La guerre invisible T1, quand tous les moyens sont bons pour arriver à ses fins

Publié le 26 Janvier 2021

La guerre invisible T1, quand tous les moyens sont bons pour arriver à ses fins

Nous sommes en septembre 1951 quand Cassandra Bromby débarque à l’aéroport du Caire, accompagnée d’un jeune garçon qu’elle présente comme son fils. Mais ne nous méprenons pas, la jeune femme travaille pour la CIA sous le nom d’emprunt de Kathryn, et sa mission est d’exfiltrer Manfred Fürbringer, un scientifique allemand spécialiste en armement, réfugié en Egypte depuis la Seconde Guerre mondiale. Quant au jeune Rudy qui a fait le voyage avec elle, c’est un orphelin rescapé de la guerre qui va servir à approcher le fils de celui qu’elle veut convaincre de venir vivre aux Etats-Unis pour y développer ses talents.

Attendus à l’aéroport par Max, un soi-disant beau-frère qui est chargé de lui faciliter les contacts dans cette ville qu’elle découvre, le duo couple diabolique met au point une stratégie, pour rencontrer le fameux dignitaire, qui finit par payer.  Mais le scientifique voudra-t-il les suivre en Amérique, ne réalisera-t-il pas que la rencontre des deux jeunes garçons est loin d’être fortuite ? Ne faudra-t-il pas revoir leur copie et ce, dans les meilleurs délais car le scientifique est convoité par d’autres nations qui voudraient bien s’adjoindre ses services ?

Grâce à un scénario enlevé et bien ficelé, comme Frank Giroud en a le secret, le lecteur se trouvera rapidement embringué dans une course folle contre la montre où les rebondissements sont savamment distillés au fur et à mesure du récit, le maintenant ainsi en haleine jusqu’à la dernière page.

Avec un dessin réaliste, dynamique et fouillé collant parfaitement au scénario,  augmenté des belles couleurs chatoyantes de Gaétan Georges, Olivier Martin transporte le lecteur dans les quartiers typiques du Caire des années 50.

De Louis la guigne à Babylone en passant notamment par l’excellente saga Le décalogue, le talentueux et regretté Frank Giroud aura marqué sa génération par des scénarios de haute volée et il importait ici de le souligner à l’occasion de la parution de La guerre invisible, son ultime album.

LA GUERRE INVISIBLE T1 L’agence Frank GIROUD/Olivier MARTIN Editions RUE DE SEVRES 56 pages, 15,00€

Bernard Launois

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article