Madeleine, Résistante T1, un devoir de mémoire bien salutaire pour les générations futures

Publié le 25 Août 2021

Madeleine, Résistante T1, un devoir de mémoire bien salutaire pour les générations futures

Madeleine Riffaud vient d’avoir à peine 18 ans lorsqu’elle intègre en 1942 un groupe de résistants parisiens, alors que la guerre fait rage. C’est une jeune fille frêle, au point d’être surnommée la « crevette » par ses pairs, mais tellement forte dans sa tête, allant jusqu’à éliminer un soldat nazi pour montrer que la résistance sait faire face à l’hégémonie de l’occupant. N’ayant peur de rien même de la mort, elle puise sa force dans son caractère bien trempé et sa détermination à combattre l’ennemi.

Avec cet émouvant premier volume d’une série qui en comptera trois, commence la saga de cette grande dame, hors du commun et au parcours hors norme, qui aura marqué la fin du 20ème siècle. C’est à partir de plusieurs centaines d’heures d’enregistrement que le scénariste Jean-David Morvan a confectionné un scénario dense tout en étant fluide, entraînant le lecteur dans un incroyable récit.

De sa prime jeunesse pleine d’insouciance aux affres de la Deuxième Guerre mondiale, le scénariste s’est attaché à respecter les propos de cette jeune résistante.

L’histoire est remarquablement mise en images par Dominique Bertail avec son dessin hyperréaliste rehaussé par des couleurs aux dégradés de bleu, comme si l’on assistait dans une salle obscure aux actualités diffusées avant le grand film.

Une belle réussite pour ce premier opus d’un biopic qui tient toutes ses promesses.

MADELEINE, RÉSISTANTE T1 la rose dégoupillée Jean-David MORVAN/Dominique BERTAIL Collection AIRE LIBRE ÉDITIONS DUPUIS 91 pages, 23,50 €

Bernard LAUNOIS

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article