Back to Perdition, le road-movie australien qui ne laisse pas indifférent !

Publié le 12 Septembre 2010

Perdition, vous connaissez ? C’est le nom d’une ferme perdue dans le fin fond du nord de l’Australie dont la spécialité est l’élevage des crocos.  Angie, la  fille du fermier Connors aime Mayaw, un jeune aborigèneBackToPerdition.jpg employé par le fermier Connors. Jusque là, rien que du banal ! Sinon que Connors et son contremaître sont racistes jusqu’au bout des ongles et ne vouent que haine et mépris vis-à-vis des aborigènes qu’ils font trimer ! 

Alors que le pays se prépare au « Wet », nom donné à la terrible saison des pluies, les deux jeunes tourtereaux fuient la ferme familiale à bord d’un des véhicules de la ferme, entraînant la fureur du père d’Angie qui, après avoir supprimé le père de Mayaw, ordonne à Bruce, l’amoureux éconduit, de ramener sa fille tout en se « débarrassant » de l’aborigène !

Quel album ! Le tandem Marie/Vanders nous avaient déjà passionnés avec la série « Welcome to hope » ; Là, on est scotché ! Un dessin taillé à la serpe en plein accord avec les dialogues ajoutés à aux couleurs de Cyril Saint Blancat qui souligne avec justesse ce climat oppressant !

Ce road movie au pays du kangourou est proprement hallucinant ! Nous sommes au royaume de la démesure que ce soit dans les dimensions du pays comme des sentiments !

Bien qu’il soit  toujours difficile de promotionner une bd aussi haletante, alors qu'il va falloir attendre encore près d'une année pour en découvrir le dénouement, je ne résiste pas de vous recommander instamment de lire cet album.

 

Back To Perdition  Collection Aventures Vents d’Ouest Vanders/Marie/Saint Blancat

56 pages Prix : 13,5 €

 

Bernard LAUNOIS

 

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0
Commenter cet article