Publié le 6 Janvier 2020

Nathanaëlle, de la science-fiction à l’état pur !

Dans un futur plutôt proche de notre civilisation 2.0, une prétendue apocalypse nucléaire aurait éradiqué toute vie sur la surface de la terre, reléguant une partie de la population sous terre. En réalité, la surface de la terre abrite une population devenue immortelle, apte à réincarner leurs âmes, pour les plus riches en congénères, et pour les plus pauvres en robots. Nathanaëlle, jeune fille dotée d’un œil bionique, ne croit pas un seul instant qu’il n’y a plus de vie à la surface et n’a de cesse de découvrir la supercherie. Pourquoi les garde t’on au fin fond? Seraient-ils séquestrés à cause de leur passé de jeunes rebelles afin qu’ils ne viennent plus troubler l’ordre établi d’une société bien policée ? D’où peut bien lui venir cet œil bionique, doté de super-pouvoirs ?

L’auteur complet Charles Berberian livre là un scénario de science-fiction des plus angoissants et haletants, loin des récits plutôt humoristiques qu’il a l’habitude de servir à ses lecteurs. L’électronique règne en maître, orchestrée par des hommes aux fins de garder le pouvoir sur une population dégénérescente. Les dialogues sont enlevés, non sans quelques pointes d’humour, histoire de dédramatiser la fiction. Le lecteur va assister à une montée en puissance du récit et sera vite conquis par la jeune et impétueuse Nathanaëlle, et il n’aura de cesse de découvrir le dénouement de sa vie bien tourmentée.

Mais les surprises ne s’arrêtent pas là : cette fois, c’est Fred Beltran, le dessinateur des Technopères et autre  Mégalex qui met remarquablement en images l’histoire de Charles Berberian en réalisant assurément une des plus belles bandes dessinées de science-fiction depuis bien longtemps. Le lecteur va se retrouver immergé dans un décor fantasmagorique, peuplé de personnages et robots souvent déjantés.

Un cahier de vingt-quatre pages appelé Recherches, composé d’illustrations noir et blanc et couleurs, ainsi qu’une présentation des différentes étapes de la création d’une planche complètent de brillante manière ce bel objet.

NATHANAËLLE BERBERIAN/BELTRAN Editions GLENAT, 112 pages 18,00 €

Bernard Launois

Voir les commentaires

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0