Sa Majesté des ours, une saga animalière des plus singulières

Publié le 11 Octobre 2020

Sa Majesté des ours, une saga animalière des plus singulières

Von Noord le roi des ours règne sur ses sujets et sur ses terres de Valencyre en pleine harmonie, loin des humains qu’il redoute et apparemment à l’abri des hostilités. Hélas, la découverte d’Ifrit, un jeune humain à moitié mort, dans la gueule d’un cétacé échoué sur une des grèves du royaume, va changer la donne. L’arrivée de ce jeune homme, qui prétend revenir du royaume des morts, n’est-il pas le signe annonciateur d’une prédiction de mauvais augure qui précèderait le déclin du monde animal ? La cause est grave et la réponse ne se fait pas attendre. Le roi diligente aussitôt une équipe de vaillants soldats, avec à leur tête son fils Kodiak, pour prendre la mer afin de parlementer avec les oiseaux en vue d’élaborer une stratégie de défense. Que diable vont-ils faire dans cette galère, arriveront-ils à bon port, comment seront-ils accueillis auprès du peuple du ciel ? Les questions se bousculent et une partie des réponses sont livrées dans ce premier opus, fort prometteur.

Sur une idée originale d’Olivier Vatine qui en aura bâti le storyboard, le scénariste Dobbs immerge le lecteur dans un univers fantasmagorique des plus aventureux où s’initie une course contre la mort.  Les dialogues sont aussi alertes que l’est le récit et lecteur va suivre avec intérêt les aventures de ces ambassadeurs du monde animal, accompagnés du jeune humain.

Après l’excellent Nymphéas noirs, le dessinateur Didier Cassegrain fait découvrir au lecteur une autre facette de son talent. Les animaux, plus vrais que nature, évoluent dans un décor fantastique qui met le scénario remarquablement en valeur.

SA MAJESTE DES OURS T1 Les colonnes de Garuda Olivier VATINE/DOBBS/Didier CASSEGRAIN 56 pages, 14,50 €

Bernard Launois

 

Rédigé par Bulles de Mantes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article