Adriatica, retour vers un douloureux passé…

Publié le 2 Mars 2017

Adriatica, retour vers un douloureux passé…

L’histoire débute en 1956 dans les docks de Londres avec la découverte d’un cadavre noyé et atrocement mutilé qui va assurément replonger l’inspecteur Conrad plus de dix ans en arrière. Voilà que cet homme, que Conrad avait croisé lors de la dernière guerre alors qu’il faisait partie des services spéciaux britanniques, n’est autre qu’un ancien partisan Yougoslave qui aurait laissé sa peau dans un guet-apens.

Seulement, cette apparition dans les flots de la Tamise va raviver chez l’inspecteur Conrad des souvenirs heureux et malheureux, notamment avec la belle Mila Moric qui lui avait fait une promesse s’ils se retrouvaient un jour à Venise… Que lui reste-t-il à faire devant la dépouille sanguinolente, classer l’affaire sans suite ou poursuivre l’enquête au risque peut-être d’y trouver des déconvenues ? Qui sait, la clé de l’énigme se trouverait peut-être sur la cité lacustre ?

L’auteur complet Lele Vianello transporte rapidement le lecteur dans une intrigue bien menée et bien rythmée, du fin fond de la Yougoslavie jusqu’aux faubourgs de Venise en passant par les docks londoniens.  

On retrouve avec grand plaisir le trait si caractéristique du talentueux Lele Vianello, digne héritier du grand Hugo Pratt duquel il aura été l’assistant pendant près de vingt cinq ans, et que le maître n’aurait assurément pas renié à la découverte de l’album. Avec son trait noir et son jeu d’ombres chinoises, l’auteur renforce le côté dramatique et mystérieux de cet opus.  

ADRIATICA VIANELLO Editions MOSQUITO 82 pages, 18,00 €


Bernard LAUNOIS

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0
Commenter cet article