Tomino la maudite T1, bienvenue dans l’enfer des hommes

Publié le 26 Janvier 2021

Tomino la maudite T1, bienvenue dans l’enfer des hommes

Les jumeaux, fille et garçon, n’ont pas l’occasion de fêter leur premier anniversaire avec leur mère qui vient de les abandonner à leur oncle, lui laissant un mot pour demander qu’on leur donne des prénoms et pour lui promettre une pension alimentaire mensuelle.

Recueillis par cette famille qui  finit par les affubler des prénoms Shoyu et Miso, les deux orphelins deviennent rapidement des souffre-douleurs et ne cessent de subir des sévices, à commencer par des pluies régulières de coups ajoutés à la privation de nourriture. Quelques années plus tard, Ils finissent par apprendre qu’ils sont dans une famille d’adoption avant d’être vendus à un directeur de cirque de Tokyo.

Une nouvelle vie commence, celle où ils vont enfin manger à leur faim, fréquenter les écoles mais aussi découvrir une nouvelle famille composée de phénomènes de cirque. D’Elise, l’enfant à quatre jambes à Shin le bébé poilu en passant par Ken le nabot, les jeunes jumeaux rebaptisés Katan et Tomino ne tardent pas à intégrer cette tribu hors norme mais autrement plus attachante que les Thénardier précédents. Seulement le monde du spectacle n’est pas que froufrous et paillettes et les jumeaux ne vont-ils pas l’apprendre à leurs dépens ?

En jouant sur l’apitoiement sur les deux jeunes orphelins, l’auteur Suehiro Maruo saisit rapidement le lecteur au point de ne plus le lâcher et ce, pendant plus de 300 pages. On découvre ainsi l’identité de la mère et les raisons pour lesquelles elle les a abandonnés ainsi  que sa quête pour les retrouver…

Avec un dessin hyperréaliste, dans des décors fouillés, Suehiro Maruo met remarquablement en valeur un scénario dense qui sera développé en deux tomes qui sont déjà parus au Japon.

TOMINO LA MAUDITE Volume I Suehiro MARUO Editions CASTERMAN 336 pages, 22,00 €

Bernard  Launois

 

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article