CATAMOUNT T2, le train des maudits… Retour vers l’enfer !

Publié le 23 Janvier 2017

CATAMOUNT T2, le train des maudits… Retour vers l’enfer !

Alors que le jeune Catamount, auréolé d’une réputation de héros sans peur et sans reproche, ne souhaite que revenir parmi sa famille et profiter de sa vie au grand air, chasser le grizzli, arpenter les terres enneigées avec Pad, le destin va en décider autrement !

Le progrès ne vaut que s’il est partagé et accepté : il n’en est pas ainsi avec l’arrivée du chemin de fer, surtout lorsque sa construction est confiée à une grosse brute épaisse qui ne voit que le profit, exploitant de pauvres ouvriers asiatiques jusqu’à les tuer sur la construction. La barbarie ne s’arrête pas là car quand on ne veut pas céder ses terres pour laisser avancer le progrès, on emploie tous les moyens !

Catamount et sa famille vont en faire les frais et de quelle manière…

D’après l’œuvre de Albert Monneau, l’auteur complet Benjamin Blasco-Martinez livre là un scénario des plus diaboliques, avec un récit poignant où la violence est omniprésente, révélateur d’une atmosphère délétère digne des meilleurs westerns. Les dialogues sont rudes, à l’image de la vie de ces cowboys qui ont construit la légende des primo accédants américains, évoluant dans une nature aussi hostile que ses habitants. Quant aux dessins, ils se passent de commentaires tellement on s’y croirait, devant les face à face avec le Grizzli qui voit sa dernière heure arriver, ou encore avec ces hommes, sans foi ni loi, qui tuent sans vergogne tout ce qui trouve sur leur passage pour assouvir leur soif de pouvoir ! Le trait réaliste de Benjamin Blaco-Martinez, rehaussé par de fort belles couleurs, renforce ce terrible récit qui devrait ravir les amateurs de western.

A découvrir instamment.

CATAMOUNT T2, LE TRAIN DES MAUDITS BLASCO-MARTINEZ Editions PETIT A PETIT, 64 pages 14.90 €

Bernard LAUNOIS.

Rédigé par Bulles de Mantes

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article