Streamliner T1, un road movie qui décoiffe !

Publié le 18 Avril 2017

Evel O'Neil, ancienne gloire de la période bénie des compétitions automobiles vintage, et sa fille Cristal coulent depuis déjà quelques années des jours tranquilles dans leur vieille station-service au fin fond du désert continental. L'arrivée de Billy Joël, jeune baroudeur aux idées loufoques, ne va pas tarder à bouleverser la quiétude de la famille Neil.

Voilà que cet olibrius, armé d'une Winchester, a décidé que Lisa Dora Station servirait de base à l'organisation d'une course auto extrême dans laquelle tous les coups seront permis, un peu à la manière des fameuses courses de chars romaines. L'information va se répandre comme une traînée de poudre et la station et ses alentours ne vont pas tarder à être envahis de personnages à la mine patibulaire, des médias à l'affût d'un reportage à sensation, ou des agents fédéraux dévoyés du Secret Service. Bref, une population plutôt hétéroclite venue en découdre pour des raisons diverses.

Un scénario bien ciselé avec des dialogues percutants, le ton est vite donné dès les premières pages et les "quelques" 160 pages sont dévorées aussi rapidement que la vitesse de bolides sur les sables du désert. Comment cela va-t-il bien pouvoir finir ? La course aura-t-elle bien lieu, quel sera le vainqueur qui remportera la Winchester, trophée appartenant encore à Billy ? Le suspense est à son comble !

On ajoutera le trait acéré et demi-réaliste du dessinateur de Joe Bar Team dans des couleurs jaunes dominantes pour faire de ce premier album du diptyque Streamliner un des meilleurs road-movie depuis longtemps !

Pour les amateurs d’huile de ricin mais aussi de suspense, de belles réparties associées à de belles bagarres, c'est le moment de dévorer à pleines dents cet album.

STREAMLINER 'FANE ÉDITIONS RUE DE SÈVRES 160 pages 22,50 €

 

Bernard LAUNOIS

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0
Commenter cet article