Morts par la France, Thiaroye 1944, le récit d’un massacre organisé, fiction ou réalité ?

Publié le 10 Mai 2018

Morts par la France, Thiaroye 1944, le récit d’un massacre organisé, fiction ou réalité ?

Le devoir de mémoire est tellement important pour les générations présentes et futures qui n’ont pas connu les affres de la guerre, mais encore faut-il que la mémoire n’ait pas été travestie.

C’est sur ce précepte qu’Armelle Mabon, alors étudiante en histoire, s’est appuyée quand elle a commencé à creuser les conditions dans lesquelles des soldats indigènes qui se sont battus dans les rangs de l’armée française ont été abattus, dans des circonstances qui restent à élucider. Tout d’abord, combien furent-ils à être passés par les armes ? Assurément plus que les 35 morts et 35 blessés dont le rapport des officiers fait état. Y avait-il eu une rébellion des soldats indigènes mettant en difficulté les troupes françaises qui venaient de les rapatrier de Morlaix, peu après la libération, pour qu’un gradé ait pris la décision de les neutraliser de la sorte ?

Trop de questions sans réponse pour cette jeune femme à l’apparence frêle, qui va se jeter à corps perdu pendant plus de vingt ans dans une recherche historique sur les fusillés de Thiaroye, recherche qui s’apparente plus d’ailleurs à un travail d’investigation, de journaliste. Les embûches et les non-dits sont légion et il lui faut se battre contre les autorités, fouiller les boites enfouies dans les archives militaires pour tenter de comprendre ce qui s’est réellement passé.

Le scénariste Pat Perna s’est emparé avec brio de l’histoire d’Armelle Mabon en le traitant à la manière d’une enquête, comme celles que l’excellente revue XXI édite trimestriellement dans ses colonnes. Les propres investigations sur le terrain des auteurs ont assurément permis de mieux appréhender l’histoire et la restituer le plus fidèlement possible.

Le dessin alerte de Nicolas Otero, rehaussé des couleurs pastel de 1ver2anes permet au lecteur de s’immerger rapidement dans le récit et ne plus quitter l’album jusqu’à son funeste épilogue.

Le lecteur pourra, s’il le désire, (re)découvrir l’article dans la revue XXI n° 39 d’été 2017 afin de compléter l’album BD.

Indispensable !

MORTS PAR LA France Thiarore 1944 PERNA/MABON/OTERO Editions LES ARENES BD 146 pages, 20,00 €

Bernard LAUNOIS

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article