Publié le 18 Novembre 2016

Spirou, La lumière de Bornéo, l’album incontournable…

Alors que Spirou vient de claquer la porte du journal Moustique pour un différent avec la redac’ chef à cause d'un reportage dérangeant pour un gros annonceur du journal, il décide de prendre du bon temps en s’adonnant notamment à la peinture. Mais, raisonnablement, a-t-on déjà vu l’intrépide Spirou rester les deux pieds dans le même sabot ? Une série d’événements concomitants vont bouleverser les rêves de repos de Spirou. Tout d’abord, la prolifération inconsidérée de champignons noirs qui entraîne le comte de Champignac dans un drôle de combat. Ensuite, la livraison énigmatique à la galerie Bernard de toiles dont on ne connait pas l’artiste, un mystère qui affole le monde de l’art et au sujet duquel Fantasio doit enquêter pour Moustique. Enfin, l’irruption de la jeune Fauvette, fille de Noé le dresseur d’animaux, dans la nouvelle vie pépère de Spirou.

La sortie d'un nouveau Spirou revêt toujours un caractère d'importance et celui du tandem Franck Pé/Zidrou ne fait pas exception ! Ce sont 92 pages de pur bonheur pour une bande dessinée tout public qui ravira petits et grands, jeunes ou anciens nostalgiques de la période Spirou des années 70.

Quel coup de jeune à cette série avec ses trois histoires imbriquées les unes dans les autres et un suspense qui va tenir jusque dans les dernières : le scénariste Zidrou régale le lecteur dans un opus plein de sensibilité, avec des relents écologiques et un humour digne des Spirou et Fantasio du maître Franquin. 

Le dessin de Franck Pé s'accorde parfaitement au récit, réalisant une belle pépite qui restera gravée au Panthéon de la bande dessinée franco-belge. Le trait est dynamique, les personnages virevoltants, et quant aux animaux, ils sont toujours aussi beaux sous les pinceaux de celui qui s'est imposé, au fil des ans, comme le plus grand dessinateur animalier de sa génération.

Indispensable !

SPIROU La lumière de Bornéo ZIDROU/FRANK PE Editions DUPUIS 92 pages, 16.50 €

 

Bernard LAUNOIS

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 14 Novembre 2016

En avant pour le 5ème Salon de la BD de Verneuil-sur-Seine les 19 et 20 novembre 2016 !

Pour la cinquième année, se déroulera les 19 et 20 novembre 2016, le salon de la BD de Verneuil s/Seine avec plus d’une soixantaine d’auteurs qui attendront le public pour des rencontres et des séances de dédicaces. D’Alizon à Zytka en passant par Cédric Babouche, Philippe Guillaume, Rodolphe, Jean-Claude Servais… et sans oublier l’invité d’honneur Pascal Croci qui a réalisé l’affiche.

L’association Bulles de Mantes tiendra un stand pour présenter notamment le 3ème prix de la BD aux couleurs du blues.

Parmi les nombreuses animations (expositions, jeux, concours, caricatures, etc) il y aura le samedi soir à l’Espace Maurice Béjart un concert dessiné Black Boy, avec le musicien Olivier Gotti, le dessinateur Benjamin Flao et le comédien Jérôme Imard, qui offriront sans aucun doute un spectacle de grande qualité, poignant et passionnant, à aller voir sans faute.

Venez nombreux partager de bons moments en compagnie de nos amis et voisins vernoliens.

Plus d’informations sur les liens suivants :

https://www.facebook.com/neuviemebd.neuviemebd

https://www.facebook.com/VerneuilsurSeine

http://opalebd.com/festivals/details/979

Salon BD :

Complexe sportif François Pons, route de Chapet, 78480 Verneuil-sur-Seine

Samedi 19/11 de 14h à 18h

Dimanche 20/11 de 10h à 18h

Entrée libre

Concert Black Boy :

Espace Maurice Béjart, 3 avenue André Malraux, 78480 Verneuil-sur-Seine

Samedi 19/11 à 21h

Entrée libre (sur réservation au 01 39 71 59 33)

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Bulles en villes

Repost0

Publié le 13 Novembre 2016

LA FEMME PARFAITE EST UNE CONNASSE T2, et si c’était vrai ?

Le titre est à l’image de la bande dessinée, cru, sans chichi et donne tout de suite le ton !

Les scénaristes Anne-Sophie et Marie-Aldine Girard n’en sont pas à leur premier succès, la version éponyme de la bd s’étant vendue déjà à près de deux millions d’exemplaires, et traduite actuellement en quinze langues. Il apparaissait évident que l’univers déjanté des jumelles Girard et de la dessinatrice Margaux Motin ne pouvaient que se rencontrer pour faire une série des plus réussies.

Décliner un roman en bande dessinée reste un exercice difficile, car la magie narrative ne trouve pas forcément son pendant quand on y adjoint une vision graphique. Aussi ne croyons pas qu’il en est de même ici, ce serait méconnaitre le talent de la dessinatrice Margaux Motin qui a su apporter sa touche aux textes décapants, souvent crus, des deux scénaristes.

De la règle n°1 où « on évitera de faire un doigt d’honneur quand on porte une moufle » à la règle n° 5 qui rappelle que l’ « on évitera de montrer une photo de son animal de compagnie lorsque quelqu’un nous montre une photo de ses enfants », ce ne sont pas moins d’une cinquantaine d’illustrations, toutes plus hilarantes les unes que les autres qui viennent compléter les commandements de la femme parfaite. Tous les prétextes sont bons pour se comparer à la femme parfaite, qu’on tente ou pas de lui ressembler ; mais en vain car elle, elle se tient bien, elle ne s’expose pas complètement saoule, elle ne met pas une grenouillère pour dormir ou encore ne passe pas son temps sur le Facebook de son ex… La liste n’est pas exhaustive et le lecteur, tout d’abord amusé, ne vas pas tarder à faire des rapprochements avec des situations analogues rencontrées ou racontées.

A consommer sans modération…

LA FEMME PARFAITE EST UNE CONNASSE T2 GIRARD/MOTIN Editions FLUIDE GLACIAL 104 pages 16.00 €

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 11 Novembre 2016

4ème vente Christie's Maghen consacrée à la "bande dessinée et illustration" le 19 novembre 2016 à Paris

Et de quatre, les ventes Christie’s-Daniel Maghen ont pris leur rythme depuis maintenant 3 ans, à raison de deux ventes par an et ce, pour le plus grand bonheur de tout amateur et collectionneur d’œuvres dédiées au 9ème art.

Cette vente dénommée « bande dessinée et illustration », qui se déroulera samedi 19 novembre 2016, comporte plus de 210 lots composés de planches, couvertures et éditions originales pour une estimation totale de plus de 4 millions d’euros. La vente se déroulera en deux parties, tout d’abord, celle consacrée à l’auteur qui ne cesse de monter, Jean-Pierre GIBRAT. Un superbe catalogue de 58 pages lui est totalement dédié et devrait assurément ravir tous les amateurs des réalisations de cet artiste.

La deuxième partie, consacrée à une pléiade d’auteurs présente des œuvres majeurs telles que la planche originale n°59 de « On a marché sur la lune » d’Hergé estimée entre 350 000 et 400 000 €, une planche rarissime d’un album de « Tintin et le Thermo-Zéro qui n’a jamais été édité » et estimée entre 200 000 et 250 000 €. On trouvera également des originaux de 83 artistes, de BELTRAN à ZEP, en passant par Franquin, Giraud, Jacobs, Juillard, Uderzo, Tardi, Will, Yslaire, la liste est impressionnante.

A quelques encablures des fêtes de fin de l’année, c’est le moment selon ses moyens de rêver en enchérissant sur ces œuvres intemporelles ou tout simplement en acquérant les deux catalogues de cette vente.

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Divers

Repost0

Publié le 10 Novembre 2016

LE BONHEUR EST UN METIER, le talent également !

On ne présente plus Georges Wolinski aux talents multiples : dessinateur de bande dessinée et de presse, chroniqueur, pamphlétaire et la liste n’est pas close !

Au travers de cette compilation publiée fort opportunément par les Editions Glénat, c’est son autobiographie qui transparait, de sa jeunesse insouciante à Tunis en passant par ses dessins politiques, ses albums consacrés aux femmes qu’il aura vénérées toute sa vie, sa présidence de la 33ème édition du festival international de BD de la ville d’Angoulême… Jusqu’au terrible dénouement du 7 janvier 2015, où tout s’est arrêté dans les locaux du journal Charlie Hebdo en compagnie de ses meilleurs potes.

Les trois cents pages égrènent tous les événements professionnels de sa carrière auxquels il mêlait sa vie personnelle, qu’il mettait en image souvent avec pudeur, mais surtout avec beaucoup d’autodérision. Il était un auteur très prolifique puisqu’en près d’un demi-siècle, ce n’est pas moins d’une centaine de livres qui sont édités.

Auteur très prolifique puisqu’en près d’un demi-siècle, ce n’est pas moins d’une centaine de livres qui sont éditées, Monsieur Georges Wolinski aura distillé des petites pépites qui font, entres autres, le bonheur de cet opus.

Alors, pour ceux qui connaissent ou pas, c’est le moment de se pencher sur cette riche intégrale  d’un auteur qui  « n’aura  pensé qu’à ça » toute sa vie.

Indispensable !

Voilà un bel ouvrage qui aura toute sa place sous le sapin et que l’on pourra (re)lire toute l’année.

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 8 Novembre 2016

GUNNM MARS CHRONICLE, un retour gagnant ?

L’enfance martienne d’Erika et de Yoko ne commence par sous les meilleures auspices : poursuivies par une horde de personnages tout aussi malfaisants et patibulaires les uns que les autres, elles intègrent un orphelinat et tombent sous le joug de Ninon, une jeune fille bien singulière. Alors que la planète rouge, colonisée depuis près d’un siècle, subit les guerres entre des pirates de l’espace assoiffés de conquête et une coalition martienne qui tente de défendre son territoire, les deux jeunes rescapées d’un vaisseau récemment crashé se demandent bien ce qu’elles font dans cet orphelinat.

Mais Yoko, gamine affublée d’un corps mécanique, ne sait pas encore qu’elle fait l’objet d’une traque sans merci.

Le lecteur va-t-il enfin connaitre les origines de la saga Gunnm commencée il y a maintenant une vingtaine d’années et découvrir dans Gunnm mars chronicle le chaînon manquant avec Last Order, le deuxième opus ?

L’auteur complet Yukito Kishiro est toujours aux commandes et ce, pour le plus grand plaisir du lecteur qui avait suivi, pris par le suspense, les premières aventures en neuf albums de Gunnm. Voilà un manga bien rythmé, alternant les rythmes tantôt fort, tantôt doux avec le dessin alerte qui caractérise si bien cet auteur.

Signalons que la saga Gunnm fait l’objet d’une réédition au plus proche de l'œuvre créée par Kishiro, histoire de se (re) mettre dans le bain de cette série mythique.

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 6 Novembre 2016

Le dernier assaut, et pas des moindres...

Quelles drôles de vies que celles d'Augustin et Sauvageon, brancardiers du 98ème RI, dont la tâche principale est de récupérer les blessés sortis des tranchées où ils se sont fait massacrer par les Teutons ! Maintenant, si leur situation s'avère quand même plus confortable que celle de milliers de jeunes types transformés en chair à canon, ils n’en sont pas moins exposés au feu nourri de l’ennemi.

LeDernierAssautLors d'une énième sortie, voilà qu'Augustin voit son binôme Sauvageon transformé en passoire alors qu'ils transportaient un mourant. Son camarade hurlant à tel point qu’il risquait de dévoiler aux Allemands leur position,  l'instinct de survie du jeune brancardier le pousse à l'étrangler pour qu’il se taise... Seulement, voilà qu’il a été vu par un capitaine et un drôle de dialogue va s’engager entre les deux protagonistes qui vont faire défiler un pan de leur vie sous les bombes.

Qu’est-ce qui peut bien encore pousser Jacques Tardi et Valérie Grange à s’exprimer sur cette première guerre mondiale ? Assurément, l’envie de s’insurger contre la bêtise humaine qui pousse à l’exploitation de l’homme par l’homme, n’hésitant pas à faire tuer des millions de gens pour assouvir sa soif de pouvoir.

Entre des dialogues alertes, souvent caustiques, un récit remarquablement documenté et un dessin précis mettant en scène l’horreur et la désolation des tranchées, l’auteur complet Jacques Tardi offre aux lecteurs une histoire des plus poignantes qui devrait assurément faire partie des enseignements prodigués dans nos écoles.

On regrettera que ce soit un dernier assaut tellement le couple GRANGE/TARDI perpétue de belle manière le devoir de mémoire qui n’a jamais été aussi important à rappeler dans cette période trouble actuelle. On se consolera en relisant encore l’album tout en écoutant un disque Dominique Grange, inclus dans l’ouvrage, accompagnée de l’excellent groupe Accordzéâm, voire en se rendant à leur incontournable spectacle produit dans toute la France.

LE DERNIER ASSAUT TARDI/GRANGE/ACCORDZEAM Editions CASTERMAN 112 pages 23,00 €

 

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0

Publié le 5 Novembre 2016

Remise du 3ème prix de la BD aux couleurs du blues le 4 novembre 2016 au Magic Mirrors dans le cadre du festival Blues s/Seine

Depuis 2014, la volonté des associations Bulles de Mantes et Blues sur Seine de mettre en évidence les connexions entre le blues et la bande dessinée se réalise notamment dans la création du Prix de la bande dessinée aux couleurs du blues.

Pour ce vote, près d’une vingtaine d’albums parus entre juin 2015 et juin 2016 ont été examinés par un comité de lecture de Bulles de Mantes, pour sélectionner cinq titres dans la liste finale:

  • Elvis de CHANOINAT/LE HENANF aux éditions JUNGLE
  • The Four Roses de BARU/JANO aux éditions FUTUROPOLIS
  • Give a peace of chance de TRUONG aux éditions DENOËL GRAPHIC
  • Johnny Cash de RODOLPHE/CABANES aux éditions BD MUSIC
  • Tyler Cross T2 de NURY/BRUNÖ aux éditions DARGAUD

 

Après Lomax, collecteurs de Folk Songs en 2014, Blues note T2 en 2015, c’est au tour de The Four Roses aux éditions Futuropolis de recevoir le prix de la bande dessinée aux couleurs du blues cette année. La remise du prix par les deux présidents de Bulles de Mantes et Blues sur Seine s’est déroulée le 4 novembre 2016 à l’entracte du concert du musicien KING AUTOMATIC, étroitement associé au projet de la bd Four Roses.

Un petit pitch pour planter le récit de The Four Roses : c’est l’histoire de deux jeunes musicos qui décident de rejoindre la Louisiane pour marcher sur les pas de leur grand-mère, fondue de rock qui s’était entichée de Johnny Jano, muscien des débuts du rock’n’roll.

Au passage, comme précisé dans l’intro de l’album, le musicien Johnny Jano a vraiment existé mais n’a pas de lien de famille avec le dessinateur.

L’auteur complet BARU et le dessinateur JANO ont réalisé un album plein de sensibilité, d’humour, de nostalgie des années 50, d’une certaine insouciance avec le rock pour symbole de liberté pour cette jeunesse américaine en recherche d’identité. Tous ces éléments, et bien d’autres, encore ont ravis le jury.

 

Enfin, KING AUTOMATIC, dont un vinyle reprenant une chanson thème de The Four Roses est collée à l’intérieur de l’album, s’est plié de bonne grâce à une séance de dédicaces à la fin de son spectacle.

Une exposition des planches de The Four Roses est présentée à la médiathèque Georges Duhamel, en face du Magic Mirrors, du 4 au 26 novembre 2016.

 

Bernard LAUNOIS 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Bulles en villes

Repost0

Publié le 25 Octobre 2016

Blues s/Seine 2016, un grand cru à déguster sans modération !

18 ans de succès toujours grandissant, le festival Blues s/Seine brille de mille feux avec cette année encore, une programmation des plus intéressantes. Jugez plutôt, du 4 au 18 novembre 2016 et ce sur tout le territoire du GPS & O, ce n’est pas moins de 120 manifestations, dont 80 concerts que nous a concoctés l’organisation d’un des plus grands festivals de blues d’Europe !

L’énumération de l’ensemble des manifestations serait fastidieuse, néanmoins, on peut citer  Marianne Faithfull, Gregory Porter, Imany, Salif Keita, Christine Salem, Shakura S’Aida, The James Hunter Six, Mountain Men, Tonya Baker, Terez Montcalm & Quartet, The Excitements, etc… Aussi, je vous incite à vous rendre  sur le site http://www.blues-sur-seine.com/ pour les découvrir et également les réserver.

En Onze ans de collaboration avec Blues s/Seine, de Jean-Sé avec sa bande dessinée sur Robert Johnson à Baru & Jano pour The Four Roses en passant par  Mezzo/Dupont avec Love in vain, l’association Bulles de Mantes s’implique de plus en plus chaque année à montrer les liens indissociables de la musique et de l’art graphique au travers d’expositions, de séances de dédicaces d’auteurs ainsi que de la désignation annuelle d’un prix de la bande dessinée aux couleurs du blues.

Ainsi, après Frantz Duchazeau lauréat la première année pour son album Lomax, collecteurs de folk-songs, et Mathieu Mariolle et Mikael Bourgouin en 2015 pour Blue note, les dernières heures de la prohibition (T2), ce sont Baru et Jano, avec la complicité du musicien King Automatic, qui ont remporté le Prix 2016 de la BD aux couleurs du blues pour leur splendide album The Four Roses, paru aux éditions Futuropolis.

Venez nombreux assister le vendredi 4 novembre 2016 à 18 heures au chapiteau Magic Mirror au spectacle gratuit King Automatic héros de la bande dessinée The Four Roses. La cérémonie de remise du prix aura lieu à cette occasion à l’entracte du spectacle. Retrouver tout le programme de cette soirée sur le site Bulles de Mantes

 Deux expositions seront à visiter cette année respectivement aux médiathèques de Mantes-la-Jolie et de Limay, The Four Roses du 2 au 26 novembre 2016 à la médiathèque G. Duhamel et Lomax, collectionneur de folk songs à la médiathèque de Limay, du 5 novembre au 18 décembre 2016.

Bon festival !

Bernard LAUNOIS

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Bulles en villes

Repost0

Publié le 17 Octobre 2016

Quai des bulles 2016, vous allez en voir 36 chandelles !

Vivement les 28, 29 et 30 octobre 2016 pour fouler les quais de ce bel écrin qu’est la ville  de Saint-Malo ! 36 années, 36 chandelles, c’est ce que l’on souhaite aux festivaliers qui devraient, encore cette année, en prendre plein les mirettes !

On ne présente plus cette belle machinerie qui a su, année après année devenir un festival incontournable tant pour les auteurs, les éditeurs et autres marchands, visiteurs.

Alors pour ceux qui n’ont encore jamais arpenté les allées du Quai Trouin, visiter le palais des congrès et ses nombreuses expos, assister aux différents débats ou encore découvrir l’intra-muros, c’est le moment de franchir le pas et devenir un malouin d’adoption le temps du week-end de la Toussaint !

Cette année encore, plus de 600 auteurs attendus rencontreront leur public au détour d'un des 110 stands d'exposants, autour d'un verre au Bistrot ou encore dans un café BD.

Près d’une dizaine d’expositions, de l’incontournable Mickey vu par … Loisel, Cosey, Keramidas, Lewis Trondheim ou encore Tébo à  l’ineffable de capes et de crocs  avec la collaboration des Archives nationales de Rennes, ce ne sont pas moins de huit expositions qui seront présentés tout au long du week-end. Une mention spéciale pour le laboratoire de la bande dessinée destinée au jeune publics avec des panneaux interactifs qui expliquent les codes de la bande dessinée de façon simple et ludique à partir de l’univers de La Carotte aux étoiles de Régis Lejonc et Riff Reb’s, publié en 2010 aux éditions de la Gouttière.

Une mention toute particulière à la Master-class avec Dominique Bertail, à 16 heures le vendredi à l’Amphithéâtre Maupertuis, qui nous livrera sa méthode de travail en décortiquant quelques planches du premier volume de Infinity 8 (aux éditions Rue de Sèvres) la nouvelle série de Science- Fiction imaginée par Lewis Trondheim et Olivier Vatine, dont il a dessiné le premier volume avec Zep au scénario.

Sans oublier le coup de pouce du festival donné aux auteurs à succès en devenir qui pourront rencontrer sur la rotonde Cartier (Palais des congrès) des professionnels de la bande dessinée et bénéficier de leurs conseils avisés.

Seulement, Quai des bulles 2016 ne se résume pas aux quelques manifestations énumérées ci-dessus mais propose d’innombrables autres animations et rencontres répertoriés sur le lien http://www.quaidesbulles.com/ qu’il convient de consulter afin de préparer au ce week-end malouin.

Enfin, saluons l’excellent choix de l’organisation pour avoir couronnée l’auteur Sylvain Vallée qui nous a gratifié d’une fort belle affiche bien à l’image du festival.

Excellent festival !

 

Bernard LAUNOIS

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0