Marie-Antoinette ou les vicissitudes pour tenir son rôle de princesse…

Publié le 2 Octobre 2016

Marie-Antoinette ou les vicissitudes pour tenir son rôle de princesse…

Quand Marie-Antoinette quitte son Autriche natale pour être jetée dans les bras du Dauphin de France afin de sceller les relations entre la France et l'Autriche, elle ne sait encore quel sort l'attend. De conventions en obligations, l'adolescente a bien du mal à évoluer dans le carcan versaillais au milieu des rivalités foisonnant dans la cour du roi Louis XV et notamment avec Madame Du Barry, la maîtresse du roi. L'apprentissage de la cohabitation avec son mari, qu'elle a découvert le jour de son mariage, s'avère également compliqué...

Si de nombreux cinéastes, écrivains voire Mangakas, avec notamment la série La rose de Versailles, se sont penchés sur la jeunesse de cette princesse en faisant évoluer un personnage en adéquation avec leurs idéaux, l'auteur complet Fuyumi Soryo s'est efforcé de donner une toute autre dimension au personnage en le rendant très humain.

Avec le soutien des professionnels du Château de Versailles pour coller du mieux possible à l’histoire, l'auteure réalise une belle fresque de la cour au XVIIIème siècle, réaliste tant dans le scénario que dans la réalisation graphique minutieuse et riche. Le lecteur va découvrir, au travers de somptueux décors, les arcanes de la faste vie des monarques mais également ses travers.

Il faut donner une mention particulière pour le soin apporté à cet album, avec notamment seize pages couleur consacrées à une galerie de toiles et de photos sur le château et sa cour.

Que vous soyez féru d'histoire ou lecteur de mangas c'est l'occasion de (re)découvrir la période brillante de la cour à cette époque avec une nouvelle série bien prometteuse.

 

MARIE-ANTOINETTE, LA JEUNESSE D'UNE REINE SORYO Collection Seinen Éditions GLENAT 180 pages, 9,15 €

Bernard LAUNOIS

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article