Tango T5, Le dernier condor

Publié le 7 Novembre 2020

Tango T5, Le dernier condor

Ça tangue à Buenos Aires.

Ah ! Buenos Aires et les après-midi sur ses terrasses de café, le tango, les belles femmes… ! La pampa sauvage et une existence toute simple dans le ranch… ! La vie est belle sous le soleil de l’Argentine, et Mario et Tango se la coulent douce, l’un à la ville, l’autre à la campagne.

Mais les ennuis arrivent pour Mario, tout droit surgis de l’époque des dictatures : un ancien tortionnaire qu’il avait jadis fait coffrer l’enlève aux fins d’assouvir sa vengeance. Tango saura-t-il sortir son ami de ce très mauvais pas ?

Le périple sud-américain continue pour Tango, et si l’épisode se déroule dans un nouveau pays, la recette ne change pas. La paire de héros demeure tout aussi sympathique, mais il n’y a rien à faire, Tango et Mario s’attirent des problèmes partout où ils passent et dès qu’ils se croient à l’abri : quand ce n’est plus l’un, c’est au tour de l’autre. Le scénario est aussi rythmé que celui des premiers tomes, avec des adversaires toujours autant dénués de scrupules et contre qui il n’y a pas forcément le choix de s’abstenir des méthodes expéditives. On retrouve une des marques de la série, cette voix off qui parcourt les pages sur un ton légèrement décalé et qui concourt au plaisir de la lecture.

Le trait réaliste de Philippe Xavier rend parfaitement les grands paysages, les décors, et les personnages dans leurs expressions comme dans leurs mouvements. Le dessinateur fait encore preuve de son grand talent pour les cadrages, très réussis. Les couleurs, réalisées par Jérôme Maffre, habillent joliment les planches.

Voilà donc un nouvel épisode qui, sans surprendre  le lecteur, se montre dans la même veine que les précédents pour la plus grande satisfaction du public.

 

Tango T5, Le dernier condor

Scénario Matz / dessin Philippe Xavier

Le Lombard, octobre 2020

56 pages couleur, 14,45 €

 

Illustrations : Matz et Xavier © Le Lombard, 2020

Jérôme Boutelier

Rédigé par Jérôme Boutelier

Publié dans #Chronique de Jérôme BOUTELIER

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article