coup de coeur bernard launois

Publié le 27 Octobre 2010

 

1831. Entouré de sgauguin.jpges amis artistes, Gauguin fête son départ pour Tahiti. Il souhaite y séjourner une certaine période pour partir à la recherche de couleurs venues d’un autre temps. Il reviendra avec des tableaux magnifiques aux ambiances éclatantes et empreints du rêve d’un âge d’or primitif. On sait qu’il était un artiste exigeant, qu’il était marié, qu’il plaisait aux femmes et vice versa, qu’il aimait les rencontres et le voyage. Mais il y a encore tant de ch oses que l’on ignore sur lui...

Un excellent point de départ pour une belle histoire !

Quel contraste, entre le pontaveniste Gauguin, adulé dans les soirées parisiennes et le colon déboussolé, fraîchement débarqué sur l’île de Tahiti !

Il faut dire que l’on n'attend pas l'artiste à Tahiti ! Les métropolitains apparaissent aux yeux des autochtones comme des personnes plus prêtes à « piller » les trésors de l’île qu'à y apporter des bienfaits !

On y découvre alors un Gauguin, confronté à la vie tahitienne de cette période, qui est loin d’être idyllique.  Li-An nous explique, à la fin de son album, qu’il a vécu à Tahiti et que ce sont ses souvenirs qui ont fini par intégrer l’histoire qu’il raconte et dessine : un pays où la nature est loin d’être hospitalière, où la population est confrontée à la pauvreté et à la maladie.

Li-An a su donner le ton et si on se demande dans les premières pages où il veut nous mener, on rentre vite dans le vif du sujet, la vie tahitienne de GAUGUIN plutôt aux antipodes de ce qu’il a bien voulu rendre dans ses peintures !

Le dessin de Li-An est alerte et les aplats de Laurence Lacroix donnent encore plus de puissance au trait.

Cette bd romancée de la période tahitienne de Gauguin se lit d’une traite et on se dit qu’il ne faudrait pas en rester là !

Li-an et Laurence Croix auront réussi le tour de force de nous faire aimer une bande dessinée  biographique et surtout, nous donner envie de découvrir la « vraie » vie de ce peintre de génie, ne serait-ce qu’en se procurant les lectures citées à la fin de l’album !

Gauguin, deux voyages à Tahiti Editions Vent d’Ouest, 104 pages  15,00 €

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 3 Octobre 2010

FluideG.jpgUne fois n’est pas coutume, je vais vous parler de mon coup de cœur, non pas pour une bd mais pour des bd et ce, dans une revue que j’affectionne tout particulièrement : Fluide Glacial, le magazine de la poilade ! Beaucoup me diront beurk, c’est vulgaire ! En fait, soit il ne l’ont jamais ouvert et qu’est-ce qu’ils attendent pour découvrir et changer d'avis, soit il n’ose pas dire qu’il dévore régulièrement la revue mensuelle, voire le « série or », le Hors-série à thème !

 

Heureusement qu’il subsiste ce type de revue pour promouvoir des albums bd ! J’en citerai quelques uns en vrac et j’espère ne pas fâcher les autres, les Bidochons de Binet, Les aventures de Chauzy, les frasques d’Edika, le Jean-Claude de Tronchet ou encore les éditos hilarants de Deupe & Gaudelette.

Le rire dans la bd, c’est comme dans le cinéma, on aime ça mais on ne veut pas le plébisciter, de peur d’être pris pour un simplet !

 

Alors aujourd’hui, j’ai dans les mains le tout nouveau bébé de Fluide, le hors-série sexy « FLUIDE G. » avec le sous-titre « Gribouillages & Galipettes ». Au moins, le ton est donné et vous n’allez pas êtes déçus ! Le dossier presse précise que ce magazine « est fait pour celles qui rient trop fort, qui se fringuent comme des sacs, qui se demandent comment choper un homme-pétasse… » !

Au menu du rire : bd, chroniques et enquêtes inédites, tests, jeux, romans-photos, le tout réalisé par des blogueurs, illustrateurs et dessinateurs tels que Arthur des Pins et Maïa Mazaurette, Dupuy et Berberian, Margaux Mottin, Pacco, Monsieur Lâm, Vanesslabomba...

 

Mais ne vous y trompez pas, il n’est pas du tout réservé à la gente féminine ; En fait, il est pour tous ceux qui aiment l’humour décalé !

 

Il ne vous reste plus qu’à vous rendre auprès de votre marchand de journaux pour acheter ce Fluide G… Et souhaitez que ce hors-série devienne un titre mensuel à part entière !

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 1 Octobre 2010

Baru FaisPeterLesBassesBrunoLa sortie d'un album de BARU reste toujours un événement ! Autant vous dire que celui-là ne fait pas exception ! Là encore, il ne fait pas dans la dentelle ! Le titre déjà ! Fais péter les basses Bruno ! On s'attend à de la musique à fond les décibels sauf que c'est surtout le bruit des pétards que l'on entend, celui avec les balles qui sifflent !

Le texte est truculent avec des répliques à la Michel A., version 2010 !

L'histoire commence dans un petit village africain. Ousmane Traoré, célèbre footballeur de passage au pays, repère un gamin doué d'un talent exceptionnel balle au pied. Le gamin s'appelle Slimane. Ousmane lui prédit un bel avenir sur les terrains de fouteballe, mais à une condition : qu'il accepte de faire le voyage en Europe. Et voilà comment Slimane se retrouve planqué dans la soute d'un avion, avant de sauter à terre à l'atterrissage et de se mettre à courir pour échapper aux flics. Il court, court, court sans s'arrêter, sur les voies du périph, à travers champs, il court à s'en faire péter le cœur. Et il devient... travailleur clandestin pour de basses et rudes besognes.
Pendant ce temps-là, Zizou sort de prison. Zizou ? Non, pas le Zinedine Zidane adulé des foules. Un autre Zinedine, lascar de banlieue coupable de quelques peccadilles. A peine dehors, il s'empresse de régler les affaires courantes : renouveler sa garde-robe et dessouder celui qu'il accuse de l'avoir fait coffrer. Ensuite, il décide de se consacrer à son grand projet : mettre la main sur un fourgon de la Brinks et ses 7 ou 8 millions, sans escorte, car à Noel ils sont en manque de personnel. Son coup ultime, « pour finir peinard, en attendant le cimetière, comme une retraite, quoi ».

Le problème, c'est que Zizou a autant de cervelle que de scrupules. Pour réussir son coup, il a besoin d'aide…

 

Alors, voilà, 120 pages à 200 à l'heure, que l'on ne voit pas passer, tellement vite, que l'on a hâte de savoir ce qu'il advient du jeune fouteux, comment vont se finir ces règlements de comptes, entre deux bandes, celle de vieux copains retraités et celle de jeunes caïds de la banlieue !

Un très bon coup de patte reconnaissable entre mille ! Un texte enlevé où la franche rigolade côtoie la rudesse de la vie en marge !

Le grand prix Angoulême 2010 n’en finit pas de nous ravir ! Cette fois-ci, il a frappé fort !

C'est chez Futuro, à prendre tout de suite et sans modération !

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 12 Septembre 2010

Perdition, vous connaissez ? C’est le nom d’une ferme perdue dans le fin fond du nord de l’Australie dont la spécialité est l’élevage des crocos.  Angie, la  fille du fermier Connors aime Mayaw, un jeune aborigèneBackToPerdition.jpg employé par le fermier Connors. Jusque là, rien que du banal ! Sinon que Connors et son contremaître sont racistes jusqu’au bout des ongles et ne vouent que haine et mépris vis-à-vis des aborigènes qu’ils font trimer ! 

Alors que le pays se prépare au « Wet », nom donné à la terrible saison des pluies, les deux jeunes tourtereaux fuient la ferme familiale à bord d’un des véhicules de la ferme, entraînant la fureur du père d’Angie qui, après avoir supprimé le père de Mayaw, ordonne à Bruce, l’amoureux éconduit, de ramener sa fille tout en se « débarrassant » de l’aborigène !

Quel album ! Le tandem Marie/Vanders nous avaient déjà passionnés avec la série « Welcome to hope » ; Là, on est scotché ! Un dessin taillé à la serpe en plein accord avec les dialogues ajoutés à aux couleurs de Cyril Saint Blancat qui souligne avec justesse ce climat oppressant !

Ce road movie au pays du kangourou est proprement hallucinant ! Nous sommes au royaume de la démesure que ce soit dans les dimensions du pays comme des sentiments !

Bien qu’il soit  toujours difficile de promotionner une bd aussi haletante, alors qu'il va falloir attendre encore près d'une année pour en découvrir le dénouement, je ne résiste pas de vous recommander instamment de lire cet album.

 

Back To Perdition  Collection Aventures Vents d’Ouest Vanders/Marie/Saint Blancat

56 pages Prix : 13,5 €

 

Bernard LAUNOIS

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 4 Août 2010

GilStAndréT9De l’action, encore de l’action, décidément cette série est toujours aussi fertile en rebondissements et ce 3ème cycle n’a rien à envier aux précédents !

Après le superbe travail du dessinateur Sylvain Vallée qui avait rejoint Jean-Charles Kraehn à partir du troisième album en collant tout particulièrement à cette série, c’est donc le créateur de Gil St André qui revient aux crayons pour ce nouveau cycle et ce, de bien belle manière ! On dirait qu’il ne l’a jamais quittée !

Ce 3ème cycle, que l’on peut lire indépendamment des précédents albums, commence par des vacances nautiques placées initialement sous le signe de la tranquillité mais qui ne vont guère le rester : un Yacht de grand luxe, appartenant à un magnat français de l'industrie, explose violemment au moment où Gil et ses amis croisent sa route. Seule survivra une jeune femme, la fille du milliardaire, qui prenait son bain au moment de l'explosion. Persuadée de la culpabilité de l'héritière dans l'attentat, la police demande à Gil de collaborer avec elle pour la confondre. Notre héros se retrouve ainsi propulsé malgré lui dans le monde trouble des multinationales et de la haute finance…

L’album est bien rythmé et on regrette une fois de plus, que cela s’arrête aussi vite ! Quand c’est bon, 48 pages, c’est bien trop court ! La mise en couleurs de Patricia Jambers, l’épouse de l’auteur, colle parfaitement à ce dessin si alerte et on est rassuré, l’interruption de 4 ans de la série n’est plus qu’un mauvais souvenir !

Que de chemin parcouru depuis « l’homme qui aimait les poupées », 1er titre de la série rebaptisée par Glénat en Gil St André à l’occasion de la sortie du 2ème album.

Alors, si vous ne connaissez pas la série, ce dont je doute, tellement elle aura marqué la fin des années 90, c’est le moment de se (re) plonger dedans et de (re) découvrir comment Gil St André a le don de se fourrer dans des pétrins incommensurables ! Le personnage est attachant, on aurait envie de lui donner un coup de main ! Il faut dire qu’il n’a pas été épargné par les évènements dramatiques depuis l’enlèvement de sa femme, qu’il n’avait pas réussi à sauver.

Enfin, à l’occasion de la sortie du 3ème cycle, les éditions GLENAT ont eu l’heureuse initiative de présenter toute la série avec de nouvelles couvertures.

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire ! Courir chez votre libraire préféré !

Gil St-André, T9 : L'héritage sanglant de Jean-Charles Kraehn et Patricia Jambers Editions GLENAT 9,95 €

 

Bernard LAUNOIS

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 16 Mai 2010

Zone.jpgPlongez-vous dans « La zone », vous n’en ressortirez pas indemne ! Ce scénario catastrophe concocté par notre ami Stalner est-il vraiment une œuvre de science-fiction ?

Nous sommes en 2019, un dérèglement climatique plus important encore que ceux que nous vivons aux quatre coins de notre bonne vieille planète depuis quelques années va plonger la « perfide Albion » dans un chaos où ne survivront qu’une poignée d’humain.

L’histoire commence en 2067, Lawrence vit reclus dans une maison au fin fond d’un village anglais, rejeté du reste de la population pour avoir déjà franchi les frontières du territoire ; Mais également pour être le seul à posséder des livres, seules traces des connaissances du passé ! Sa jeune élève Keira, à qui il tente désespérément d’apprendre à lire, va lui voler une des dernières cartes du pays qui l’aidera à parcourir ce qui reste de l’île ! Que faire, sinon de partir à la recherche de Keira, accompagné de ses 2 amis peu fréquentables, pour les ramener à la raison !

Un très beau dessin abouti, très « Stalnérien » ,mis en couleurs de belle manière, un bon découpage, une histoire haletante, voici tous les ingrédients d’une série qui s’annonce prometteuse ! Ceux qui connaissent bien le travail d’Eric retrouveront, avec le plus grand bonheur, peut-être des traits de certains personnages de l’album « Blanche » ? Je laisse les curieux se (re)plonger dans cet album et l’acquérir pour ceux qui n’en auraient pas fait l’acquisition à sa sortie !

Alors, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Quant à votre serviteur, autant vous dire qu’il va trépigner d’impatience pour découvrir la suite de cette série en 4 tomes. Le tome 2 serait prévu pour le 3 novembre 2010, selon le site officiel d’Eric Stalner http://stalner.blogspot.com/ que je  vous incite fortement à aller visiter !

 

La Zone T1 Sentinelles Editions Glénat 13.00 €

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 2 Mai 2010

 

Ile_Panorama.jpgHirosuké Hitomi, écrivain raté, rêve de construire un étrange paradis terrestre qui s'inspirerait d'un conte d'Edgar Poe. Lorsqu'il apprend la mort de Komoda, riche homme d'affaires qui a la particularité de lui ressembler comme deux gouttes d'eau, il décide de le faire revenir à la vie en usurpant son identité. Il entreprend alors la construction de son paradis terrestre sur une île isolée. Mais le projet de Hitomi ressemble bientôt à une descente aux enfers...

 Voici une bien belle adaptation du roman policier de l’écrivain Ranpo Edogawa. Entre fantastique et fantasmagorique, le dessinateur réaliste Maruo Suehiro nous emmène dans son délire érotique dont il a le secret ! Il faut dire qu’au Japon, il passe pour un des maîtres du genre !  Le trait est alerte et n’a rien à envier aux maîtres de l’érotisme italien. Ce manga se lit deux fois, une première pour savoir comment cela va finir cette construction d’île complètement délirante, une deuxième, pour s’attarder sur les dessins très fouillés que nous offre Maruo Suehiro, un must !

Les réfractaires à la lecture de droite à gauche vont devoir faire un effort pour apprécier cette histoire « ero-guro » (erotico-grotesque) qui ne devrait pas les laisser indifférent !

 

Editions Casterman : 280 pages – 15 x 21 cm – 13,5 €

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 27 Février 2010

Lonely Caster

Pour la première fois, des auteurs de bande dessinée sont au générique d’une collection de guides de voyages. Lancée par Casterman et Lonely Planet, ces City Guides novateurs proposent un autre regard sur de grandes villes du monde. Mais la particularité de ces ouvrages repose sur la singularité des itinéraires retenus par un « couple d’auteurs spécifiques par titre » : un journaliste confirmé dans le monde du voyage et un auteur en empathie avec la ville choisie afin d’offrir au lecteur regards neufs, chemins de traverse ou conseils inédits.

Quatre titres sont donc lancés simultanément inaugurent cette nouvelle collection : Bruxelles, New York, Rome et Venise.

Lonely Planet, pour ceux qui ne connaissent pas, est le leader mondial des guides de voyage qui publie en toute indépendance des ouvrages à la fois pratiques et culturels. Rédigés par des auteurs journalistes fins connaisseurs de la destination, ils donnent les clés pour découvrir un pays, une région ou une ville.

Autant dire que CASTERMAN était le partenaire idéal pour ce projet mêlant itinéraires touristiques et illustrations de dessinateurs mondialement reconnus.

De Bruxelles à New York, en passant par Venise et Rome, CASTERMAN nous fait (re)visiter des villes incontournables. Les dessins des auteurs remplacent avec brio les traditionnelles photos qui agrément les guides habituellement. Ainsi, François Schuiten, pour le guide Bruxelles, qui sublime la capitale Européenne, Gilles Chaillet pour le guide sur cette ville de Rome qu’il affectionne tout particulièrement, Hugo Pratt et son amour pour Venise et Miles Hyman que les lecteurs ont découvert notamment  dans la collection Rivages noirs !

Bien sûr, résumer ces guides à une substitution de photos par des dessins serait terriblement réducteur et injuste ! Ici, les travaux journalistiques et éditoriaux sont essentiels ; les différents circuits proposés au lecteur sont précis, détaillés, voire originaux pour bon nombre d’entre eux; alors quand ils sont agrémentés d’illustrations, pour la plupart originales, on applaudit !

En ces moments de grisaille où l’on rêve de déambuler dans ces villes si attirantes, c’est le moment de se précipiter chez votre libraire pour découvrir cette nouvelle collection !

 Editions Casterman : 160 pages quadri – 16 x 22,6 cm – 15 € chaque album


Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 21 Février 2010

DrPocheIntegrale.jpgMarc Wasterlain, ce nom vous dit-il quelque chose ? Les albums de Jeannette Pointu, Ratapoil et le fameux Dr Poche ! Non ? Le génial Franquin, papa notamment de Gaston Lagaffe disait de lui « Wasterlain est un des plus grands auteurs que je connaisse. Un style, une poésie, une facilité, une qualité de transposition dans le dessin… C’est bien simple, si je pouvais choisir, je choisirais de dessiner comme Wasterlain ! ». Quel hommage rendu à ce grand Monsieur de la bande dessinée formé par Peyo ! Alors si la bd de fin des années 70 ne vous parle pas, c’est le moment de franchir le pas et de découvrir le 1er album de l’intégrale du docteur Poche ! Avec 240 pages, cette belle intégrale regroupe les 3 premiers albums du Dr Poche sortis entre 1976 et 1980, mais également des histoires courtes publiées à l'époque dans SPIROU, jamais éditées en albums. On est loin des intégrales bâclées, faites uniquement pour la fin d’année afin de « refourguer » des vieux albums du catalogue ! Ici, une version restaurée des aventures du Dr Poche faite en étroite collaboration avec l’auteur, des couvertures du journal Spirou ainsi que des publicités d’époque ! Que du bonheur !

Une intégrale de qualité, tant dans le contenu que dans la réalisation avec un beau papier, une couverture mate, classe, bien que ce revêtement soit un peu fragile, Dupuis nous a déjà habituée, et c’est très bien, à des intégrales de cette qualité comme celle sur Gil Jourdan (2 volumes déjà parus). Nous ne pouvons que remercier les Editions DUPUIS de valoriser le travail de ce talentueux auteur qu’est Marc WASTERLAIN !

 

Dr Poche L'intégrale T1 Wasterlain DUPUIS 24,00 €


Bernard LAUNOIS

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 16 Janvier 2010

ventdebout
Vent debout, encore une bd sur l’univers de la mer me direz vous ? Il faut dire que le sujet est intarissable, qu’il vous fasse rêver pour les promesses d’aventure qu’ils suscitent ou qu’il vous fasse réfléchir sur les conditions souvent inhumaines qu’ont supporté bon nombre de marins tout au long des océans et ce, depuis que l’homme a décidé de braver les éléments.

Ici, c’est sur une adaptation du roman de Joseph Conrad « le nègre du Narcisse » que Renaud De Heyn s’est lancé et ce, de bien belle manière !

Alors voilà, c’est  l’histoire d’un matelot de couleur embarqué, souffreteux, sur un bateau à la fin du 19ème siècle. Seulement,  est-il vraiment malade, sa toux est-elle aussi mauvaise qu’il le dit ? Toujours est-il qu’il va passer une bonne partie du voyage couché ! Pendant ce temps, nous serons comme lui, les spectateurs d’une mer déchaînée, de conditions de vie déplorables sur et sous le pont de ce rafiot commandé par un marin irascible !

Renaud de Heyn met en peinture, de façon remarquable, cette histoire intrigante qui se finira de drôle de manière ! Ce bel album fait 104 pages que l’on dévore d’un seul trait pour en connaître la fin puis, que l’on reprend case par case pour en apprécier la qualité !

 

A lire instamment !


De Heyn / Editions CASTERMAN 104 pages quadri 23 €

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0