La gare d'Austerlitz fête dignement les 50 ans d'aventures de Corto Maltese.

Publié le 16 Juillet 2017

La gare d'Austerlitz fête dignement les 50 ans d'aventures de Corto Maltese.

Quelle belle idée d'embellir les panneaux qui cachent les travaux de rénovation de la Gare d'Austerlitz avec une exposition consacrée au personnage emblématique d'Hugo Pratt.

Saluons l'excellente initiative de Gare & Connexions et les Editions Casterman de faire revivre sur ces 800 m2 d'exposition, cette incontournable série. D’ailleurs, installer une exposition pareille dans une gare pour cet extraordinaire globe-trotter qu’est Corto Maltese n’est-il pas là un clin d’œil extraordinaire ?

Quel choc lors de la découverte de la fresque ornant les murs de la gare côté Seine, épousant parfaitement les lieux suivie d'un dessin panoramique tout aussi monumental dans la salle des pas perdues (re)plonge le voyageur dans l’univers cosmopolite du marin.

 

De Corto Maltese, pirate sentimental à espion malgré lui, en passant par citoyen du monde, les Editions CASTERMAN (re)plongent les voyageurs dans l'univers mythique du célèbre marin qui, en près d'une quinzaine d'aventures et cinquante ans d'existence, aura marqué toute une génération de lecteurs, avides d'aventures, de scènes et dialogues souvent cocasses.

Enfin, à l'occasion de votre visite exposition qui sera visible du 29 juin au 31 octobre 2017, n'oubliez pas de prendre la pose sur le banc en compagnie de l'incontournable marin et...revenir avec un beau souvenir de cet agréable moment passé en sa compagnie. 

Heureusement, l'aventure n'est pas finie et c'est sous la plume de Juan Diaz Canales et le dessin de Ruben Pellejero que les lecteurs découvriront le 29 septembre la sortie du deuxième album Corto Maltese intitulé Equatoria.

Pour les impatients qui ne pourraient tenir jusqu’à fin septembre, cette histoire inédite est prépubliée en exclusivité dans Le Figaro Magazine à partir du 7 juillet, et ce, pendant tout l'été.

Gare d’Austerlitz Paris, exposition du 29 juin au 31 octobre 2017.

Bernard LAUNOIS

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Bulles en villes

Repost 0
Commenter cet article