Negalyod

Publié le 23 Septembre 2018

Negalyod

Le Réseau maitrise l’eau

Le Réseau maitrise l’homme

 

Jeune berger nomade du désert de Ty, Jarri guide ses chasmosaures dans un étonnant monde post-apocalyptique. Lorsque son troupeau est anéanti par une nouvelle expérience climatique du « Réseau », une entité aussi mystérieuse que tyrannique qui dirige le monde, il gagne la ville pour se venger, et s’allie à un groupe de rebelles emmenés par le Grand Kan et sa fille Korienzé. Découvriront-ils les secrets du Réseau, et sauront-ils en venir à bout ?

 

Vincent Perriot, auteur à la fois du scénario et du dessin, propose un habile mélange de genres avec une histoire fantastique empruntant aux codes de la science-fiction comme à ceux du western, où les créatures préhistoriques côtoient les vestiges d’une civilisation ultra-technologique. Fable aux tons politiques sur le contrôle des esprits par une dictature, parabole aux accents écologiques sur l’eau comme enjeu majeur de la survie de l’humanité, allégorie sociale et religieuse illustrant le fossé entre élites et masses, le récit sans être novateur est adroitement construit et parvient immédiatement à captiver le lecteur, nonobstant quelques questions restées sans élucidation.

 

Chaque scène est prétexte à livrer d’époustouflantes planches alternant décors splendides et constructions complexes, pleines pages et amoncellements de petites cases. Le dessin de Vincent Perriot est dynamique et rythmé, expressif et riche en détails, épanoui dans les mouvements, accompli dans les paysages. Les pages sont majestueusement mises en couleurs par Florence Breton dont il faut souligner la participation à cette grande et superbe réussite graphique qu’est Negalyod.

 

 

Ses précédents opus, notamment Belleville

Story et Paci, avaient valu à Vincent Perriot la reconnaissance du milieu. Abordant un autre genre, il montre une nouvelle facette de son talent avec cet imposant one-shot de 208 pages qui se lit d’une traite avec un plaisir qui ne faiblit pas un instant jusqu’à la fin: de la belle, de la grande science-fiction !

Negalyod

par Vincent Perriot

Couleurs : Florence Breton

Casterman septembre 2018,

208 pages, 25 €

 

Jérôme Boutelier

Illustrations © Casterman 2018

 

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Chronique de Jérôme BOUTELIER

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article