Angoulême 2014, un programme bien alléchant !

Publié le 19 Janvier 2014

Angoulême 2014, un programme bien alléchant !

Evénement attendu par bon nombre de bédéphiles et professionnels du secteur, le festival international de bande dessinée d'Angoulême (du 30 janvier au 2 février 2014) ne faillit pas à sa réputation du plus grand festival en la matière. Jugez-en par le programme, chaque année un peu plus riche que nous concocte cette incontournable manifestation. Je vous conseille, avant de vous y rendre, de visiter le site http://www.bdangouleme.com/, fort complet qui vous permettra de faire des choix parmi la multitude des activités proposés.

Pas moins d'une douzaine d'expositions et plus particulièrement les incontournables telles :

- Tardi et la grande guerre, exposition phare du 41e Festival, qui est aussi un événement d’actualité puisqu'elle donne le coup d’envoi des commémorations du centenaire de 14-18, tout en célébrant l’un des plus grands auteurs de la bande dessinée contemporaine. Un événement à ne pas louper !

- Willem, ça c’est de la bande dessinée ! Un hommage à Willem, graphiste exceptionnel et auteur d’une exigence rare qui s'est vu remettre le Grand Prix du Festival en janvier 2013 et nous a gratifié de l'affiche qui promotionne le Festival. Vous découvrirez une exposition monographique de plus de 150 originaux qui balaie l’ensemble de son parcours, de la presse à l’édition.

Mais c'est aussi :

- la célébration des 50 ans de la petite Mafalda . Le créateur de la série, Quino, fera l'honneur de sa présence pour revenir sur les pas de la petite fille, qui aura interpellé, par son anticonformisme, plusieurs générations de lecteurs avec ses tribulations racontées dans l'un des strips les plus célèbres du monde.

- "En chemin, elle rencontre…" Une exposition qui ne devrait laisser personne indifférent, consacrée aux violences et aux inégalités faites aux femmes.

- une rétrospective de Gustave Henri Émile Blanchot, dit « Gus Bofa », illustrateur de l'entre-deux guerres, que vous (re)découvrirez au travers d'une exposition monographique qui parcourt 50 ans de création et rend hommage au talent de ce créateur polymorphe.

- les quatre-vingts ans du Journal de Mickey, magazine illustré qui aura marqué bon nombre de générations de lecteurs et fait encore partie aujourd'hui des magazines jeunesse les plus lus.

Mais pas de festival sans exposants qui seront plus de deux cents cinquante mais également sans auteurs ! Ils ne seront pas moins d'un millier à vous attendre pendant ces quatre jours.

Alors, même si quelques modifications du mode de scrutin dans le règlement concernant l'élection du grand prix viennent à chagriner quelques auteurs, il n'en reste pas moins que ce focus BD sur la ville d'Angoulême rejaillit de fort belle manière sur un secteur qui, comme tout objet culturel, a du mal à retrouver l'embellie des années d'avant la crise.

Enfin, même si vous ne pouvez vous rendre dans la cité angoumoise, n'oubliez pas de voter pour le prix Cultura sur le lien http://www.fibd.leblogcultura.com/prix-du-public/voter/ ainsi que vous attarder sur le Fauve Polar SNCF avec une sélection Polar, parrainée par SNCF, compte cette année 5 albums en compétition. Un jury de personnalités attribuera, au sein de cette Sélection Polar, le Fauve Polar SNCF. Ce prix récompense un polar en bande dessinée, original ou adapté d’une œuvre littéraire.

 

 

Bernard LAUNOIS


 

 

Rédigé par Bernard LAUNOIS

Publié dans #Divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article