Plus fort que la haine : quand on n’a que ses poings...

Publié le 15 Septembre 2014

Plus fort que la haine : quand on n’a que ses poings...

La condition des noirs en Louisiane dans les années 30 n'est guère enviable. Exploités, battus, humiliés, et la famille Wiston n'échappe pas à cette infamie. Seulement, après que son père soit passé à tabac par le Ku Klux Klan, Doug n'a qu'une idée en tête, celle de laver son honneur et ce, de n'importe quelle manière !

Mais que peut-on faire quand on est un jeune noir, certes une force de la nature, sinon rester résigné et subir la terreur des blancs ?

Heureusement, Doug possède de l'or dans ses poings et sa rencontre avec le vieux Greg, ancien pugiliste, va être décisive ; il sera boxeur...

Le scénariste Pascal Bresson nous livre un récit des plus sombres, hélas assez réaliste, racontant les conditions de vie et de mort pour bon nombre de noirs dans une Amérique profonde où le racisme est une religion. Le découpage est des plus efficaces, que ce soit dans la relation de sa condition miséreuse d'ouvrier paysan ou dans celle du monde impitoyable de la boxe.

Le dessinateur René Follet nous montre, une fois encore, toute l'étendue de son immense talent avec un dessin aussi noir que l'histoire. Son trait dynamique parfaitement maitrisé démontre une nouvelle fois que René Follet fait partie des grands maîtres du 9ème art.

PLUS FORT QUE LA HAINE BRESSON/FOLLET Editions GLENAT 52 pages 14.50 €

Bernard LAUNOIS

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Coup de coeur Bernard LAUNOIS

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article