"Le reste du monde", quand rien ne va !

Publié le 6 Avril 2015

La loi des embêtements maximum est une phrase que va pouvoir se répéter en boucle Marie, plaquée par son Christophe pour une pétasse de vingt ans. Un mois de congés à s'occuper seule de leurs deux enfants à la montagne pendant que Monsieur roucoule à Paris !

La rentrée scolaire approche et son cortège de corvées, à commencer par nettoyer de fond en comble la maison de vacances. Débarrassée des enfants laissés chez des amis dans la vallée, Marie remonte avec un mauvais pressentiment d'ordre météorologique car les grosses chaleurs accumulées depuis quelques jours n'annoncent rien de bon ! Orage anormalement fort, Marie arrive avec toutes les peines du monde à redescendre de la montagne vers la vallée et trouve un champ de bataille : le village où elle avait laissé ses enfants est coupé du monde et l'angoisse augmente au fur et à mesure du déchaînement des éléments naturels.

Que va-t-elle pouvoir faire, trouvera-t-elle des ressources insoupçonnées, elle qui se croyait au fond du trou ? Survivre, ses enfants et elle, est le seul leitmotiv dans cette course effrénée entre les éléments et les hommes qui les subissent. 

L'auteur complet Jean-Christophe Chauzy a habitué le lecteur depuis quelques années à cultiver le mythe du looser avec un amour et une autodérision des plus décapants. Ici, dans le premier opus d'un diptyque aux accents apocalyptiques, l'heure est grave et laisse  peu de place à l'humour. L'auteur nous plonge avec maestria dans une aventure qui pourrait, hélas, exister eu égard aux dérèglements climatiques qui entraînent des phénomènes irrationnels depuis maintenant une bonne décennie. Avec un dessin toujours aussi alerte, Jean-Christophe Chauzy nous emporte dans des paysages grandioses tour à tour champêtres et brusquement apocalyptiques.

Du grand Chauzy qui réserve une fin des plus tonitruantes.

LE RESTE DU MONDE CHAUZY Editions CASTERMAN 104 pages 18,00 €

 

Bernard LAUNOIS

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0
Commenter cet article