La Saga de Grimr

Publié le 28 Septembre 2017

L’Islande du moyen-âge a inventé le genre littéraire de la saga, récit réaliste de la vie d’un personnage remarquable que le destin a mis à l’épreuve et dont il a triomphé. La saga retrace tout le lignage du héros, et depuis la nuit des temps la généalogie et le culte de la famille ont été des fondements importants pour les Islandais.

 

Aussi, quand une éruption volcanique laisse Grimr orphelin, sans biens et privé d’histoire familiale, il ne représente plus rien pour la société islandaise du 18ème siècle et son avenir s’annonce des plus sombres. Mais sa force herculéenne, sa faroucherie et sa placidité à la fois, sont vite remarquées et des mentors le prennent sous leur aile pour l’aider à construire sa vie. Balloté au gré des événements et confronté aux épreuves les plus terribles, Grimr saura-t-il vaincre l’adversité et se construire un destin mémorable ?

 

En auteur complet, Jérémie Moreau est de nouveau aux manettes du scénario, comme il le fut déjà pour Max Winson, et nous révèle les valeurs de la saga et une solide observation des us islandais. L’implacable nature qui caractérise l’Islande l’a visiblement subjugué, pour lui donner une place éminente dans un album magnifique. De ces ingrédients il fait une harmonieuse composition en un récit tout en nuances, et nous entraine avec tendresse à suivre un héros auquel on est vite attaché.

 

Au travers de ses précédents opus, on avait déjà apprécié son trait vif et expressif. Dans La Saga de Grimr, on est frappé par la douceur qui émane de son héros dans des éléments aussi âpres et contraires, une impression favorisée par l’utilisation de l’aquarelle pour le premier album qu’il ait réalisé tout en couleurs directes. L’effet est remarquable, faisant ressortir la grandiose hostilité de cette terre sauvage dont il a su sublimer la beauté. Jérémie Moreau montre là une nouvelle facette d’un talent dont il est pourtant déjà bien pourvu.

 

Une œuvre émouvante.

 

La Saga de Grimr

par Jérémie Moreau, éditions Delcourt,

septembre 2017, 25,50 €

Illustrations ©Delcourt 2017

 

 

 

Jérôme Boutelier

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Chronique de Jérôme BOUTELIER

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article