Peyi an nou

Publié le 24 Octobre 2017

Peyi an nou

Peyi an nou

 

Peu nombreux sont ceux qui peuvent se targuer de connaitre le Bumidom et son histoire, sauf à l’avoir vécue…  ou à suivre les programmes des heures creuses de France Télévisions. En 1963 la France crée le Bumidom, une agence d’état chargée d’attirer les Antillais et les Réunionnais vers l'Hexagone et d’y organiser leur arrivée. C’est ainsi qu’en vingt ans plus de 160.000 Domiens ont émigré, quittant leur terre natale pour des rêves bien souvent déçus dans un exil d’où le retour est parfois impossible.

Sous forme de récit documentaire, Peyi an nou (notre pays en langue créole) relate l’enquête des deux auteures sur les traces des malheureux postulants passés par les services de l’organisme, décrivant l'isolement, la précarité et la discrimination, les désillusions des déracinés pris au piège.

Alternant la distance nécessaire à une étude objective et l’empathie naturelle pour les témoins qui se livrent à elle, la scénariste Jessica Oublié brosse un tableau très complet de ce qu’a représenté le Bumidom, étayant les témoignages des usagers par les éclairages de spécialistes, pour faire connaitre ce pan plutôt ignoré et tu de notre histoire récente.

Tout en complicité, la dessinatrice Marie-Ange Rousseau a su parfaitement se couler dans le sillage de sa scénariste, croquant les sujets avec tendresse et efficacité.

 

Un roman graphique absolument indispensable pour comprendre la place des Domiens dans la France hexagonale d’aujourd’hui.

 

Peyi an nou

par Jessica Oublié et Marie-Ange Rousseau,

Editions Steinkis, octobre 2017, 20 €

 

Illustrations ©Steinkis 2017

Jérôme Boutelier

 

 

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Chronique de Jérôme BOUTELIER

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article