P.I.L, où le sempiternel conflit intergénérationnel

Publié le 21 Avril 2013

Pil_couv.jpgNanami, jeune adolescente japonaise des années 80, tente de survivre entre une vie estudiantine qui l'occupe la journée et un grand-père Tokushirô, dont elle a la charge morale dans la maison familiale le reste du temps.

Pil02.jpgNanami adore son grand-père mais elle doit, hélas, faire face à un vieil homme excentrique et dépensier, dilapidant la maigre pension à peine reçue. La nécessaire participation de sa mère exilée en Italie n'est pas suffisante, ce qui va inciter Nanami a cherché un travail pour subvenir à leurs besoins. De son côté, Tokushirô s'en veut de ne pas savoir résister à la tentation de tout dépenser et essaie de comprendre sa petite fille et ses angoisses d'adolescente.

Les habits punks de Nanami, en référence à son groupe préféré P.I.L. ne sont en fait qu'une façade qui cache un grand cœur. Au-delà du lien familial, leurs goûts communs pour l'anticonformisme et la culture britannique va les rapprocher.

C'est une belle histoire que nous narre Mari Yamazaki, l'auteure qui aura su rapidement se faire un nom dans le milieu de la bande dessinée avec la sériePil01 Thermae Romae, en étant, notamment, lauréat du grand prix du manga, le Prix Manga Taishõ. En piochant dans ses souvenirs d'enfance, elle nous montre que les conflits intergénérationnels ne sont pas l'apanage de nos contrées européennes. Un dessin très alerte vient compléter des dialogues parfois empreints de la violence propre à la jeunesse, qui en contraste avec une infinie tendresse pour ce vieil homme faisant, malgré tout, tout ce qu'il peut pour rendre heureuse sa Nanami.

Pour cette histoire, les éditions Casterman ont eu l'heureuse idée d'éditer cet album avec un sens de lecture à l'européenne qui permet, à n'en point douter, un confort de lecture des plus appréciables.

 

P.I.L. Mari Yamazaki 192 pages 15,00€ Editions Casterman collection écritures

 

Bernard Launois

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0
Commenter cet article