La Vallée du diable, les terres de la désillusion

Publié le 8 Septembre 2017

La Vallée du diable, les terres de la désillusion

1925, Blanca la vieille, Florentin le jeune orphelin, Pauline la jeune veuve, et Arpin l'ancien poilu ne pensaient pas un seul instant que la fuite de leur Savoie natale pour la Nouvelle-Calédonie ressemblerait plus à un cauchemar qu'à un rêve. 

Eux qui pensaient refaire leur vie dans un paysage paradisiaque se retrouvent pris entre les colons, qui ne pensent qu'à les exploiter, les Kanaks, qui n'acceptent pas de se voir avilis par les colons et spoliés de leurs terres nourricières, et les anciens bagnards qui ne trouvent pas leur place. La colère gronde et la venue d'une tempête tropicale va servir de détonateur à un déclenchement de violence sans précédent.

Après la longue marche au travers des massifs alpins à la recherche d'un monde meilleur dans 'Le Sentier des reines', l'auteur complet Anthony Pastor transporte ses personnages et le lecteur dans un pays tout aussi difficile à vivre que ne l'était la Savoie, la froidure en moins mais la chaleur tropicale en sus. 

Une belle chronique sur les conditions sociales de l'après-guerre au fin fond de la Nouvelle-Calédonie, où les ressentiments se mêlent aux sentiments, jalousies et spoliations. L'amour n'a jamais tant côtoyé la haine, entre Arpin qui a fait un enfant à une jeune kanake convoitée par un local alors que sa Pauline, sa femme, se désespère de le retenir, et Florentin qui refuse de répondre aux avances de la fille du propriétaire qui les a recueillis.

Quant au dessin, il sublime le scénario en y rajoutant toute l'intensité. Avec un trait réaliste habillé de belles couleurs, l'auteur transporte le lecteur dans un univers rempli d’action.

Cet album, bien qu'il soit la suite de l'excellent road movie au travers des Alpes, peut se lire indépendamment et sans modération.

LA VALLÉE DU DIABLE PASTOR Éditions CASTERMAN 128 pages, 20,00 €

 

Bernard LAUNOIS

 

Rédigé par Bulles de Mantes

Repost 0
Commenter cet article