Le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême 2017, la manifestation de tous les superlatifs

Publié le 22 Janvier 2017

Le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême 2017, la manifestation de tous les superlatifs

44 ans d’existence, ce n’est pas rien ! Une fois de plus et ce, pour le plus grand plaisir des amateurs de bandes dessinées, le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême sera une fois encore le plus grand rassemblement d’auteurs, de spécialistes de la BD et bien évidemment d’aficionados sur 22 000 m2 de surface couverte.

Alors, bien sûr et ce, chaque année un peu plus, les grincheux diront qu’il y a trop de monde et qu’on ne peut pas tout faire. Du public il y en a et heureusement mais à côté de ça, il y a tellement de choses à voir, de personnes à rencontrer, entre les expositions, les animations, les espaces marchands et autres séances de dédicaces que tout le monde peut y trouver son compte, en prendre plein les yeux.

La bande dessinée, bien que de plus en plus omniprésente et ce pour notre plus grand bonheur, a conquis ses lettres de noblesse et le 9ème art a bien pris sa part dans le milieu culturel. Néanmoins, c’est encore la seule période de l’année où la presse non spécialisée daigne s’intéresser de manière conséquente à la bande dessinée.

Alors, ne boudons pas notre plaisir et participons à cet événement incontournable où Angoulême devient le centre du monde BD pendant 4 jours !

Commençons, par le Grand Prix de la ville d’Angoulême qui traditionnellement aura réalisé la superbe affiche, en la personne de Monsieur HERMANN, l’auteur complet aux 130 albums en cinq décennies qui aura marqué la bande dessinée franco-belge par son immense talent et pour lequel le FIBD consacre une exposition de plus de 150 originaux à l’espace Franquin, salle Iribe.

Mais le choix des expositions ne s’arrête pas là et c’est une douzaine d’autres expositions que le FIBD propose, de l’américain Will Eisner à Franquin en passant par Jean-Claude Mézières et Pierre Christin avec Valérian la série mise à l’écran par Luc Besson mais également l’univers fantasmagorique d’Alex Alice avec le château des étoiles…

Le festival, c’est aussi un focus sur la jeunesse, avenir de la bande dessinée avec l’organisation de concours annuels, des rencontres si précieuses avec les professionnels, des cérémonies de remise de prix pour récompenser les réalisations de l’année.

Mais un festival bd sans l’animation de séances de dédicaces ne serait pas un vrai festival et les 200 maisons d’édition mettent le paquet en constituant un plateau hors du commun d’auteurs qui seraient cette année près de 2 000, venus des quatre coins du monde entier !

Il ne faut bien sûr pas oublier toutes les animations, qu’elle soit in ou off, qui vont rythmer cette 44ème édition et combler l’ensemble de tous les festivaliers car il y en a pour tous les goûts : des concerts de dessin aux conférences, c’est plus de 350 rencontres, ateliers, conférences, spectacles et projections qui sont proposés sur ces quatre jours.

Saluons, une fois encore, l’organisation de ce festival incontournable qui en fait à chaque début d’année, la Mecque de la bande dessinée.

Plus d’information sur le site très complet du festival http://www.bdangouleme.com

Bernard LAUNOIS

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Bulles en villes

Repost 0
Commenter cet article