coup de coeur bernard launois

Publié le 24 Mars 2016

Mila Racine, une "femme en résistance" encore trop méconnue

1943, la guerre fait rage dans toute l'Europe et l'étau se resserre pour les juifs qui cherchent désespérément à se cacher pour échapper à la déportation. Mila Racine, jeune fille résistante, n'aura de cesse de toute sa jeune vie [supprimer la virgule] d'aider les enfants juifs à passer clandestinement la frontière franco-suisse au risque de tomber aux mains de la milice allemande.

Avec ce dernier opus le tome 4 de "femmes en résistance" clôture une série de femmes "fortes", au caractère bien trempé et qui forcent l'admiration encore aujourd'hui. La vie de Mila Racine, narrée de fort belle manière, apparaît comme la moins connue de toutes mais pas la moins intéressante. Au travers de Claire, la narratrice et fil conducteur de toute la série, le lecteur va découvrir un personnage bien singulier n'hésitant pas à braver les autorités allemandes pour défendre chèrement la peau de jeunes enfants qui seraient voués à une mort certaine s'ils venaient à être découverts.

Quel cruel destin ! A 22 ans, on pense plutôt à faire la fête et profiter de la vie, mais assurément pas à arpenter les sentiers montagneux flanqués d'enfants désorientés et terrorisés pour leur assurer un monde meilleur. Arrêtée en octobre 1943, elle meurt en déportation à Mauthausen lors d'un bombardement allié, le 20 mars 1945, à l'âge de 23 ans. Avec ce scénario, plutôt bien construit par les scénaristes Régis Hautière, Emmanuelle Polack et Francis Laboutique, le dessinateur Olivier Frasier avec son trait réaliste, rend toute l’émotion et la gravité du destin de Mila Racine.

Un cahier graphique complète cette histoire d'une gamine hors du commun, habitée par la volonté de tenter de sauver ses coreligionnaires.

FEMMES EN RÉSISTANCE T4 Hautière/Polack/Laboutique/Olivier Frasier Editions Casterman 14.50 € 64 pages

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 11 Mars 2016

Chlorophylle et le monstre des trois sources, un remake de bon aloi !

Qui n'a pas un jour eu envie de quitter la ville, bruyante, polluée, pour retrouver les joies de la campagne censées apporter la plénitude et le recueillement ? C’est le choix de la souris Particule qui retrouve avec allégresse ses amis Chlorophylle et Minimum. Mais le plaisir de se retrouver va être, hélas, de courte durée quand elle découvre que sa fraîche demeure est sans dessus dessous. Encore une histoire de rats des villes et de rats des champs diront quelques lecteurs grincheux, mais quand elle est écrite par le scénariste Jean-Luc Cornette et réalisée de main de maître par le dessinateur René Hausman, la magie s'opère.

Avec un scénario sur mesure de Jean-Luc Cornette pour le peintre animalier René Hausman, on entre rapidement dans l'histoire d'un enlèvement qui se révèle vite peu ordinaire. Reprenant le mythe de Frankenstein, Jean-Luc Cornette joue sur la corde sensible avec un père qui, pour sauver son fils, a fait l'apprenti sorcier en fabriquant un monstre que ne renierait pas Boris Karloff et dont il ne contrôle plus les pulsions.

Le dessin de René Hausman est particulièrement sublime et l'on se délecte de découvrir ses animaux, au caractère humain, évoluant dans un univers fantasmagorique. Des couleurs directes de toute beauté viennent parfaire cet univers bestiaire que tout amateur de fables se devra de découvrir !

Décidément, l'univers de Raymond Macherot n'est pas mort et c'est tant mieux pour notre plus grand plaisir.

Chlorophylle et le monstre des trois sources CORNETTE/HAUSMAN Editions LE LOMBARD 48 pages 14,99 €

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 11 Mars 2016

Corps et âme, à corps perdu !

Parfois, la vie est assurément plus difficile à supporter que la mort !

Quand on s’appelle Frank Kitchen et que l’on est considéré comme l’un des plus efficaces tueur à gages que l’Amérique ait porté, rien ne peut faire peur pas même le risque d’être dessoudé un jour ou l’autre … et pourtant ! Bien que la dernière commande qui consistait à se débarrasser de Sébastien Kaye, mannequin et designer s’exécute à merveille, elle va néanmoins entraîner le héros dans une affaire des plus inattendues.

Ce n’est que quelques semaines plus tard après être tombé dans un guet-apens qu’il va apprendre, à ses dépens, que la vengeance est un plat qui se mange froid et pour le coup d’une manière des plus déconcertantes : alors qu’il se croyait passé de vie à trépas, Frank se réveille et réalise qu’il ressemble plus à une momie égyptienne qu’à un tueur à gages. Que s’est-il passé ? Qu’est-il devenu ? Il est difficile de déflorer plus le début de cet incroyable histoire qui va tenir hors d’haleine le lecteur sur près de 130 pages.

Après l’excellent « Balles perdues », l’association du cinéaste Walter Hill et du scénariste Matz frappe à nouveau très fort avec ce scénario des plus original dans une Amérique où règne le ni foi ni loi. Le récit est bien rythmé avec un fort bon découpage, bien déjanté et remarquablement mis en images par le dessinateur Jef qui nous surprend encore avec un trait vif, parfois aussi dur que l’histoire narrée. On ajoutera une mise en couleurs sombre, par moments glaciale, à l’image du récit !

Indispensable pour tout amoureux de policier qui se respecte !

CORPS ET AME HILL/MATZ/JEF Editions RUE DE SEVRES 136 pages 18.00 €

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 28 Février 2016

Une mystérieuse mélodie, en avant pour la magie Disney !

Mickey, jeune scénariste pour les studios de cinéma « shooting stars », a rendez-vous avec le boss pour rendre son dernier scénario qui, hélas, ne remporte pas l’adhésion du producteur : pas assez d’amour, de larmes, d’infamies, voire de trahisons ! En retour, après avoir revu son ami Dingo, voilà qu’il perd dans le train ce qu’il croyait être son scénario… mais qui est en fait un important manuscrit appartenant à son ami. Qui a bien pu lui subtiliser l’enveloppe qui contenait le précieux texte ? L’enquête ne fait que commencer et toutes les capacités de notre Mickey ne seront pas de trop pour retrouver le voleur.

L’auteur complet Bernard Cosey transporte le lecteur dans la magie de la plus célèbre souris que l’univers ait porté. Une histoire bien construite, comme il a le talent d’en proposer depuis bientôt une quarantaine d’années, avec cette fois-ci le challenge fort réussi de se fondre dans l’univers du Studio. Mais la magie ne s’arrête pas là, car même s’il l’on reconnait sa « patte » avec notamment les décors et les aplats de couleur si caractéristiques du dessin de Bernard Cosey, ce dernier a su coller parfaitement au style Disney, faisant de cet album un véritable petit bijou.

Quelle heureuse initiative des éditions Glénat de lancer cette collection avec des auteurs tels que Bernard Cosey, Lewis Trondheim et Nicolas Keramidas, Loisel ou encore Tebo pour un bel hommage à Mickey !

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 21 Février 2016

Les Seigneurs de la terre T1 ou le retour à la terre

Il aura suffi d’un voyage d’études au Mexique en compagnie de son père, riche producteur et président d’une coopérative agricole, pour que la vie de Florian bascule. A priori voué à une carrière brillante dans le milieu des avocats, il découvre pendant ce déplacement financé par l’industrie phytosanitaire l’impact désastreux de la surproduction, où les pesticides sont rois. C’est décidé, il deviendra agriculteur bio et ce, au grand dam de son père qui ne voit que par l’agriculture intensive ! Seulement, changer d’orientation professionnelle, tout plaquer alors que sa fiancé se voit déjà établie dans la métropole lyonnaise, ne va pas sans générer un cataclysme.

Comment Florian va-t-il s’en sortir ? Arrivera-t-il à ses fins ? Ce premier album plante remarquablement le décor et les problèmes de cette mutation qui font aller de Charybde en Scylla. Au travers d’une fiction, le scénariste Fabien Rhodain, écrivain et spécialiste dans le domaine, fait découvrir au lecteur les rouages d’une industrialisation agricole intensive qui, sous des couverts de vouloir combattre la famine, ne sert qu’à enrichir des groupes industriels au détriment d’une qualité de la vie. Le dessin réaliste de Luca Malisan se prête particulièrement bien au récit, avec des décors fouillés et des mises en situation des plus réussies.

Avec ce premier album, voilà un retour à la terre des plus singuliers qui laisse augurer une belle série.

Les Seigneurs de la terre T1 RODHAIN/MALISAN Collection Grafica Editions GLENAT 48 pages 13.90 €

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 15 Février 2016

LES MUTANTS, "l'âge à dos", un cap pas toujours facile à passer.

Les mutants, le titre est au premier abord déroutant pour un album relatant les difficultés de bon nombre d'enfants à passer sans encombre de leur stade à celui d’adulte. Mais ce titre s'avère juste dès les premières pages, car se débarrasser de la membrane fragile de l'enfance et se créer une carapace pour affronter la vie d'adulte, n'est-ce pas là une belle mutation ?

L'auteure complet Pauline AUBRY nous fait découvrir à travers ses nombreux séjours en pédopsychiatrie, principalement en tant qu'animatrice, les difficultés à vivre de jeunes à la dérive pour qui le milieu hospitalier reste la dernière bouée de secours au mal-être qu'ils ne parviennent pas toujours à expliquer.

Tantôt dur, tantôt tendre, voire drôle alors que le sujet ne s'y prête pas vraiment, le récit de Pauline AUBRY mis en images par ses soins, relate des scénettes vécues alors qu'elle assurait des ateliers bd au sein d'un service de pédopsychiatrie parisien.

Voilà un roman graphique des plus intéressants que devraient lire les adolescents mais également leurs parents, ne serait-ce que pour s'approprier un milieu hospitalier trop peu connu et qui fait encore peur à beaucoup.

On rappellera que Pascale Aubry a été couronnée en 2014 du « Prix jeunes talents » dans le cadre du festival international de la bande dessinée d'Angoulême et qu’elle a eu, en tant que lauréate du prix, les honneurs d’une belle exposition sous le titre « Les jeunes talents s’exposent ».

Enfin, c'est également l'opportunité de prolonger l'excellente initiative de la revue XXI qui avait publié une version light de ce beau récit graphique.

LES MUTANTS AUBRY Editions LES ARÈNES 136 pages 20 €

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 10 Février 2016

Le club des prédateurs T1, en route pour la galerie des horreurs !

Londres, dans les années victoriennes, réunit des extrêmes où la richesse de quelques uns est inversement proportionnelle à la pauvreté de tout un peuple qui n'a d'autre horizon que de trimer. Et la probabilité que la jeune Liz, née avec une cuillère d'argent dans la bouche, rencontre l'ado Jack, issu des bas-fonds de la ville, frise le néant. Il faudra qu’une curiosité malsaine les fasse assister à la mise à mort publique d'une jeune adolescente, accusée de vol, pour que la rencontre ait lieu et entraîne les deux héros dans la ville noire.

Mais nos deux gens ne sont pas au bout de leurs peines dans leurs pérégrinations urbaines : le croquemitaine n'est pas un mythe ! Que se trame-t-il donc dans les caves ? Assurément des horreurs qui ne vont pas les laisser indifférents.

La scénariste Valérie Mangin a plus d'un tour dans son sac et nous fait découvrir, avec beaucoup de malice, une ville sombre où le faste côtoie la pègre, voire s'y entremêle, tissant la toile d'un scénario des plus intrigants. Le dessinateur Steven Dupré, que le lecteur a pu découvrir avec la célèbre série Kaamelott, met en images avec talent les deux héros et ce, dans des décors passant tour à tour du luxueux au miséreux. De beaux découpages, des plans plutôt intéressants avec un solide scénario laissent augurer une belle découverte qui promet en ce début d'année.

LE CLUB DES PRÉDATEURS T1 MANGIN/DUPRÉ Éditions CASTERMAN 58 pages 13,95€

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 7 Février 2016

Colère nucléaire T2, on ne nous dit pas tout !

Alors que la catastrophe nucléaire de Fukushima Daiichi a transformé la région en un bourbier radioactif, l'employé Satô, personnage principal de cette série, ne sait plus à quel saint se vouer. A l'affût de tout type d'information concernant le véritable état des lieux du cataclysme, Satô glane la moindre information et commence rapidement à réaliser que les discours et les actes sont particulièrement dissonants. Pris entre les effets d'annonce plutôt lénifiants des gouvernants relayés par une presse au service des dirigeants, et les nouveaux médias, internet, Twitter, qui ne cessent de donner des informations contraires, notre héros décide de militer pour soutenir l'arrêt définitif des centrales nucléaires.

A la manière d'un reportage graphique, la série Colère nucléaire écrite et dessinée par Takashi Imashiro va nous plonger dans un univers des plus déconcertants où les intérêts financiers et les relations politiques internationales priment sur tout acte rationnel quant à la survie de la population japonaise et au-delà de notre planète. Le récit, relatant les pérégrinations de ce simple citoyen qui refuse la résignation ambiante après le séisme, s'attache à respecter la chronologie des faits. Avec un dessin plutôt sobre mais efficace, Takashi Ismahiro nous plonge dans les arcanes de manipulations diverses et variées qui s'apparentent assez à celles que nous vivons actuellement en Europe.

Une interview particulièrement intéressante de M. Ukeru Magosaki, expert en questions diplomatiques, complète le récit de ce 2ème album d’une série qui en comptera trois.

COLERE NUCLEAIRE T2 IMASHIRO Editions AKATA 194 pages 7.95 €

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 13 Janvier 2016

Voleur la nuit, commis de restauration pour son vieux père le jour, voilà la double vie du héros de ce récit. Insatisfait de sa vie le jour, il décide alors de pimenter ses nuits : il faut dire que le Japon du XIXème siècle est en pleine crise monétaire, administrée par le gouverneur de la région qui a tout pouvoir et notamment, celui d'humilier son peuple par des restrictions et des coups de bâtons de son armée quand ceux-ci ne se plient pas à ses exigences, A contrario, la nuit, c'est l'exaltation, le frisson, le sentiment de pouvoir lorsqu'il pénètre dans les habitations et les pillent à souhait ! Le gouverneur est furieux d'apprendre que son autorité est bafouée en la personne de ce minable voleur d'estampes qui se joue de son armée et donc de son pouvoir. Mais comme tout scénario bien huilé, il faut bien un grain de sable et celui-ci va porter le nom de la fille du gouverneur alors qu'il s'attaque à sa résidence : surpris par sa beauté, il va se dévoiler... Sera-t-il démasqué et dénoncé par la belle jeune femme ?

Quelle jolie histoire poétique dans ce Japon du XIXème, alternant la féerie et la magie du gentleman cambrioleur avec la rudesse de vie paysanne.

Des traits ultra fins, de superbes décors que l'on pourrait largement assimiler à des estampes, font de ce premier opus d'un diptyque, une belle réussite. On ajoutera une présentation des textes de manière plutôt originale dans une belle maîtrise du noir et blanc.

Voilà une belle découverte !

LE VOLEUR D'ESTAMPES MOULIN-DUPRE Collection Seinen Editions GLENAT 208 pages 13.25€

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 9 Janvier 2016

AJIN T3, et si la mort était plus difficile à supporter que la vie ?

Alors que l'humanité ferait tout pour découvrir les gènes de l'immortalité, voilà qu'un phénomène constaté au Japon depuis la fin du siècle dernier et consistant à toujours revenir à la vie toucherait une cinquantaine de personnes. Après un accident de la circulation, le jeune lycéen Kei Nagai, vient à faire partie de cette population qui est traquée afin que les autorités puissent tenter des expériences sur eux. Que faire, sinon fuir les "vrais" vivants et se rapprocher de ses congénères ? La rencontre avec l'Ajin Sato, terroriste assoiffé de sang, prend alors une drôle de tournure. Comment Kei se sortira-t-il de l'emprise de cet être ? N'aurait-il pas été préférable de décéder "définitivement" plutôt que de subir cette drôle de vie ?

Pour le troisième opus de ce récit de science fiction, l'auteur complet Gamon Sakurai plonge le lecteur dans une ambiance des plus terrifiantes où notre héros ne sait plus trop quelle attitude adopter face à son état, et face à celui, souvent déroutant, des autres membres de sa nouvelle communauté.

Avec un dessin fluide, sans fioritures, sinon celles indispensables à une bonne compréhension du récit, Gamon Sakurai entraîne le lecteur dans un tourbillon d'actions tout aussi angoissantes les unes que les autres !

Alors, prêt à partager la vie d'un ajin ?

AJIN T3 SAKURAI Collection Seinen Editions GLENAT 194 pages 7,6 €

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0