rappelle les aventures de « l’ile au trésor » de Stevenson ou encore « Moonfleet » de John Mead Falkner.

Ce qui ressort ici de cet album, c’est un super dynamisme, les pages s’enchaînent avec des rebondissements tout aussi incroyables les uns que les autres. Vous aimez l’action, vous allez être servis !

Ah, j’allais oublier un élément très important dans la réussite de cet album, le coloriste Nicolas BASTIDE qui a réussi de fort belles couleurs et a su s’adapter avec talent au bon dessin de Brice BINGONO.

Nous sommes aux antipodes de « Bordeaux » mon dernier coup de cœur, écrit par le scénariste Eric CORBEYRAN mais cela fait partie de la force de ce scénariste, s’immerger dans des histoires radicalement différentes tout en s’adaptant au dessinateur pour en faire un album de qualité !

C’est donc le moment de vous ruer chez votre libraire pour bénéficier du tarif préférentiel réservé à la 1ère édition, 9.95 € au lieu de 13.5€ !  Bonne lecture !

Pavillon noir T1 « D’écume et de sang » Bingono/Corbeyran Editions Soleil

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 27 Mars 2011

Octobre 2007, Alexandra, la fille d’un propriétaire vinicole revient précipitamment des Etats-Unis pour l’enterrement de son père.

Au chagrin de le perdre, s’ajoute la décision de ses deux frères de vendre la propriété. Alexandra voit remonter tous ses souvenirs de petite fille et après mûre réflexion décide de reprendre l’affaire ! ChateauBordeaux

Autant dire que ce n’est pas du goût de tout le monde ! Que ce soit le régisseur qu’Alexandra accuse de s’enrichir sur le dos de la propriété, ou encore, les courtiers père et fils qui reprendraient bien l’affaire, sans parler de sa famille qui n’a qu’une hâte, c’est de se partager la vente de la propriété !

Alexandra, spécialiste en gestion aux states mais inculte dans la tenue d’une telle propriété, arrivera-t-elle à relever le défi ?

A la vue de cet album,  ma première réaction fut de me dire que nous allions revivre la saga des Maîtres de l’Orge ! Pourquoi pas, qui ne se souvient pas de cette célèbre série bd qui fut ensuite adaptée en série télévisée ?

Ma deuxième réaction fut de lire l’album et découvrir une histoire bien ficelée, comme sait le faire ce diable de CORBEYRAN !

En effet, si de nombreux lecteurs ont apprécié un jour, de consommer du vin (avec modération !), ils n’en connaissent pas forcément l’univers. Ce côté didactique qui peut paraître ennuyeux pour les connaisseurs, se révèle très instructif pour le commun des mortels !

Corbeyran sait nous « distiller », tout au long de son album, les contraintes qu’engendre la fabrication de ce nectar.

Le dessin d’ESPE est hyperréaliste et colle plutôt bien au scénario que lui a concocté le bordelais CORBEYRAN.

Bref, une bonne bd dont nous attendrons le  tome 2 en dégustant, toujours avec modération, les fameuses appellations avec lesquelles Corbeyran & Espé ont su nous mettre l’eau à la bouche, pardon, le vin ! 

 

Châteaux Bordeaux T1 ESPE/CORBEYRAN Editions GLENAT 13,50€

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 21 Janvier 2011

L'Amérique des années 30, ravagée par la dépression. Le Barzoon Circus, petit cirque itinérant BARZOON CIRCUSformé de personnalités hétéroclites réunies par Archibald Crimp, promène son spectacle foutraque de ville en ville. Mais le Barzoon Circus n’est pas seulement un cirque : c’est un groupe d’action secret, au service d’un mystérieux organe de renseignements apparemment rattaché à la Maison Blanche. Sous couvert de tournée foraine, la troupe explore le pays de fond en comble, résout d’effrayants mystères ayant attiré l’attention de ses employeurs : et pour commencer, le voici aux prises avec un mystérieux culte de la citrouille dans une petite ville d’Alabama où disparaissent des enfants...

« Treize étrange » et ce n’est rien de l’écrire, il faut le voir ! Ou plutôt le dévorer ! La couverture attire l’œil et on se dit, avant d’avoir ouvert l’album que l’on va lire une bonne BD « gros nez » dans le monde du cirque et que l’on devrait bien s’amuser, même si le thème d’Halloween a déjà été fort développé dans la bd ! Erreur, les auteurs, Jean-Michel DARLOT, le scénariste et Johan Pilet, le dessinateur, vont nous entraîner dans un thriller de qualité ! L’ambiance est pesante, les personnages du cirque comme du village du sud de l’Amérique qui s’apprêtent à leur fête annuelle de la citrouille, sont intrigants !

Dès les premières pages, on ne peut s’empêcher de se poser un tas de questions telles que :

-          le Barnum Circus débarque-t-il par hasard dans cette bourgade ?

-          Temperance, n’est-ce pas un nom bien singulier pour un village où la modération n’est pas vraiment le fort de ses habitants ?

-          Pourquoi cette cité  ne tient-elle pas du tout à la présence d’étrangers, a fortiori, à la veille de ses festivités ?

Rassurez-vous, si l’on peut dire, vous allez trouver des réponses à toutes vos interrogations et découvrir tout le machiavélisme de cette histoire, bien réalisée et fort bien dessinée !

Alors voilà, un album bien construit avec une histoire qui tient la route, un dessin mi-réaliste mi-gros nez tout à fait adapté à ce genre de récits, vous rajoutez une mise en couleurs de bonne facture, vous mélangez le tout et vous obtenez une BD de qualité.

Nous ne pouvons souhaiter à cette série que la recette soit aussi bien réussie dans les prochains albums !

 

BARZOON CIRCUS T1 PILET/DARLOT éditions TREIZETRANGE 9.90 €

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 10 Janvier 2011

CyclopesT4Privatiser la guerre, quelle drôle d’idée ?  Voici ce qui est sorti de l’imagination de Matz, le talentueux scénariste, par ailleurs auteur de la brillante série « Le tueur » ! Nous sommes dans les années 2050, les guerres font toujours rage et demandent de plus en plus de moyens technologiques pour espérer gagner les conflits.

La communauté internationale  a pris le parti de déléguer à des mandataires privés le soin de mener à sa place une partie de ses opérations militaires. Tel est l’effrayant contexte, au sein duquel s’inscrivent les aventures de l’un de ces soldats privés, dessinées par Luc Jacamon pour les deux premiers albums et Gaël De Meyere pour les deux derniers albums !

Au cours de ces 4 albums, vous allez pouvoir suivre les péripéties des Cyclopes? du capitaine Douglas Pistoia et de ses hommes qui de héros, mis en avant par la télé-réalité vont se retrouver comme des parias, accusés de crime contre l’humanité car ils ont décidé de dévoiler les opérations secrètes et sanglantes menées par leur employeur, la société Multicorps, en Amérique Latine.

Matz nous a encore concocté une histoire où le cynisme a toute sa place ! Le dessin de Luc Jacamon est efficace et Gaël De Meyere a su reprendre ce dessin avec justesse, sans s’éloigner de celui de Luc Jacamon mais néanmoins en y apportant sa patte, donnant ainsi une réelle harmonie à l’ensemble de la série !

D’habitude, j’ai tendance à faire une critique sur le 1er album. Là, il m’a semblé judicieux de le faire au 4ème album qui clôture la série et vous inciter fortement, si vous n’aviez déjà commencé, à vous la procurer.

Et vous verrez que cette vision noire et futuriste dans laquelle les médias, et plus particulièrement les télés-réalité, prennent le contrôle de l'armée, apparaît comme une idée des plus plausibles !

 

La série Cyclopes est loin d’être une idée « fumeuse » et vous aurez sûrement une autre opinion du pouvoir des médias en dévorant la série ! A lire absolument !

 

Cyclopes T4, collection ligne Rouge CASTERMAN 12.90 €

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 11 Novembre 2010

India-Dreams-T6.jpgAngleterre, fin du XIXème siècle, Londres, un paquebot quitte la métropole à destination de Calcutta. Pour la plupart des passagers dont c’est le premier voyage au Raj, les Indes apparaissent à la fois fascinantes et effrayantes. Le peu qu’ils en connaissent provient de récits, d’aquarelles, de la vie sur le sous-continent reconstituée dans la mère patrie par les nababs nostalgiques de cet autre monde. Parmi ces passagers se trouve le professeur Sybellius, pour qui ce départ est la seule chance d’échapper à un scandale et aux rigueurs de l’époque victorienne ; le juge Arthur Byle, nommé à la Cour Suprême de Calcutta et qui embarque avec toute sa famille ; un militaire voulant réhabiliter son père, ancien officier dans l’armée des Indes ; une jeune femme, Virginia Moore, accusée d’un horrible meurtre et ayant réussi à embarquer sous une fausse identité. Sur ses pas, le terrible et déterminé enquêteur Abott Pimlicott, bien décidé à la poursuivre jusqu’au bout du monde. Destins croisés, aventures, sensualité et histoires d’amour dans l’empire des Indes jugées impudiques par la puritaine Angleterre.

Que de contraste entre la vie londonienne trépidante et le voyage vers les Indes ! De la grisaille londonienne avec son lot de misères au faste du paquebot qui transporte tous les protagonistes.

Un scénario enlevé qui, comme à l’accoutumée, va nous faire trépigner d’impatience en attendant la suite car qu’adviendra-t-il de ce jeune juge habitué à rendre la justice dans la puritaine Angleterre du 19ème siècle ? Est-ce que Virginia Moore aura une vie meilleure en Inde ? Notre détective arrivera-t-il à mener à bien son enquête ?

Des dessins superbes notamment les illustrations pleine page dont Jean-François Charles a le secret ! Maryse et Jean-François aiment particulièrement cet univers et cela « transpire » tout au long de l’album !

Il est important de préciser, pour ceux qui n’auraient pas lu le 1er cycle, qu’ils peuvent commencer directement par celui-ci car la période de ce cycle est antérieure au précédent.

Enfin, cerise sur le gâteau, les éditions CASTERMAN ont eu la riche idée d’agrémenter la première édition de cet album d’un beau cahier de croquis, qui alternent des crayonnés et des illustrations toutes aussi enchanteresses les unes que les autres !

India Dreams T6-1Alors que se profile un week-end frais et humide, c’est le moment de se glisser sous les couvertures pour vous plonger dans les couleurs chaudes de l’inde qui incite à la rêverie !

Une exposition des planches de cet album sera proposée aux visiteurs du 4ème festival Bulles de Mantes 2011, du 13 au 15 mai dans le hall n° 4 du parc des expositions de Mantes la Jolie ; Qu’on se le dise !

 

Dernières news !!! Le tirage de tête de cet album est paru aux éditions Bd'Empher grand format, avec 20 pages de crayonnés et illustrations ainsi que 2 ex-libris  n° et signés à 350 exemplaires. Plus d'infos sur http://www.bdempher.fr/ au prix de 129 €

 

India Dreams T6 « D’un monde à l’autre » Maryse et Jean-François CHARLES

Editions CASTERMAN 13,00 €

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0