Panama Al Brown

Publié le 4 Octobre 2017

Panama Al Brown

Qui est vraiment Panama Al Brown ? Un gamin pauvre de Panama parti vivre d’expédients à Harlem ? Ou la coqueluche du Tout-Paris ? Un immense champion de boxe aux poings fragiles comme du cristal et qui déteste son sport ? Ou un joyeux fêtard, buveur et homosexuel ? Un flambeur généreux, joueur invétéré et vivant à crédit ? Ou un dandy, danseur élégant et plein de poésie, amant de Jean Cocteau ?

Sommé par son patron de pondre un article spectaculaire, un journaliste alcoolique et en pleine déchéance se lance sur les traces du boxeur disparu pour tenter de découvrir sa véritable personnalité, et  va enquêter de Paris à New-York pour retrouver ceux qui l’ont croisé.

 

Un an après son premier album déjà très remarqué, le dessinateur belge Alex W. Inker nous livre un nouvel opus original, étonnant et passionnant, sur un scénario de Jacques Goldstein. Il plonge le lecteur dans le Paris des années folles et de l’entre-deux-guerres, dans le monde de la boxe et dans celui du jazz, construisant patiemment toutes les pièces du puzzle.

Le dessin tout en rondeur, très soigné, fait référence à la fois au cinéma américain en noir et blanc et au dessin un brin caricatural de l’époque, notamment dans la représentation des personnages noirs. Reprenant la technique utilisée de façon fort réussie dans Apache, Inker fait onduler le contour de ses cases lorsqu’il évoque des flash-back, et insère des bandes son endiablées.

Un spectacle total, qui fait de cet album un des musts de la rentrée.

 

Panama Al Brown, l’énigme de la force

par Jacques Goldstein et Alex W. Inker, éditions Sarbacane, septembre 2017, 24,00 €

 

Jérôme Boutelier

 

Illustrations ©Sarbacane 2017

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Chronique de Jérôme BOUTELIER

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article